Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

L'utilisation du calendrier requiert que Javascript soit activé dans votre navigateur.
Pour plus de renseignements

Accueil > Histoire

Jean-Élie Gingras

(1804-1891)

 

Né à Québec et baptisé dans la paroisse Notre-Dame, le 5 juin 1804, fils de Joseph Gingras, navigateur, et de Josephte Millotte. Signait J. Elie Gingras.

Exerça d'abord le métier de navigateur, puis se lança dans la construction de navires. Fut membre de la Maison de la Trinité de Québec. Fit partie du conseil municipal de Québec en 1850 et en 1851.

Élu conseiller législatif de la division de Stadacona à une élection complémentaire le 19 septembre 1864, conserva son siège jusqu'à l'avènement de la Confédération, le 1er juillet 1867. Nommé conseiller législatif de la division des Laurentides le 2 novembre 1867, démissionna le 10 décembre 1887. Appuya le Parti conservateur.

Décédé dans le quartier Saint-Sauveur, à Québec, le 13 avril 1891, à l'âge de 86 ans et 10 mois. Après des obsèques célébrées en l'église Saint-Roch, fut inhumé dans le cimetière Saint-Charles, le 15 avril 1891.

Avait épousé dans la paroisse Notre-Dame de Québec, le 7 novembre 1826, Reine Labbé, fille de Jacques Labbé, charpentier, et de Geneviève Forton; puis, au même endroit, le 15 septembre 1856, Caroline Lacroix, fille de Louis Lacroix et d'Élisabeth Pain; puis, dans la même paroisse, le 21 septembre 1887, Marie-Rébecca Godbout, fille de Laurent Godbout, pilote, et de Marguerite Lapointe.

Mise à jour de la biographie : Mars 2009