Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

L'utilisation du calendrier requiert que Javascript soit activé dans votre navigateur.
Pour plus de renseignements

Recherche dans l'Encyclopédie du parlementarisme québécois

  • En direct sur le Web

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W

« Perdre son dépôt »

Définition

Subir une défaite électorale cuisante. Jusqu'en 1981, les candidats devait verser un « dépôt » (anglicisme pour « cautionnement ») qui était remis aux candidats élus et à ceux qui obtenaient au moins 50 % des votes des élus. L'expression « perdre son dépôt » est maintenant rarement utilisée.

 

Faites-nous part de vos commentaires à : encyclopedie@assnat.qc.ca