Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

L'utilisation du calendrier requiert que Javascript soit activé dans votre navigateur.
Pour plus de renseignements

Accueil > Histoire > Chronologie parlementaire depuis 1791 (1909-1910)

Liens Ignorer la navigationChronologie parlementaire depuis 1791 (1909-1910)

 

1909 - 1910

1909

21 janvier 1909

Remaniement ministériel après la démission du ministre des Terres et Forêts, Adélard Turgeon. Jérémie-Louis Décarie et Joseph-Édouard Caron accèdent au Cabinet.

2 février 1909

Adélard Turgeon est nommé conseiller législatif et orateur du Conseil législatif.

Élections partielles : Antonin Galipeault (libéral) et le ministre Jérémie-Louis Décarie (libéral) sont élus dans Bellechasse et Hochelaga.

11 février 1909

Décès de Maurice Perrault, député libéral de Chambly.

2 mars 1909

Ouverture de la 1re session de la 12e législature.

Jean-Marie-Joseph-Pantaléon Pelletier, député de Sherbrooke, est élu orateur. L'opposition est dirigée par Joseph-Mathias Tellier, étant donné que Pierre-Évariste Leblanc n'a pas été réélu. Prévost siège dans l'opposition.

10 mars 1909

Cyrille Fraser Delâge est élu orateur suppléant de la Chambre.

11 mars 1909

Discours du budget.

Henri Bourassa élu dans Montréal no 2 et Saint-Hyacinthe opte pour Saint-Hyacinthe.

29 mars 1909

La séance du soir, commencée à 20 heures, se termine à 7 heures du matin. La discussion porte sur les subsides à accorder aux chemins de colonisation.

9 avril 1909

Décès du conseiller législatif François Gosselin (libéral).

14 mai 1909

Le député de Terrebonne, Jean Prévost, accuse en Chambre le député de Bonaventure, John Hall Kelly, d'avoir contribué avec un certain Leblanc à faire concéder des lots dans un but de spéculation, qui leur aurait rapporté plusieurs milliers de dollars. Il demande un comité spécial d'enquête, ce qui lui est accordé. C'est le début d'une longue affaire qui se continue jusqu'en 1912. Le comité d'enquête, après s'être réuni à plusieurs reprises à l'été et à l'automne 1909, finit par abandonner ses travaux à la suite de la nomination d'un de ses membres à la magistrature. Le comité attend de nouvelles directives de la Chambre qui ne viennent pas. L'enquête ne connaît pas d'aboutissement.

18 mai 1909

Le journaliste Olivar Asselin frappe Louis-Alexandre Taschereau à sa sortie de la séance. Il est arrêté par la police provinciale et relâché le 20 mai.

25 mai 1909

Le journaliste Olivar Asselin est condamné à quinze jours de prison pour avoir frappé Louis-Alexandre Taschereau.

28 mai 1909

Philippe-Honoré Roy, ex-député de Saint-Jean et ex-orateur de l'Assemblée législative, est condamné à cinq ans de prison, étant reconnu coupable d'avoir faussé les livres de la Banque de Saint-Jean.

29 mai 1909

Les membres d'un comité spécial de l'Assemblée législative chargé d'étudier les accusations portées contre le député du comté de Bonaventure, John Hall Kelly, par le député de Terrebonne, Jean Prévost, sont nommés commissaires au sens de la loi sur les commissions d'enquête afin de leur permettre de siéger après la session.

L'indemnité législative est portée de 800 $ à 1500 $ par session ou 10 $ par jour d'une session de moins de 30 jours. L'allocation pour venir siéger couvre les frais réels de transport et les frais raisonnables de subsistance.

Prorogation de la 1re session de la 12e législature.

1er octobre 1909

Le député libéral de Saint-Sauveur, Charles-Eugène Côté, est nommé registrateur. Son siège est déclaré vacant.

12 novembre 1909

Élections partielles : Joseph-Alphonse Langlois (ouvrier) est élu dans Saint-Sauveur, Eugène Merrill Desaulniers (libéral), dans Chambly, et Clément Robillard (libéral), dans Montréal no 2.

18 novembre 1909

Jérémie-Louis Décarie devient secrétaire provincial à la place de Louis-Rodolphe Roy, qui démissionne comme ministre et comme député de Kamouraska.

29 novembre 1909

Élection partielle : le ministre Joseph-Édouard Caron (libéral) est réélu sans opposition dans L'Islet.

6 décembre 1909

Élection partielle : Louis-Auguste Dupuis (libéral) est élu sans opposition dans Kamouraska.

31 décembre 1909

Annulation de l'élection de Joseph Laferté (libéral), qui s'est tenue dans Drummond le 8 juin 1908.

1910

11 janvier 1910

Le député d'Argenteuil et trésorier, William Alexander Weir, est nommé juge. Son siège est déclaré vacant.

15 janvier 1910

Le député libéral de Gaspé, Louis-Joseph Lemieux, est nommé shérif. Son siège est déclaré vacant.

17 janvier 1910

Peter Samuel George Mackenzie est assermenté comme trésorier provincial.

26 janvier 1910

Démission du conseiller législatif Jules Allard (libéral).

27 janvier 1910

Élection partielle : le ministre Peter Samuel George Mackenzie (libéral) est réélu sans opposition dans Richmond.

17 février 1910

Élection partielle : Joseph-Léonide Perron (libéral) est élu dans Gaspé.

5 mars 1910

Élections partielles : le ministre Jules Allard (libéral) et John Hay (libéral) sont élus dans Drummond et Argenteuil.

10 mars 1910

Achille Bergevin (libéral) est nommé au Conseil législatif.

14 mars 1910

Ernest Choquette (libéral) est nommé conseiller législatif et Narcisse Pérodeau (libéral), ministre sans portefeuille.

15 mars 1910

Ouverture de la 2e session de la 12e législature.

5 avril 1910

Discours du budget.

6 mai 1910

Décès du roi Édouard VII et accession au trône de son fils George V.

9 mai 1910

Proclamation du nouveau souverain par le gouverneur général.

10 mai 1910

Proclamation du nouveau souverain par le lieutenant-gouverneur du Québec.

17 mai 1910

Le premier ministre du Canada, sir Wilfrid Laurier, et trois de ses ministres (Pugsley, Brodeur et Graham) assistent à la séance de l'Assemblée législative.

4 juin 1910

Prorogation de la 2session de la 12e législature.

16 août 1910

Signature du contrat pour la réalisation du tableau intitulé Débat sur les langues, par Charles Huot.

16 septembre 1910

Décès de Gabriel Marchand, député libéral de Saint-Jean.

2 octobre 1910

Décès du conseiller législatif James Kewley Ward (libéral).

12 octobre 1910

Démission de Blaise-Ferdinand Letellier (libéral), conseiller législatif, qui devient juge.

20 octobre 1910

Signature du contrat de construction de l'édifice de la Bibliothèque, aujourd'hui l'édifice Pamphile-Le May. Cet édifice sera occupé en 1915.

29 décembre 1910

Élection partielle : Marcellin Robert (libéral) est élu dans Saint-Jean.