Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

L'utilisation du calendrier requiert que Javascript soit activé dans votre navigateur.
Pour plus de renseignements

Accueil > Histoire

Peter McGill (McCutcheon)

(1789-1860)

 

Né à Creebridge, en Écosse, en août 1789, puis baptisé le 1er septembre, au même endroit, sous le nom de Peter McCutcheon, fils de John McCutcheon et de sa deuxième femme, Mary McGill.

Fit des études du niveau de la Grammar School.

En 1809, arriva à Montréal, où il entreprit une carrière dans le commerce. Travailla en qualité de commis, puis d'associé en second, d'une compagnie engagée dans la traite des fourrures et l'importation de produits de base. En 1820, participa à la mise sur pied de ce qui allait devenir la Peter McGill and Company, société d'import-export qui fit affaire dans le Haut et le Bas-Canada avec la Grande-Bretagne et les Antilles, et qui investit dans l'immobilier et le transport maritime. Fut constitué héritier de son oncle John McGill, conseiller législatif du Haut-Canada, et prit ce nom de famille le 29 mars 1821. À titre personnel, s'intéressa aux secteurs de la fonderie, dans le Haut-Canada, de la navigation à vapeur et de la construction ferroviaire; membre du conseil d'administration de la Banque de Montréal depuis 1819, en fut vice-président en 1830 et président de 1834 à 1860; commissaire au Canada de la British American Land Company de Londres, qui s'occupa du développement agricole et industriel des Cantons-de-l'Est.

Nommé au Conseil législatif le 3 janvier 1832, en fit partie jusqu'à la suspension de la Constitution, le 27 mars 1838. Membre du Conseil spécial du 2 avril 1838 jusqu'à la dissolution de ce conseil, en juin, et à nouveau du 2 novembre 1838 jusqu'à l'entrée en vigueur de l'Acte d'Union, le 10 février 1841. Fut conseiller exécutif de novembre 1838 jusqu'à l'Union. S'occupa d'administration municipale à Montréal entre 1836 et 1840, puis fut maire de 1840 à 1842. Appelé au Conseil législatif le 9 juin 1841; en fut président du 21 mai 1847 au 10 mars 1848 et, à ce titre, fit partie du ministère Sherwood-Papineau du 31 mai au 7 décembre 1847, puis du ministère Sherwood du 8 décembre 1847 au 10 mars 1848.

Officier de milice. Obtint divers postes de commissaire. Franc-maçon. Fut conseiller presbytéral de l'église St. Paul de Montréal, président de la Montreal Auxiliary Bible Society et de la Lay Association of Montreal.

Décédé en fonction à Montréal, le 28 septembre 1860, à l'âge de 71 ans. Inhumé dans le cimetière Mont-Royal.

Avait épousé à Londres, le 15 février 1832, Sarah Elizabeth Shuter Wilkins, fille de Robert Charles Wilkins, commerçant de religion anglicane.

Source : DBC.

Mise à jour de la biographie : Mai 2009