Panier

LES PRIX DU CERCLE

Depuis 2005, le Cercle des ex-parlementaires de l'Assemblée nationale du Québec remet annuellement deux prix, soit le prix Jean-Noël-Lavoie et le prix René-Chaloult, afin d'honorer des ex-parlementaires qui ont particulièrement marqué la vie démocratique du Québec. La première remise de ces prix a eu lieu à l'assemblée générale de mai 2005, et la tradition se poursuit d'année en année.

Le prix Jean-Noël-Lavoie est décerné à un ou une ex-parlementaire qui s'est particulièrement distingué(e) par son engagement auprès du Cercle et de ses membres. Il souligne donc son implication au sein du conseil d’administration, des différents comités ou des activités de l’association.

Le prix René-Chaloult est quant à lui décerné à un ou une ex-parlementaire en reconnaissance de son engagement au service de ses concitoyens avant, pendant et après sa vie parlementaire. Il constitue un hommage à l'ensemble d'une carrière particulièrement prolifique.

 

Comment soumettre une candidature ?

Certaines conditions se rapportent aux candidates et aux candidats :

  • un membre du conseil d'administration ne peut être admissible durant son mandat
  • une candidature est présentée au jury en complétant le formulaire à cet effet
  • une personne ne peut présenter elle-même sa candidature
  • un membre du jury ne peut être admissible à un prix durant l'année où il en fait partie
  • on ne peut recevoir deux fois le même prix
  • un prix ne peut être attribué à titre posthume.

Le dossier de chacune des candidatures doit contenir le formulaire de candidature complété en mentionnant la contribution du candidat ou de la candidate en fonction des critères suivants :

  • pendant sa vie parlementaire (facultatif, puisqu'elle est déjà connue)
  • la continuité de son intérêt à la promotion du bien-être et des droits de la personne
  • l'engagement dans les domaines du parlementarisme, de l'éducation, de la créativité, de l'innovation, dans la société en général
  • la reconnaissance par son milieu.

Les qualités recherchées sont :

  • une volonté claire de probité dans la vie publique
  • le respect pour l'institution qu'est le Parlement
  • l'efficacité dans la représentation des citoyens
  • le sens de l'histoire
  • l'honnêteté intellectuelle.

Le processus de mise en candidature :

Les membres en règle sont invités à proposer des candidatures qui devront être présentées aux membres du jury un mois avant la tenue de l'assemblée générale.

Formulaire de mise en candidature pour le prix Jean-Noël-Lavoie (format PDF)

Formulaire de mise en candidature pour le prix René-Chaloult (format PDF)

 

Comment sont choisis les récipiendaires ?

Pour chacun des prix, les candidatures sont évaluées par un seul jury composé de quatre personnes, soit le ou la président(e) du Cercle, le rédacteur de la publication Le Temps de parole, le ou la président(e) sortant(e) et un membre extérieur du Cercle, en l'occurence l'ancien secrétaire général de l'Assemblée nationale, M. François Côté.

Après avoir fait son choix, le jury recommande au conseil d'administration les noms de deux personnes en tenant compte de critères définis, tel que détaillés dans le dossier de candidature. Toutes les candidatures seront donc évaluées par les membres du jury selon ces critères, en vue d'une recommandation au conseil d'administration du Cercle..

 

Prix du Cercle des ex-parlementaires de l'Assemblée nationale du Québec 2022

En juin 2022, lors de la 28e Assemblée générale annuelle du Cercle, le président du Cercle, M. Christian Lévesque, a procédé à la remise des prix. Les récipiendaires ont également reçu la Médaille de l’Assemblée nationale, par le président, M. François Paradis.

Le prix René-Chaloult a été décerné à M. Matthias Rioux

Né à Rivière-à-Claude (Gaspésie), le 29 mars 1934, fils d'Adélard Rioux, pêcheur, et de Célina Lefrançois.

Obtint un brevet A d'enseignement de l'École normale Jacques-Cartier en 1961. À l'Université de Montréal, compléta un baccalauréat ès arts et pédagogie, puis une licence en administration de l'éducation en 1965. Compléta une scolarité de maîtrise en science politique à l'UQAM de 1973 à 1975. Obtint une maîtrise en développement régional à l'Université du Québec en Outaouais en 2010 et un doctorat en sociologie du développement régional de l'Université Laval en 2018.

Enseigna à la Commission des écoles catholiques de Montréal de 1961 à 1967. Journaliste et animateur de radio et de télévision de 1965 à 1994; vice-président de la Centrale de l'enseignement du Québec de 1967 à 1970; président de l'Alliance des professeurs du Québec de 1967 à 1971; vice-président aux relations publiques et directeur général de CKLM-radio de 1985 à 1987. De 1987 à 1994, fut éditeur du magazine Avenir et propriétaire-éditeur du magazine MéMo.

Cofondateur du Mouvement Québec-français. Secrétaire général de l'Union des artistes.
Élu député du Parti québécois dans Matane en 1994. Réélu en 1998. Ministre du Travail dans le cabinet Bouchard du 29 janvier 1996 au 15 décembre 1998 et ministre responsable des Aînés du 23 septembre au 15 décembre 1998. Président de la Commission de la culture du 4 mars 1999 au 4 mars 2001 et président de la Commission de l'économie et du travail du 27 mars 2001 au 5 mars 2003, date de sa démission comme député.

Membre de la Commission municipale du Québec du 7 mars 2003 à 2008. Coordonnateur du Comité de vigie sur la référence de main-d'œuvre dans l'industrie de la construction de février 2013 à l'automne 2014.

Décoré du grade de commandeur de l'Ordre de la Pléiade le 22 novembre 2007.

 

Le prix Jean-Noël-Lavoie a été décerné à M. René Blouin

Né à Québec, le 30 juin 1948, fils d'Omer Blouin, chef de train, et de Corinne Boucher.

Étudia au Petit Séminaire de Québec et en lettres à l'Université Laval en 1969 et en 1970. Étudia l'interprétation au Conservatoire d'art dramatique de Québec en 1969 et en 1970. Poursuivit des études en enfance inadaptée à l'Université du Québec à Montréal ainsi qu'en criminologie à l'Université de Montréal de 1974 à 1978. Titulaire d'un baccalauréat en psychologie de l'Université du Québec à Trois-Rivières depuis 2006.

Comédien de 1970 à 1972. Éducateur auprès de jeunes prédélinquants et chef d'unité de réadaptation au centre d'accueil Les Quatre-Vents à Saint-Donat de 1972 à 1978.
Secrétaire du député de Joliette-Montcalm, Guy Chevrette, en 1979. Attaché politique au cabinet du whip du gouvernement en 1980 et en 1981. Élu député du Parti québécois dans Rousseau en 1981. Leader parlementaire adjoint du gouvernement du 12 mars 1984 au 23 octobre 1985. Défait en 1985.

Directeur de cabinet du leader parlementaire de l'opposition officielle de 1986 à 1989. Responsable des communications de l'aile parlementaire du Parti québécois de 1989 à 1991 et, à compter de 1991, directeur adjoint du cabinet du chef de l'opposition officielle et responsable des communications. Directeur de cabinet du ministre délégué à la Restructuration en 1994 et en 1995.

Conseiller en communications de l'Association québécoise des indépendants du pétrole (AQUIP) en 1996, président-directeur général de 1997 à 2003 puis conseiller principal de 2003 à 2013.

Rédacteur en chef de la revue de l'Amicale des anciens parlementaires du Québec de 2016 à 2020.


 

Récipiendaires des prix du Cercle des ex-parlementaires de l'Assemblée nationale du Québec

  Prix René-Chaloult Prix Jean-Noël-Lavoie
2021 Françoise David Yvan Bordeleau
2020 Reporté Reporté
2019 Liza Frulla Cécile Vermette
2018 Lise Bacon Jacques Brassard
2017 Jean-Pierre Charbonneau Carole Théberge
2016 Raymond Garneau Michel Leduc
2015 Louise Harel André Harvey
2014 Jean Cournoyer Jean-Paul Champagne
2013 Louis O'Neill Antoine Drolet
2012 Victor C. Goldbloom Claude Lachance
2011 Jacques-Yvan Morin Gérald Harvey
2010 Guy Saint-Pierre André Gaulin
2009 Denis Vaugeois Fabien Roy
2008 Paul Gérin-Lajoie Jeanne L. Blackburn
2007 Claude Castonguay Marcel Masse
2006 Jean-Paul L'Allier Denis Hardy
2005 François Cloutier Pierre de Bellefeuille
 
© Assemblée nationale du Québec