Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

L'utilisation du calendrier requiert que Javascript soit activé dans votre navigateur.
Pour plus de renseignements

Accueil > Histoire

Hugues Lapointe

(1911-1982)

 

Né à Rivière-du-Loup, le 3 mars 1911, fils d'Ernest Lapointe, député à la Chambre des communes de 1904 à 1941, et d'Emma Pratte.

Obtint un baccalauréat ès arts à l'Université d'Ottawa en 1932 et une licence en droit à l'Université Laval en 1935. Admis au Barreau du Québec le 24 juillet 1935. Créé conseil en loi du roi le 25 juillet 1950.

Pratiqua le droit à Québec de 1936 à 1961 et fut associé notamment avec son père et Guy Roberge. S'enrôla dans l'armée canadienne au sein des Voltigeurs de Québec en 1939.

Élu député libéral à la Chambre des communes dans Lotbinière en 1940. Servit outre-mer durant la Seconde Guerre mondiale avec le régiment de la Chaudière de juillet 1941 à novembre 1941, puis de 1943 à novembre 1944. Démobilisé avec le grade de lieutenant-colonel.

Réélu dans Lotbinière en 1945, en 1949 et en 1953. Adjoint parlementaire du ministre de la Défense nationale du 25 septembre 1945 au 18 janvier 1949, et du ministre des Affaires extérieures du 19 janvier au 23 août 1949. Nommé membre du Conseil privé le 24 août 1949. Solliciteur général du Canada dans le cabinet Saint-Laurent du 24 août 1949 au 6 août 1950. Ministre des Affaires des anciens combattants du 7 août 1950 au 21 juin 1957. Ministre des Postes du 3 novembre 1955 au 21 juin 1957. Défait en 1957.

Retourne à la pratique du droit. Délégué général de la province de Québec à Londres de 1961 à 1966. Assermenté lieutenant-gouverneur de la province de Québec le 22 février 1966, il occupa cette fonction jusqu'au 27 avril 1978.

Avocat-conseil auprès du cabinet Goodwin, De Blois et Associés, de Québec, de 1978 à son décès. Président du comité des Québécois pour le Non du comté de Lotbinière en 1980.

Décoré de la Croix de guerre française avec étoile de vermeil. Docteur en droit honoris causa de l'Université d'Ottawa en 1954 et du Royal Military College of Canada en 1967. Créé chevalier de grâce de l'Ordre de Saint-Jean-de-Jérusalem et grand-croix de l'Ordre de Malte en 1966. Nommé colonel honoraire du régiment de la Chaudière en 1970. Membre du Club de la garnison, du Club Rideau, du Club de réforme et de l'Institut des affaires internationales.

Décédé à Sainte-Foy, le 13 novembre 1982, à l'âge de 71 ans et 8 mois. Inhumé à Rivière-du-Loup, le 16 novembre 1982.

Avait épousé à Ottawa, le 15 octobre 1938, Marie-Lucette Valin, fille de Romuald-Eugène Valin, médecin, et de Juliette Dupré.

Mise à jour de la biographie : Avril 2009