Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

L'utilisation du calendrier requiert que Javascript soit activé dans votre navigateur.
Pour plus de renseignements

Accueil > Histoire

Eugène Roberge

(1865-1935)

 

Né à Laurierville, le 23 février 1865, fils de Louis Roberge, marchand, et de Philomène Blouin.

Fit ses études au Collège de Lévis.

Marchand dans le canton de Lambton. Propriétaire de la première beurrerie construite dans la Beauce. Directeur de la Compagnie hydraulique Saint-François pendant 20 ans. Directeur de la Titanic Iron Co. et de la compagnie d'assurance British Colonial. Président de la Compagnie des engrais chimiques de Lambton. Membre du Conseil d'agriculture de la province de Québec. Premier lauréat de la médaille d'argent et lauréat du concours du Mérite agricole en 1897.

Nommé conseiller législatif de la division de Lauzon le 8 janvier 1912. Appuya le Parti libéral.

Décédé en fonction à Québec, le 7 mai 1935, à l'âge de 70 ans et 2 mois. Inhumé dans le cimetière de Lambton, le 10 mai 1935.

Avait épousé à Nicolet, le 3 août 1887, Clothilde Rousseau, fille de Télesphore Rousseau, marchand, et d'Hélène Bellerose; puis, dans la paroisse Notre-Dame de Québec, le 22 février 1916, Blanche Larue, fille de Jules-Ernest Larue, avocat et juge à la Cour supérieure, et de Marie-Louise Angers.

Frère d'Eusèbe Roberge, député à la Chambre des communes de 1922 à 1940. Beau-frère de Joseph Demers. Cousin de Guy Roberge et de Gabriel Roberge, député à la Chambre des communes de 1958 à 1962.

Mise à jour de la biographie : Juin 2009