Suivez-nous sur Linked InSuivez-nous sur YoutubeSuivez-nous sur Instagram

Découvrez
nos emplois
surprenants!

Arts, culture, lettres et communication

Description

Le domaine des arts, de la culture, des lettres et de la communication occupe une place de choix à l’Assemblée nationale. Que vous soyez à la recherche d’une carrière en communication, en graphisme, en traduction, ou encore en recherche et en assistance documentaires ou en archivistique, l’Assemblée vous permet de mettre votre talent au profit de l’organisation et de la faire grandir. De nombreux projets voient le jour entre les murs de nos édifices patrimoniaux et l’occasion vous est offerte d’y contribuer. À vous de la saisir!

Types d'emploi

Recrutement en cours Recrutement en cours

Agente et agent d'information

Agente et agent d'information
Personnel professionnel

Les attributions principales et habituelles de la personne qui agit à ce titre se définissent au moyen d'une série d’étapes au cours desquelles cette personne choisit, recueille, transforme et, quelquefois, synthétise ou adapte des informations aux fins de présentation et transmet à une population visée ces informations selon diverses techniques communicationnelles. Elle utilise ses connaissances pour concevoir des contenus, mais aussi, et surtout, pour établir les moyens d’atteindre ses objectifs de communication, en recourant à des techniques et à des méthodes de communication de masse.

Ses activités se concentrent dans des domaines tels que celui de la rédaction, de la conception et de la production publicitaire, de la production télévisuelle, de la gestion de services documentaires, de l’élaboration et de l’exécution de programme de relations publiques ou de programmes internes.

À ce titre, voici le type de mandats qui peuvent vous être confiés :

  • Assurer la gestion des contenus de l’Assemblée nationale dans les diverses plateformes numériques (information, actualités, infolettres, sondages, formulaires, événements, documents, éléments graphiques, etc.).
  • Soutenir l’Assemblée dans le virage numérique en concevant des solutions mobiles et innovantes et orientées vers les multiples clientèles de l'institution, et en visant à rapprocher les citoyennes et citoyens du Parlement grâce à la participation aux activités de la population et à l’interaction avec celle-ci.
  • Contribuer à la définition des orientations, des politiques et des directives en matière d’accueil des visiteurs et de renseignements offerts à la population.
  • Assurer la mise en ondes, la diffusion audio et audiovidéo et la télédiffusion des travaux parlementaires, des activités de presse et des activités spéciales et institutionnelles sur le Canal de l’Assemblée nationale et son site Internet.

Bibliothécaire

Bibliothécaire
Personnel professionnel

En plus de sélectionner, de conserver, de classifier, d’organiser et de rendre accessible la documentation de la Bibliothèque de l’Assemblée, les personnes qui agissent à ce titre participent à divers travaux de recherche et à des études en vue de collaborer au développement du réseau des bibliothèques publiques. Elles s’assurent de l’accessibilité à l’information contenue dans diverses publications parlementaires, notamment dans le Journal des débats de l’Assemblée.

À ce titre, voici le type de mandats qui peuvent vous être confiés :

  • Planifier, organiser, diriger et contrôler les projets et les activités de l’Assemblée relativement à la gestion des documents, à la mise en valeur et à la gestion des archives et des objets patrimoniaux institutionnels et privés et à la numérisation des documents.
  • Recevoir des usagères et usagers leurs demandes d’information et de recherche et y répondre.
  • Agir comme personne-ressource en offrant des conseils stratégiques en matière d’acquisition, de catalogage et d’indexation.

Traductrice et traducteur Recrutement en cours

Traductrice et traducteur
Personnel professionnel

Les personnes qui agissent à ce titre révisent les textes législatifs de façon à en assurer la fidélité rigoureuse au texte français, la qualité et la justesse de la langue utilisée. Leur expertise de pointe est essentielle à la réalisation de la mission fondamentale du Service de la traduction, qui consiste à produire la traduction anglaise des textes législatifs devant, obligatoirement et en vertu de l’article 133 de la Loi constitutionnelle et conformément à l’article 7 de la Charte de la langue française, être présentés, adoptés et publiés en anglais comme en français.

À ce titre, voici le type de mandats qui peuvent vous être confiés :

  • Préparer le texte final, étudié et adopté par l’Assemblée dans divers domaines, mais plus particulièrement produire les principaux codes en matière de droit civil.
  • Vérifier l’exactitude de la traduction, notamment la conformité des termes utilisés avec la terminologie du domaine spécialisé par opposition à la langue juridique.
  • Évaluer et analyser les textes à traduire afin de cerner l’intention et la portée de la règle juridique, lesquelles sont contenues dans chacune des dispositions.

Bibliotechnicienne et bibliotechnicien

Bibliotechnicienne et bibliotechnicien
Personnel technique

Les personnes qui agissent à ce titre mettent leur savoir-faire au profit de l’Assemblée en répondant aux demandes d’information et de recherche des usagers prioritaires, des bibliothèques gouvernementales et du public par différents moyens de communication. Elles préparent des guides et des outils de référence et assistent les bibliothécaires dans diverses tâches de gestion des collections. Elles sont également responsables de l’approvisionnement, de l’enregistrement et du paiement des commandes afin de les rendre disponibles aux usagers de la Bibliothèque. Elles sont également appelées à effectuer des tâches techniques en lien avec la gestion intégrée des documents de l’Assemblée, à répertorier et à lister les références pour les clientèles et à traiter les dossiers inactifs en lien avec la classification.

À ce titre, voici le type de mandats qui peuvent vous être confiés :

  • Accueillir et répondre aux demandes d’information et de recherche des usagers prioritaires, des bibliothèques gouvernementales et du public par téléphone, par communication électronique ou en personne.
  • Acquérir les documents, pour tout type de support, afin que ceux-ci soient intégrés dans les différentes collections de la Bibliothèque et qu’ils soient accessibles aux utilisatrices et utilisateurs.
  • Assurer le suivi des abonnements, des commandes et la mise à jour bibliographique de publications sériées et périodiques pour avoir un portrait réel des abonnements et des collections.

Technicienne et technicien en arts appliqués et graphiques

Technicienne et technicien en arts appliqués et graphiques
Personnel technique

La personne qui agit à ce titre conçoit et réalise diverses tâches à caractère technique et artistique ayant trait, entre autres, à la décoration, à l’illustration ou à la planification des tâches d’imprimerie. Elle est responsable de créer, d’organiser et de traduire en images des idées et des messages sur tout type de support, tel que le site Internet, les documents corporatifs et les projets publicitaires. Elle contribue à l’enrichissement et la mise à jour en continu des processus, des procédures et des normes graphiques de l’Assemblée nationale.

À ce titre, voici le type de mandats qui peuvent vous être confiés :

  • Concevoir des projets à l’aide de logiciels spécialisés en graphisme et en multimédia, et collaborer avec d’autres collègues sur des équipes multidisciplinaires.
  • Réaliser des projets et répondre à des demandes de numérisation et des demandes photographiques pour des documents d’archives ou des objets patrimoniaux.
  • Participer aux activités de gestion des documents administratifs, des acquisitions, des activités de traitement, de conservation et de diffusion des archives et des objets institutionnels.

Technicienne et technicien en électrotechnique

Technicienne et technicien en électrotechnique
Personnel technique

Les personnes qui agissent à ce titre préparent les plans, les devis et les documents techniques des systèmes de distribution d’électricité, d’éclairage et de contrôle électronique. Ces personnes sont essentielles à la production du Journal des débats, aux diffusions sur le Canal de l’Assemblée nationale, aux webdiffusions et au fonctionnement des services multimédias et de vidéoconférences pour le personnel administratif et les parlementaires. Elles s’assurent qu’aucune défaillance dans les équipements ne nuit à la mission démocratique de l’institution et permet ainsi aux citoyennes et citoyens d’être au cœur de l’action en direct.

À ce titre, voici le type de mandats qui peuvent vous être confiés :

  • Produire des extraits audio et vidéo au bénéfice des clientèles politique, administrative et externe selon les demandes et en respect des procédures établies.
  • Concevoir les systèmes de technologie numérique et informatique de télédiffusion, nécessaires à la réalisation des projets.
  • Entretenir, réparer et modifier les équipements de technologies variées, selon les besoins et les échéanciers inscrits sur les demandes de services techniques, pour assurer le bon fonctionnement du Service de la télédiffusion des débats et de certaines autres unités administratives.

Technicienne et technicien en information

Technicienne et technicien en information
Personnel technique

Les personnes qui agissent à ce titre effectuent les tâches de nature technique reliées à la cueillette, à la sélection, à la synthèse et à la diffusion de l’information. Certaines d’entre elles procèdent aux mises à jour quotidiennes et à l’intégration des contenus dans les diverses plateformes numériques telles que le site Internet, le portail intranet et les infolettres. D’autres assistent les conseillères et conseillers aux programmes éducatifs pour la promotion et la réalisation des activités propres à la mission éducative de l’institution. Il y a aussi les personnes qui effectuent les visites guidées de l’hôtel du Parlement et renseignent la clientèle sur le rôle de l’institution, ses membres, son fonctionnement et son architecture. Elles assurent également la révision de la transcription de tous les débats qui se déroulent en Chambre, en commission parlementaire et lors de certains événements spéciaux.

À ce titre, voici le type de mandats qui peuvent vous être confiés :

  • Participer aux activités éducatives et aux simulations parlementaires et produire la documentation nécessaire à la tenue de ces activités.
  • Diffuser l’information aux visiteurs dans le cadre de visites commentées en français et en anglais, lesquelles sont offertes au public, aux groupes d’étudiants et aux invités protocolaires, dans le but de renseigner tous ces gens sur le fonctionnement de l’Assemblée nationale.
  • Vérifier les citations d’articles de loi et d’amendements, les motions, les pétitions et les autres documents déposés pour vous assurer qu’ils sont reproduits intégralement.

Réalisations

Des projets innovants, pas beiges du tout, réalisés par nos équipes!
Infolettre de l’Assemblée nationale

Infolettre de l’Assemblée nationale

Direction des communications

Responsable du projet : Nadège Cochard

Collaborateurs et collaboratrices : Claire Laliberté, Guillaume Ricard, Martine Dignard, Nathalène Armand-Gouzi

Date de réalisation du projet : 2020 à aujourd’hui

L’infolettre de l’Assemblée nationale a été conçue dans le contexte de la pandémie. Alors que la plupart des membres du personnel étaient confinés chez eux, en mars 2020, la Direction des communications devait trouver un moyen efficace pour communiquer rapidement de nombreux renseignements relatifs aux technologies, aux ressources humaines, à l’éthique, à l’ergonomie et aux nouvelles façons de travailler à distance. Dans ce climat de crise, l’infolettre se voulait rassembleuse : comment susciter un sentiment d’appartenance alors que tout le personnel était soudainement éparpillé et isolé?

Facilement repérables grâce à des pictogrammes, les rubriques, ont permis de faire ressortir les renseignements à connaître rapidement. Pour sa part, la rubrique Bons coups mettant en valeur les équipes de travail a suscité de nombreux commentaires positifs. En effet, des photos des personnes travaillant sur place et à distance ont été régulièrement publiées. Les initiatives des directions et les succès des équipes ont été soulignés.

La signature visuelle de l’infolettre se voulait chaleureuse et invitante : les couleurs vives, les textes courts et les nombreuses photos permettaient à quiconque de la lire en peu de temps. À l’occasion de la publication de l’infolettre, la signature visuelle Ensemble a été créée pour montrer la solidarité à l’Assemblée nationale et le fort sentiment d’appartenance qui unit les gens. Les points de couleur symbolisent la distanciation et la diversité des personnes au sein de l’institution.

L’infolettre a été un outil très efficace pour communiquer avec le personnel pendant la pandémie. Elle a évolué au fil du temps pour devenir un outil de communication interne incontournable au sein de l’Assemblée nationale en continuant de mettre en évidence le travail des différentes équipes.

Ce beau projet a été entièrement réalisé par l’équipe des communications. Conseillers et conseillères en communication, réviseure, édimestres et graphistes y ont participé. Cette initiative démontre la créativité de l’équipe et sa motivation à bien communiquer et à faire ressortir le travail de la grande famille de l’Assemblée nationale.

Deux expositions organisées par la Bibliothèque de l’Assemblée nationale

Direction de la Bibliothèque

Responsables du projet : Marise Falardeau et Carolyne Ménard

Collaborateurs et collaboratrices : Mélanie Girard, Alain Gariépy, Martin Pelletier, Catherine Picard

Date de réalisation du projet :  2020 à 2022

9 février 1922, elles marchent vers le parlement !

9 février 1922, elles marchent vers le parlement !

Une délégation d’environ 500 femmes se rend au parlement de Québec, le 9 février 1922, afin d’attirer l’attention du gouvernement de Louis-Alexandre Taschereau sur la cause du suffrage féminin. Ces militantes provenant de différents milieux, jeunes et moins jeunes, francophones comme anglophones, unissent leurs efforts pour que les Québécoises obtiennent le droit de voter aux élections provinciales et de se présenter comme candidates. C’est le parcours fascinant de ces pionnières et de leurs héritières qui est présenté dans cette exposition, fruit du travail de collaboration de nombreux membres du personnel de la Bibliothèque de l’Assemblée nationale.

À l’Index ! Regards sur la censure littéraire au Québec

À l’Index ! Regards sur la censure littéraire au Québec

Cette exposition permet de découvrir des imprimés québécois qui ont subi une forme de censure au cours de leur existence. Au moyen des collections de la Bibliothèque de l’Assemblée nationale, on peut prendre connaissance, jusqu’au 11 septembre 2021, d’une partie du patrimoine littéraire québécois qui a été frappé d’interdit à différentes époques ainsi que les modalités d’application des sanctions imposées. Ainsi, c’est un pan méconnu de l’histoire de la littérature québécoise qui se révèle à travers des ouvrages issus de divers genres littéraires.

L’organisation d’expositions constitue un volet à la fois peu connu et stimulant du travail du personnel de la Bibliothèque. Cette activité permet de mettre à profit de nombreux talents, dont la capacité de recherche, l’esprit de synthèse et la créativité. De plus, les expositions donnent l’occasion de diffuser auprès du public les collections d’archives, d’objets patrimoniaux et de livres rares et précieux de la Bibliothèque. Dans plusieurs cas, les projets d’exposition incluent la réalisation de capsules vidéo et audio, une expérience fort enrichissante pour les membres du personnel qui y participent. Les expositions sont présentées à la Bibliothèque et au parlement et sont aussi accessibles virtuellement à cette adresse : https://expositionsvirtuelles.bibliotheque.assnat.qc.ca.

Expérience visiteur

Expérience visiteur

Direction des communications
Direction de l’accueil et de la mission éducative

Responsable du projet : Rachel Plante

Collaborateurs et collaboratrices : Une trentaine de personnes issues de différents secteurs administratifs.

Date de réalisation du projet : Avril 2017 à juin 2019

Le projet, expérience visiteur, a été mis sur pied dans la foulée du projet d’agrandissement de l’hôtel du Parlement (amorcé en 2017, puis terminé en 2019). Par ce projet majeur, l’Assemblée nationale a revu l’ensemble de son parcours de visite pour offrir une expérience actuelle, citoyenne et adaptée aux besoins des différents publics.

Des dispositifs éducatifs, informatifs et interactifs permettent désormais à l’Assemblée nationale de réaliser de façon moderne sa mission éducative et citoyenne. Le projet a également concouru à redéfinir l’identité de l’institution (Ouverte, Expressive, Emblématique, Vivante) et à créer une fierté chez le personnel et la population.

Le projet a été entièrement géré et réalisé par le personnel de l’Assemblée nationale. Tous les secteurs ont mis la main à la pâte : recherche, Web, informatique, programmes éducatifs, travaux parlementaires, relations publiques, télédiffusion, traduction, etc.

Le nouveau parcours de visite permet maintenant aux visiteurs :

  • d’accroître leur connaissance et leur compréhension du processus démocratique et des règles parlementaires;
  • d’apprécier la richesse historique et patrimoniale de l’hôtel du Parlement;
  • d’avoir facilement accès aux informations pratiques entourant l’accueil et les activités parlementaires (activités spéciales, heures d’ouverture, expositions, restaurants, etc.).

La grande particularité du projet est son pouvoir de mobilisation exercé auprès du personnel qui a mené cette aventure. Ce projet illustre l’esprit de collégialité et le sentiment d’appartenance du personnel, qui a continué, tout au long du processus, à maintenir ses tâches quotidiennes et essentielles à la vie parlementaire.

L’objectif et les retombées du projet sont également à souligner. En mettant en œuvre l’expérience visiteur, nous avons réussi à démocratiser l’accès au Parlement, à rapprocher la population de ses institutions et à faire découvrir l’histoire parlementaire québécoise, souvent méconnue. Grâce à une expérience visiteur accessible et ouverte, nous avons pu joindre de nouveaux publics et fidéliser ceux déjà acquis. La connaissance et l’importance de nos institutions démocratiques sont primordiales pour toute société et nous sommes encouragés par la réponse positive que nous recevons de la population.

Cours de traduction législative du français vers l’anglais

Cours de traduction législative du français vers l’anglais

Direction de la traduction et de l’édition des lois

Responsables du projet : Mary Baker et Amanda Abbott

Collaborateurs et collaboratrices : Le Service de la traduction de l’Assemblée nationale en collaboration avec l’Université McGill

Date de réalisation du projet : Novembre 2020 à juillet 2021

Dans le cadre d’un programme d’études supérieures en traduction juridique que l’Université McGill souhaite offrir aux étudiants et étudiantes du 2e cycle, deux traductrices de l’Assemblée nationale ont conçu un cours de traduction législative du français vers l’anglais et ont élaboré le matériel pédagogique nécessaire.

L’Université McGill a demandé la collaboration de l’Assemblée nationale, car son équipe de traducteurs et traductrices possède l’expertise et les connaissances propres au sujet du cours. De son côté, l’Assemblée nationale a souhaité contribuer à la formation de la relève dans ce domaine précis de la traduction.

La conception d’un cours universitaire de 2e cycle et de matériel pédagogique ne fait pas partie des tâches quotidiennes du Service de la traduction de l’Assemblée nationale. Toutefois, en raison de leurs formations et de leurs expériences personnelles respectives, Mary Baker et Amanda Abbott ont accepté de relever le défi. En plus de poursuivre leur travail de réviseure de traduction et de traductrice, Mary et Amanda ont ciblé les principaux renseignements à transmettre aux personnes intéressées par les défis de la traduction législative. De plus, elles ont créé des exemples réalistes, mais fictifs (confidentialité oblige!) et elles ont préparé avec des collègues des exercices qu’elles ont testés pour les futurs étudiants et étudiantes.

Ce partenariat avec l’Université McGill contribue au rayonnement de l’expertise pointue des traducteurs et traductrices de l’Assemblée nationale et contribue à faire connaître son milieu de travail stimulant aux stagiaires et aux personnes diplômées de cette université.

Remplacement de la mémoire de traduction

Direction de la traduction et de l’édition des lois

Responsable du projet : Donya Gulak

Collaborateurs et collaboratrices :

Nathalie Polet, Elizabeth Reeve, Susan Turland, Jesse Zimmer, Jean-François Vallée, Stéphane Castilloux, Samuel Bouthillier, Yassir Sadki

Date de réalisation du projet : Décembre 2020

Une mémoire de traduction est un logiciel qui suggère une traduction pour les parties d’un texte qui ont déjà été traduites en faisant la recherche dans une base de données préparée par la traductrice ou le traducteur. Le logiciel réduit le temps requis pour faire la recherche et la saisie de textes, mais il ne remplace pas le jugement de la personne qui a à traduire le texte. La mémoire de traduction du Service de la traduction avait atteint sa pleine capacité et devait être remplacée. Sous la direction de Donya Gulak, plusieurs traductrices et traducteurs ont examiné les différents logiciels disponibles. Ils ont ciblé les caractéristiques intéressantes pour leur travail et ont préparé les documents requis pour lancer un appel d’offres. Par la suite, ils ont participé à la configuration du logiciel acquis, ont transféré les bases de données existantes tout en devenant des personnes-ressources auprès de leurs collègues pour l’utilisation du nouvel outil.

Le projet de remplacement de la mémoire de traduction est un bon exemple de collaboration entre un gestionnaire et ses employés. L’implication des membres du personnel a permis de trouver un outil de travail moderne, conforme aux normes de l’industrie et bien adapté au travail très particulier des traductrices et traducteurs de l’Assemblée nationale.

Répertoire des fonds d'archives de parlementaires québécois

Mise à jour du Répertoire des fonds d’archives de parlementaires québécois

Direction de la Bibliothèque

Responsable du projet : Denis Perreault

Collaboratrices : Marise Falardeau, Cécile Labrie

Date de réalisation du projet : Octobre à novembre 2020

Depuis le début des années 1980, la Direction de la Bibliothèque de l’Assemblée nationale du Québec inventorie les fonds d’archives de parlementaires québécois. À cet effet, elle est responsable de la gestion du Répertoire des fonds d'archives de parlementaires québécois, qui vise à faciliter le repérage d’archives ayant trait à plus de 750 parlementaires québécois, qui sont conservées dans 73 services d’archives, localisés principalement au Québec, mais également dans d’autres provinces canadiennes et aux États-Unis.

Régulièrement, le personnel de la Bibliothèque effectue des recherches et entreprend des démarches pour mettre à jour cet outil de diffusion des archives liées aux parlementaires québécois, aux institutions démocratiques et, dans l'ensemble, à l'histoire du Québec.

Il s’agit d’un instrument de recherche unique dans le domaine des archives parlementaires. Il permet de découvrir la richesse des fonds et des collections de nombreux parlementaires québécois et de faciliter la communication et l'utilisation de ces archives.
Cet outil s'inscrit dans la longue tradition de recherche et de diffusion des connaissances de la Bibliothèque de l’Assemblée nationale, qui met régulièrement de nombreuses sources de première main à la disposition des chercheuses et chercheurs, des médias, du public et autres.

En facilitant l’accès aux archives produites par les parlementaires, il permet de mieux faire comprendre le rôle des parlementaires et, surtout, de faire connaître leurs réalisations.

Le Répertoire des fonds d'archives de parlementaires québécois est disponible à l’adresse suivante :
https://www.bibliotheque.assnat.qc.ca/fr/505-repertoire-des-fonds-d-archives-de-parlementaires-quebecois.

 

Lecture des épreuves à distance

Direction de la traduction et de l’édition des lois

Responsables du projet : Marcelle Gadoury, Hali Hackenschmidt, Chantal Lambert, Johanne Vézina

Collaborateur : Christian Côté

Date de réalisation du projet : Mars 2020

Les éditeurs et éditrices du Service de l’édition des lois corrigent les épreuves des projets de loi en équipe de trois ou quatre personnes en comparant à voix haute les textes français et anglais des projets de loi. C’est leur travail en équipe qui leur permet de repérer les différents types d’erreurs laissées par les rédacteurs et rédactrices. Contrairement aux réviseurs et réviseures linguistiques, les éditeurs et éditrices doivent repérer les erreurs dès la première lecture d’un texte, puisque les délais pour préparer les projets de loi sont très serrés. Forcés de travailler à domicile, ils ont dû explorer les subtilités de Microsoft Teams pour continuer de travailler en équipe. Ils ont également dû ajuster leur façon de lire pour ne pas manquer des mots et pour pallier l’absence des petits gestes compris de tous en présence, comme ceux qui signifient « j’ai vu un gros problème, cessez de lire! ».

Pour une équipe habituée d’exercer ses fonctions quotidiennes dans une petite salle de réunion, le télétravail forcé a présenté tout un défi. Même si les parlementaires avaient cessé de se réunir au parlement, ils avaient adopté plusieurs lois que l’équipe devait publier le plus rapidement possible. Notre équipe n’a eu que quelques jours pour apprivoiser Microsoft Teams et pour faire des tests de lecture avant de recommencer à travailler sur de vrais dossiers. L’agilité et la débrouillardise, dont l’équipe a fait preuve en mars 2020, ont été utiles tout au long de l’année, car les épreuves en papier ont graduellement été remplacées par des épreuves numériques.

Exposition La plume et le verbe, ces parlementaires qui écrivent

Exposition La plume et le verbe, ces parlementaires qui écrivent

Direction de la Bibliothèque

Responsable du projet : Martin Pelletier

Collaborateur : Alexandre Laflamme

Date de réalisation du projet : 12 juin 2019 au 16 septembre 2020 (exposition présentée jusqu’en septembre 2021)

Bien que connus pour leurs envolées oratoires davantage que pour leur plume, de nombreux parlementaires ont aussi produit des écrits de divers genres littéraires. Présentée en salle et en ligne, l’exposition, La plume et le verbe, ces parlementaires qui écrivent, offre une sélection de ces ouvrages écrits par des députés et députées , en marge de leurs fonctions législatives. En parcourant l’exposition, les visiteurs peuvent découvrir des recueils de poésie, des romans, des pièces de théâtre, des essais, des biographies et des mémoires, rédigés par des femmes et des hommes politiques québécois depuis 1867, ces ouvrages provenant de riches collections de la Bibliothèque de l’Assemblée nationale. Pour ce projet, huit parlementaires en fonction, dont le président de l’Assemblée nationale, M. François Paradis, ont collaboré de près au projet en prêtant du matériel personnel en lien avec leur écrit. Ces parlementaires ont également accordé aux concepteurs de l’exposition une entrevue dans laquelle ils sont revenus sur le processus de création de leur ouvrage et sur la place de l’écrit dans leur travail parlementaire.

À l’exception des musées, très peu d’institutions publiques produisent des expositions. La Bibliothèque de l’Assemblée nationale a un programme d’exposition depuis 2005. Cet aspect du travail à la Bibliothèque est méconnu et il est stimulant pour les personnes qui y travaillent. La production des expositions permet au personnel de mettre en valeur plusieurs talents, dont la recherche, la rédaction et la mise en valeur. De plus, dans ce projet précis, l’expérience d’un plateau de tournage s’est ajoutée. L’exposition virtuelle est accessible à cette adresse : https://expositionsvirtuelles.bibliotheque.assnat.qc.ca/la-plume-et-le-verbe.

Nouvelle image institutionnelle associée à l’ouverture du pavillon d’accueil

Nouvelle image institutionnelle associée à l’ouverture du pavillon d’accueil

Direction des communications

Responsables du projet : Laurie Gosselin-Bélanger et Isabelle Bédard

Collaborateurs et collaboratrices :
Isabelle Giguère
France Pelletier
Martine Dignard
Rachel Plante
Julie Champagne
Ann Marie Beaumont
Maude Lalancette
Louise William
Cédric Drouin
Émidouce Cimon
Claudie Vézina

Date de réalisation du projet : Septembre 2018 à mai 2019

En 2019, l’Assemblée nationale inaugurait son pavillon d’accueil, un projet amorcé en 2017 qui a permis de doter l’institution d’infrastructures plus sécuritaires et d’optimiser le travail parlementaire. Cet agrandissement a été l’occasion de repenser l’éducation citoyenne, de mettre en place des aires publiques modernes et plus accueillantes ainsi que d’ajouter des espaces de mise en valeur des initiatives du milieu (expositions, projections, conférences, etc.).

Afin de mettre en valeur les nouveaux lieux et les festivités entourant leur inauguration, la Direction des communications a élaboré une stratégie de communication ainsi qu’une campagne de communication graphique d’importance. L’objectif était de montrer que cet agrandissement permettrait à la population de se rapprocher de son parlement, de mieux le connaître et de comprendre son importance. Le concept graphique s’est appuyé sur les mots phares de la campagne, soit VIVANTE. OUVERTE. EXPRESSIVE. EMBLÉMATIQUE. Lors de la réflexion du concept graphique, les enjeux de visibilité et de rayonnement ont été considérés. Ainsi, quatre couleurs, inhabituelles pour l’Assemblée, ont été sélectionnées afin de bien illustrer ce désir de rajeunir l’institution. Une déclinaison vive de bleu, de pourpre et de vert a alors été retenue.

Tous les outils de communication, déployés dans le cadre des festivités d’ouverture, ont été réalisés de concert avec la designer graphique et les graphistes. Le projet du pavillon d’accueil a permis de créer une véritable synergie créatrice entre les différentes équipes.

C’est une immense source de fierté pour une équipe de conceptualiser et de créer une campagne de cette envergure. Ce projet demeure, encore aujourd’hui, l’un des plus significatifs pour l’ensemble de la Direction des communications.

X