Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

L'utilisation du calendrier requiert que Javascript soit activé dans votre navigateur.
Pour plus de renseignements

Accueil > Histoire

Joseph Bourret

(1802-1859)

 

Né à Rivière-du-Loup (Louiseville), le 18 juin 1802, puis baptisé le 19, dans la paroisse Saint-Antoine, fils de Joseph Bourret, cultivateur, et d'Angélique Lemaître-Bellenoix.

Aurait étudié au Séminaire de Nicolet avant de commencer l'apprentissage du droit à Montréal en 1820. Admis au Barreau du Bas-Canada le 27 septembre 1823.

Pratiqua sa profession à Montréal. En juin 1844, acquit des sulpiciens, en propriété indivise avec Louis-Hippolyte LaFontaine et Pierre Beaubien, l'arrière-fief de La Gauchetière. Exerça la fonction de recorder de la Ville de Montréal du 6 mars 1852 jusqu'à sa mort. Président de la Banque d'épargne de Montréal. L'un des fondateurs de la Société Saint-Jean-Baptiste, dont il fut président en 1848 et en 1849, et des conférences Saint-Vincent-de-Paul. L'un des administrateurs de l'Institut national, créé en 1852.

Entra au conseil municipal de Montréal le 30 mars 1842, puis y représenta le quartier Centre en 1842 et en 1843 puis de 1844 à 1846 et le quartier Saint-Antoine de 1846 jusqu'à sa démission en mai 1850; fut maire en 1842 et en 1843 puis en 1843 et en 1844, maire remplaçant en 1847 et en 1848 et de nouveau maire en 1848 et en 1849. Nommé au Conseil législatif le 21 novembre 1848. Fit partie du ministère La Fontaine–Baldwin: président du Conseil exécutif du 17 avril 1850 au 27 octobre 1851, assistant-commissaire des Travaux publics du 17 avril 1850 au 11 février 1851, puis commissaire en chef des Travaux publics du 12 février au 27 octobre 1851.

Décédé en fonction à Montréal, le 5 mars 1859, à l'âge de 56 ans et 8 mois. Les obsèques eurent lieu dans l'église Notre-Dame, le 8 mars 1859.

Avait épousé dans la paroisse Notre-Dame de Montréal, le 8 janvier 1834, Émélie Pelletier, fille de Toussaint Pelletier, marchand, et d'Élisabeth Lacoste; puis au même endroit, le 16 octobre 1839, Marie-Stéphanie Bédard, fille de Joseph Bédard, avocat, et de Marie-Geneviève-Scholastique Hubert-Lacroix.

Mise à jour de la biographie : Novembre 2008