Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

L'utilisation du calendrier requiert que Javascript soit activé dans votre navigateur.
Pour plus de renseignements

Accueil > Actualités et salle de presse > Conférences et points de presse > Point de presse de M. Harold LeBel, porte-parole du deuxième groupe d’opposition en matière d’emploi, de solidarité sociale et de lutte contre la pauvreté

Recherche avancée dans la section Actualités et salle de presse

La date de début doit précéder la date de fin.

Point de presse de M. Harold LeBel, porte-parole du deuxième groupe d’opposition en matière d’emploi, de solidarité sociale et de lutte contre la pauvreté

Version finale

Le mardi 19 mars 2019, 13 h 11

Salle Bernard-Lalonde (1.131), hôtel du Parlement

(Treize heures onze minutes)

M. LeBel : Bonjour. Je vais déposer, dans quelques minutes, à l'Assemblée nationale une pétition qui sera signée par au-delà de 1 500 personnes, qui demande au gouvernement de retirer du calcul de l'aide sociale les pensions alimentaires pour les enfants. C'est une demande qui est là, qui existe depuis longtemps... par les groupes qui luttent contre la pauvreté. La pétition a été initiée par un groupe, Action populaire Rimouski-Neigette, un groupe de chez nous, mais qui a été signée par des gens un peu partout au Québec, appuyée par des gens un peu partout au Québec.

Pour faire une histoire courte, c'est que cette demande-là, on la fait depuis des années. Et, l'an passé, je pense, face au gouvernement libéral, il y avait un consensus, avec Québec solidaire, la CAQ et nous autres, pour demander au gouvernement libéral, dans le cadre de sa modification de la loi à l'aide sociale, de retirer les pensions alimentaires du calcul de l'aide sociale. Aujourd'hui, les libéraux ont décidé de l'appuyer, depuis qu'ils sont dans l'opposition, ont décidé d'appuyer... Bref, les quatre partis, on serait d'accord. Ça fait que, bref, il y aurait de la place aujourd'hui... il y a de l'espoir aujourd'hui pour que la CAQ, le gouvernement de la CAQ, retire du calcul de l'aide sociale les pensions alimentaires.

Cependant, on sait qu'il existe dans le ministère de la réticence. Certains disent que, si on retire les pensions alimentaires du calcul de l'aide sociale, ça fera trop de revenus et ça va inciter, entre autres, les femmes monoparentales à l'aide sociale de demeurer chez elle, de ne pas intégrer le marché du travail. C'est contre ça qu'on lutte. C'est contre cette philosophie qu'on se bat pour convaincre le gouvernement d'adopter un projet de loi qui a été déposé par Québec solidaire, un projet de loi qui propose, puis qu'on est en accord, de retirer les pensions alimentaires du calcul de l'aide sociale.

Ça fait qu'on dépose la pétition aujourd'hui. J'ai des groupes qui sont avec nous autres. Et j'annonce déjà que, dans les prochains jours, je vais demander à la commission qui s'occupe de ce sujet-là, qui s'occupe de cette pétition, je vais demander à la commission parlementaire d'accueillir les pétitionnaires pour qu'ils viennent plaider pour qu'enfin on arrête cette injustice envers surtout les femmes monoparentales. Ça fait qu'on dépose la pétition tantôt, et c'est à suivre. Merci.

(Fin à 13 h 13)

Participants


Document(s) associé(s)