Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

L'utilisation du calendrier requiert que Javascript soit activé dans votre navigateur.
Pour plus de renseignements

Accueil > Histoire

John George Lambton

(1792-1840)

 

Né à Londres, le 12 avril 1792, fils de William Henry Lambton, député à la Chambre des communes britannique, et de Lady Anne Barbara Frances Villiers.

Fit ses études sous la direction de précepteurs, puis au Collège Eton, en Angleterre, de 1805 à 1809.

S'engagea dans la carrière militaire, en 1809, en qualité de cornette dans les hussards royaux. Élu député de Durham à la Chambre des communes britannique en septembre 1813; whig radical, représenta cette circonscription jusqu'en 1828. Fait baron Durham en janvier 1828, puis vicomte Lambton et comte de Durham en mars 1833, année où il quitta définitivement le cabinet. Nommé ambassadeur de Russie en 1835; reçut les décorations des ordres de Saint-André, d'Alexandre Nevski, de Sainte-Anne de Russie et de l'Aigle blanc de Russie. De retour en Angleterre en 1837, fut décoré de l'Ordre du Bain.

En juillet 1837, refusa d'être envoyé en mission spéciale au Canada, mais, le 15 janvier 1838, accepta d'y venir à titre de gouverneur en chef de l'Amérique du Nord britannique et de commissaire enquêteur. Nommé le 30 mars 1838, arriva à Québec le 27 mai et entra en fonction le 29. Après avoir dissous le Conseil spécial le 1er juin 1838, forma son propre Conseil exécutif le 2, puis un nouveau Conseil spécial le 28 juin 1838; le même jour, publia une ordonnance au sujet des patriotes emprisonnés et fugitifs. Entreprit de mener son enquête sur la situation dans la colonie mais, le 9 octobre 1838, en raison de la non-reconnaissance par Londres de son ordonnance, annonça qu'il démissionnait de son poste. S'embarqua le 1er novembre 1838. Rentré en Angleterre, rédigea le rapport de son enquête, qui fut déposé officiellement devant le Parlement le 11 février 1839 et publié, à Londres, sous le titre de Report on the affairs of British North America, from the Earl of Durham [...]. Une traduction française, intitulée Rapport de Durham, est parue à Montréal en 1948.

Décédé à Cowes, île de Wight, au sud de l'Angleterre, le 28 juillet 1840, à l'âge de 48 ans et 3 mois.

Avait épousé à Gretna Green, en Écosse, le 1er janvier 1812, Harriet Cholmondeley; puis, [en Angleterre], le 9 décembre 1816, Lady Louisa Elizabeth Grey, fille de Charles Grey, 2e comte Grey, chef des whigs à la Chambre des lords et futur premier ministre anglais.

Beau-frère de Charles Grey.

Source : DBC.

Mise à jour de la biographie : Avril 2009