Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

L'utilisation du calendrier requiert que Javascript soit activé dans votre navigateur.
Pour plus de renseignements

Accueil > Histoire > Chronologie parlementaire depuis 1791 (1965-1966)

Liens Ignorer la navigationChronologie parlementaire depuis 1791 (1965-1966)

 

1965 - 1966

1965

18 janvier 1965

Élections partielles : Jean-Guy Trépanier (libéral) et Denis Hardy (libéral) sont élus dans Saint-Maurice et Terrebonne.

20 janvier 1965

Assermentation des députés Gaston Binette et Albert Morissette comme ministres d'État.

21 janvier 1965

Ouverture de la 4e session de la 27e législature.

Dans le discours du trône, le gouvernement annonce son intention de demander à l'Assemblée législative d'adopter une résolution ratifiant l'accord des provinces sur la formule « Fulton-Favreau » pour le rapatriement de la constitution du Canada. La résolution, cependant, ne sera pas présentée.

27 janvier 1965

L'Assemblée législative vote à nouveau l'expulsion du député de Trois-Rivières, Yves Gabias (Union nationale), sanction qui a été rendue caduque par la clôture de la session le 31 juillet 1964.

3 février 1965

Un comité spécial est créé pour étudier l'opportunité d'amender le règlement de l'Assemblée législative.

25 février 1965

La Commission sur le bilinguisme et sur le biculturalisme dans son premier rapport constate que le Canada traverse une crise importante de son histoire.

11 mars 1965

Le leader du gouvernement annonce qu'une entente a été conclue avec l'opposition afin de permettre l'étude des crédits budgétaires de certains ministères par des comités spéciaux.

16 mars 1965

Première expérience des « comités de crédits ».

19 mars 1965

La transcription intégrale des débats s'étend aux commissions parlementaires.

23 mars 1965

Le Conseil législatif bloque le projet de loi réduisant ses pouvoirs.

8 avril 1965

Discours du budget.

29 avril 1965

Le député de Trois-Rivières, Yves Gabias (Union nationale), reprend son siège malgré l'ordre d'expulsion de la Chambre du 27 janvier. Le sergent d'armes le fait sortir de la Chambre.

26 mai 1965

Adoption par l'Assemblée législative d'un texte d'amendement à la constitution du Québec restreignant les pouvoirs du Conseil législatif. Ce texte est adressé au Parlement du Royaume-Uni.

15 juin 1965

Dévoilement de la statue de Monseigneur de Laval. Il n'y a pas eu de nouvelles statues depuis celle de Jolliet en 1928. Cet événement marque la reprise des travaux de décoration extérieure qui seront terminés avec la pose de six bronzes en 1969.

6 août 1965

Première refonte fondamentale de la carte électorale depuis 1853. Le nombre de sièges passe de 95 à 108 et 11 des 13 nouvelles circonscriptions sont situées sur l'île de Montréal.

Modification de la Loi de la Législature en ce qui concerne l'indemnité : l'indemnité des députés est portée à 12 000 $ par année et non plus par session.

Prorogation de la 4e session de la 27e législature.

Démission du député de Chicoutimi, Antonio Talbot (Union nationale).

22 août 1965

Laurent Legault est élu chef intérimaire de l'aile provinciale du Ralliement des créditistes.

14 octobre 1965

Remaniement ministériel.

22 octobre 1965

Ouverture et prorogation d'une session spéciale d'une journée pour l'adoption d'une loi d'urgence afin de permettre la reprise du service des traversiers entre Québec et Lévis (5e session de la 27e législature).

Guy Lechasseur est élu orateur de l'Assemblée législative.

28 novembre 1965

Fondation du Parti communiste du Québec. Samuel Walsh en est élu président.

15 décembre 1965

Le député libéral de Montréal-Mercier, Jean-Baptiste Crépeau, est nommé juge. Son siège est déclaré vacant.

1966

25 janvier 1966

Ouverture de la 6e session de la 27e législature.

27 janvier 1966

Le premier ministre Lesage annonce que le gouvernement du Québec a décidé de remettre indéfiniment l'examen du projet d'amendement constitutionnel, c'est-à-dire la formule « Fulton-Favreau », à cause d'une certaine inquiétude qui s'est manifestée au Québec à cet égard.

10 février 1966

Amendement au règlement en vue de permettre au comité plénier chargé de l'étude des crédits (« le comité des subsides ») de confier l'examen d'une partie de ces crédits à un « comité de crédits ». Au cours de la session précédente, le comité des subsides a confié ce travail à des comités spéciaux.

14 février 1966

Décès de Germain Caron, député unioniste de Maskinongé.

21 février 1966

Décès du lieutenant-gouverneur Paul Comtois dans l'incendie de sa résidence du Bois-de-Coulonge.

22 février 1966

Nomination et assermentation de Hugues Lapointe comme lieutenant-gouverneur de la province.

13 mars 1966

Fondation du Ralliement national (RN) par la fusion de l'aile provinciale du Ralliement des créditistes et du Regroupement national.

31 mars 1966

Discours du budget.

Ajournement de la session.

18 avril 1966

Dissolution des Chambres de la 27e législature et émission des « brefs d'élection ».

5 juin 1966

Élections générales. L'Union nationale fait élire 56 députés (41 % des votes), les libéraux, 50 députés (47,2 % des votes) et 2 indépendants sont élus. Le vote indépendantiste, divisé entre le Rassemblement pour l'indépendance nationale (RIN) et le Ralliement national (RN), est de 8,8 %.

16 juin 1966

Assermentation du cabinet Johnson :

23 juin 1966

Jean-Louis Baribeau est nommé orateur du Conseil législatif.

21 août 1966

Gilles Grégoire, député créditiste fédéral de Lapointe, est élu président du Ralliement national à un congrès à Victoriaville.

5 octobre 1966

Adoption d'un règlement concernant les fonctionnaires occasionnels (AC 1714). Ce règlement permettra par la suite d'embaucher des « secrétaires de comté » (1967).

24 novembre 1966

Jean Sénécal est nommé greffier de l'Assemblée.

1er décembre 1966

Ouverture de la 1re session de la 28e législature.

Rémi Paul est élu orateur de l'Assemblée législative.

6 décembre 1966

Gérard Lebel est élu orateur suppléant.

8 décembre 1966

L'Assemblée législative rompt avec la tradition de ne pas siéger le jour de l'Immaculée-Conception.

16 décembre 1966

Ajournement de la session.