Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

L'utilisation du calendrier requiert que Javascript soit activé dans votre navigateur.
Pour plus de renseignements

Accueil > Histoire

Philippe-Jacques Paradis

(1868-1933)

 

Né à Québec, le 4 août 1868, fils d'Euclide Paradis, comptable, et de Marie-Louise Jolicœur.

Fit ses études au Séminaire de Québec et à l'Université Laval à Québec.

Commerçant et homme d'affaires. Manufacturier de produits d'amiante et propriétaire d'une maison d'affaires à Lachine. Président de l'Asbestos Manufacturing Company Ltd en 1913. Directeur de l'Asbestos Corporation en 1930. Président des Mines d'amiante de Thetford Mines. Directeur des compagnies Beauharnois Power et Quebec Power, du chemin de fer Québec et Chibougamau, du Quebec, Saguenay and Shay Lake Railway et de la Canadian Transcontinental Airways Ltd. Éditeur du journal La Vigie de Québec de 1907 à 1912. Membre de la Presse canadienne. Administrateur de la Public Service Corporation of Quebec. Premier président de la Commission d'urbanisme de la Ville de Québec. Vice-président de la Régie des alcools du Québec. Président des Fonds patriotiques. Président du Victory Loan Committee. Membre du bureau des gouverneurs du Syndicat financier de l'Université Laval de 1921 à 1933. Directeur du Club canadien. Membre du Club des ingénieurs de Montréal, des clubs de réforme de Québec et de Montréal, du Club de la Garnison et du Cercle interallié de Paris. Président honoraire de l'Association de la jeunesse libérale en 1918. Président du Cercle des voyageurs de commerce.

Organisateur en chef du Parti libéral dans le district de Québec de 1908 à 1931. Nommé conseiller législatif de la division de La Salle le 7 juin 1917. Démissionna le 14 décembre 1927 et devint sénateur de la division de Shawinigan à compter de cette date.

Décédé en fonction à Québec, le 20 juin 1933, à l'âge de 64 ans et 10 mois. Inhumé à Sainte-Foy, dans le cimetière Notre-Dame-de-Belmont, le 23 juin 1933.

Avait épousé à Rivière-du-Loup, le 18 mai 1891, Emma Fraser, fille de Ferdinand Fraser et de Caroline Saint-Germain.

Mise à jour de la biographie : Mai 2009