Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

L'utilisation du calendrier requiert que Javascript soit activé dans votre navigateur.
Pour plus de renseignements

Accueil > Actualités et salle de presse > Communiqués de presse > L’Assemblée nationale du Québec accède à la présidence de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie dans le cadre de son 50e anniversaire

Recherche avancée dans la section Actualités et salle de presse

La date de début doit précéder la date de fin.

L’Assemblée nationale du Québec accède à la présidence de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie dans le cadre de son 50e anniversaire

Luxembourg, le 11 juillet 2017 – C’est dans le cadre de la 43e Session de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF), qui s’est tenue au Luxembourg du 6 au 11 juillet 2017, que l’Assemblée nationale du Québec (ANQ) a accédé à la présidence de cette organisation. Ce poste électif étant d’une durée de deux ans, le mandat de l’Assemblée s’échelonnera donc sur la période de juillet 2017 à juillet 2019. Il est assumé par le président de l’ANQ, M. Jacques Chagnon, qui a décidé de placer ce mandat sur un thème rassembleur, celui du numérique.

« J’ai choisi de présenter un plan de la présidence, une première pour l’APF. Ce document fédérateur permettra, je l’espère, de rassembler les efforts des membres autour de cette thématique cruciale. » explique-t-il. M. Chagnon ajoute que, lorsqu’est venu le temps de réfléchir sur quel sujet porterait sa présidence, le numérique lui est apparu incontournable. « Les nombreux outils numériques ont bouleversé l’espace dans lequel nous vivons, créant même ce que plusieurs experts ont appelé une 4e révolution industrielle : la révolution numérique. Celle-ci amène de nombreux défis auxquels doivent faire face les législateurs de l’espace francophone, dont la cybersécurité, la place du français sur la Toile ainsi que l’offre numérique éducative et culturelle. Cette approche a aussi l’intérêt de nous propulser dans la nouvelle économie la plus susceptible de combattre le chômage et la pauvreté dont beaucoup de nos membres sont affligés. »

L’Assemblée parlementaire de la Francophonie a été créée en 1967, ce qui fait d’elle la première instance internationale de la Francophonie à avoir vu le jour. Elle célèbre donc ses cinquante ans d’existence cette année. Depuis 1993, elle est également l’Assemblée consultative de la Francophonie et représente ainsi le lien démocratique entre les gouvernements et les peuples de la Francophonie.

Le Québec occupe une place de choix au sein de cette organisation d’envergure, puisqu’il en est membre à part entière depuis 1975. Présider l’APF représente une occasion inégalée de faire rayonner le Québec à l’international. Cette responsabilité permettra de faire davantage connaître les domaines d’expertise de la société québécoise en plus de partager ses valeurs fondamentales, dont la démocratie, la paix et la justice. Présider l’APF dans les deux prochaines années sera donc pour le Québec une charge supplémentaire et une grande responsabilité. Le président Chagnon assure qu’il compte faire rayonner les valeurs d’ouverture et de tolérance qui sont le ciment de notre société démocratique.

Source et renseignements :

Claire Laliberté
Communications
Assemblée nationale du Québec
Téléphone : 418 643-1992, poste 70586
Courriel : claliberte@assnat.qc.ca