Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

L'utilisation du calendrier requiert que Javascript soit activé dans votre navigateur.
Pour plus de renseignements

Accueil > Exprimez votre opinion ! > Lancer, signer ou consulter une pétition > Pétition : Réforme des services d'interprétation pour les personnes sourdes ou malentendantes

Pétition :
Réforme des services d'interprétation pour les personnes sourdes ou malentendantes

Texte de la pétition

CONSIDÉRANT QU’au Québec 10 % de la population est sourde ou malentendante;

CONSIDÉRANT QUE l’interprète est un pivot crucial de la communication entre sourds et entendants;

CONSIDÉRANT QUE ni formation, ni bilinguisme ne sont exigés pour pratiquer le métier d’interprète et que les sourds écopent de ce manque de professionnalisme;

CONSIDÉRANT QUE 80 % des sourds ne décrochent pas de plein emploi (préjugés, discrimination, manque d’accès à l’information et piètre qualité des services d’interprétation);

CONSIDÉRANT QUE  la non-reconnaissance de la langue des signes du Québec (LSQ) participe à cet état de fait;

CONSIDÉRANT QUE les services relais vidéo en développement nécessiteront davantage d’interprètes;

CONSIDÉRANT QU’une réforme de la formation et des services d’interprétation est nécessaire;

Nous, soussignés, demandons au gouvernement du Québec, dès 2014:

  1. Un accès garanti à des services d’interprétation gratuits, de qualité et adaptés à la diversité des besoins spécifiques aux milieux familiaux, scolaires, professionnels, médicaux, juridiques, communautaires, associatifs, politiques et culturels;
  2. Que l’interprétation devienne, comme pour les traducteurs professionnels, un métier à titre réservé dont les agrégations en interprétation orale et gestuelle (mutuellement indépendantes) seraient conditionnelles à l’obtention d’un baccalauréat universitaire enseignant l’interprétation orale et gestuelle (interprètes en activité: évaluation et mise à niveau);
  3. Que soient établis un code d’éthique et un service de gestion des plaintes et de contrôle des compétences des interprètes, par les pairs et les usagers;
  4. Que la LSQ soit reconnue comme langue officielle et ses bases enseignées dans le cheminement scolaire au Québec.

La période de signature de la pétition est terminée.


Date limite pour signer : 26 décembre 2013

Nombre de signataires : 2194