Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

L'utilisation du calendrier requiert que Javascript soit activé dans votre navigateur.
Pour plus de renseignements

Accueil > Histoire

Alexandre Bareil, dit Lajoie

(1822-1862)

 
Vieille photo

Né à Maskinongé, le 8 août 1822, puis baptisé le 9, dans la paroisse Saint-Joseph, fils d'Alexis Bareil, dit Lajoie, cultivateur, et d'Esther Roy. Parfois désigné sous le prénom d'Alexis et sous le patronyme de Bareil-Lajoie. À son mariage, signa Alexandre Bareil.

Étudia au Séminaire de Nicolet de 1834 à 1843, puis prit la soutane et enseigna les éléments au Séminaire en 1844-1845; quitta ensuite la vie religieuse.

Fut cultivateur, secrétaire-trésorier scolaire et juge de paix.

Maire de Maskinongé et préfet du comté, de 1855 à 1857. Élu conseiller législatif de la division de Lanaudière en 1862.

Décédé en fonction le 18 ou le 19 novembre 1862, à l'âge de 40 ans et 3 mois. Inhumé dans l'église Saint-Joseph, à Maskinongé, le 24 novembre 1862.

Avait épousé dans la paroisse Saint-Michel, à Yamaska, le 12 août 1857, Marie-Christine Arcand, fille de l'arpenteur Jean-Olivier Arcand et de Marguerite Pélissier.

Mise à jour de la biographie : Juin 2013