Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

L'utilisation du calendrier requiert que Javascript soit activé dans votre navigateur.
Pour plus de renseignements

Accueil > Actualités et salle de presse > Communiqués de presse > Tenue vestimentaire à l’Assemblée nationale : directive du président

Recherche avancée dans la section Actualités et salle de presse

La date de début doit précéder la date de fin.

Tenue vestimentaire à l’Assemblée nationale : directive du président

Québec, le 5 février 2019 – À la reprise des travaux parlementaires, le président de l’Assemblée nationale, M. François Paradis, a rendu une directive au sujet de la tenue vestimentaire des députés.

« Avant d’entamer cette période de travaux, j’aimerais revenir sur un enjeu qui a été soulevé avant l’ajournement de décembre dernier et dont on a beaucoup entendu parler depuis, tant au sein de cette assemblée que dans les médias, et parmi la population en général : la tenue vestimentaire des députés », a déclaré le président.

Dans sa directive, le président a fait une revue des pratiques en matière vestimentaire observées dans d’autres assemblées législatives au Canada et ailleurs dans le monde. Il appert que la plupart des parlements n’ont pas de règles écrites sur la question, mais qu’en pratique et selon les usages, c’est la norme dite de la « tenue de ville » qui est généralement appliquée.

Au Québec, depuis plusieurs années, c’est également cette même norme qui est observée à l’Assemblée nationale par les députés, bien qu’elle ne soit pas prévue au Règlement. En fonction de cette norme, lors des travaux parlementaires, on s’attend habituellement des hommes qu’ils portent un veston-cravate, et des femmes, une tenue de circonstance.

Le temps est-il venu de modifier ou de clarifier les règles en matière de tenue vestimentaire des députés?

« Chose certaine, je ne crois pas qu’il me revienne, à titre de président, d’en décider unilatéralement. Il s’agit d’une question qui, à l’issue d’échanges que nous pourrions avoir le cas échéant, devra être décidée collectivement. Je souhaiterais alors fortement qu’un large consensus se dégage comme c’est le cas lorsqu’on se penche sur la possibilité de revoir nos règles de procédure », a mentionné le président.

Selon le président, l’analyse plus poussée de cette question sera confiée au comité de réflexion mis sur pied lors de la signature de l’entente valable pour la durée de la 42e législature.

« D’ici à ce que des discussions formelles se tiennent sur la question de la tenue vestimentaire des députés, je compte sur vous pour continuer à respecter la norme observée depuis de nombreuses années dans le cadre de nos débats, soit la " tenue de ville " », a conclu le président.


Source et renseignements :

Julie Champagne
Conseillère en communication et relations médias
Téléphone : 418 643-1992, poste 71115
Courriel : julie.champagne@assnat.qc.ca