Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

L'utilisation du calendrier requiert que Javascript soit activé dans votre navigateur.
Pour plus de renseignements

Accueil > Actualités et salle de presse > Conférences et points de presse > Point de presse de M. Martin Ouellet, leader parlementaire du troisième groupe d’opposition

Recherche avancée dans la section Actualités et salle de presse

La date de début doit précéder la date de fin.

Point de presse de M. Martin Ouellet, leader parlementaire du troisième groupe d’opposition

Version finale

Le mardi 22 septembre 2020, 11 h 30

Hall principal de l'hôtel du Parlement, hôtel du Parlement

(Onze heures vingt-sept minutes)

M. Ouellet : Donc, bon matin, tout le monde. Avant de commencer mon allocution, j'aimerais tout d'abord souhaiter bonne chasse à tous les chasseurs et chasseuses de la Côte-Nord. On sait que la période de la chasse est commencée sur notre territoire et on a plusieurs citoyens, citoyennes qui adorent la pratique de ce sport. Et donc je leur souhaite de bonnes prises, mais surtout de la sécurité lors de leurs déplacements.

Et c'est le but un peu de ma pétition, aujourd'hui, que je vais présenter à l'Assemblée nationale, la sécurité. On demande au ministère des Transports de sécuriser le tronçon de la route 138 entre le carrefour giratoire à la sortie ouest de Baie-Comeau et la municipalité de Chute-aux-Outardes. Et je veux surtout saluer le travail de Normand Foster, qui a été l'instigateur de la pétition, et de sa conjointe Chantal Vaillancourt, qui ont recueilli plus d'une centaine de signatures pour s'assurer que cette problématique-là soit adressée au gouvernement du Québec.

Ce qu'il faut comprendre, c'est que, dans le secteur de la péninsule Manicouagan, il y a une forte présence de grande faune, des orignaux, des chevreuils, mais aussi des ours. La circulation est importante sur ce tronçon de route là et c'est l'unique lien routier entre les gens de la péninsule, qui viennent travailler du côté de la ville de Baie-Comeau, mais aussi pour ce qui est de l'accès aux soins de santé. Donc, on sait que nos interventions, avec les ambulances, avec les policiers, se font sur l'ensemble du territoire, mais que le centre… l'Hôpital Le-Royer est directement à Baie-Comeau. Donc, il y a beaucoup de circulation, beaucoup de risques, et on s'est rendu compte qu'avec les dernières années il y a eu beaucoup d'évènements. Depuis cinq ans, dans ce secteur-là de la péninsule, incluant le tronçon problématique de la 138, c'est 41 accidents qui ont eu lieu sur ce petit tronçon là, et surtout, dans les trois derniers mois, c'est cinq accidents qu'il y a eu lieu sur la 138.

Donc, la pétition, ce matin, ce qu'on dépose à l'Assemblée nationale, c'est de demander au ministère des Transports d'avoir une attention particulière pour corriger cette section de la route. Est-ce que ça prendra des grillages? Est-ce que ça prendra du débroussaillage? Est-ce qu'on doit refaire la configuration de la route ou si on doit simplement mettre des lampadaires? Ce qu'on veut concrètement, c'est que le ministère des Transports puisse rapidement arriver avec des solutions. On a eu des rencontres avec le comité de travail. Il y a des étapes à franchir. C'est un peu long à mon goût. Donc, j'ai offert ma collaboration avec le ministère des Transports pour s'assurer d'aller de l'avant promptement pour sécuriser cette route. Et ce qu'on ne veut surtout pas, c'est d'avoir des accidents qui seraient dramatiques. Il y a eu quelques «passé proche», quelques «ouf», mais on ne voudrait pas de fatalités.

Donc, ce matin, cette pétition sert à donner à l'Assemblée nationale un signal fort que, sur la Côte-Nord, la sécurité de la 138, elle est importante, et on doit adresser ça très rapidement. Merci.

(Fin à 11 h 29)

Participants


Document(s) associé(s)