Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

L'utilisation du calendrier requiert que Javascript soit activé dans votre navigateur.
Pour plus de renseignements

Accueil > Histoire

Thomas Brown Anderson

(1796-1873)

 

Né à Édimbourg, en Écosse, en juin 1796.

Arriva à Montréal avant 1827. Entra, à titre de commis, au service de la Forsyth, Richardson and Company, entreprise fondée par son futur beau-père, John Richardson, et par John Forsyth, qui faisait principalement le commerce des fourrures et de l'import-export. En était le président en 1847 et réaménagea la compagnie à quelques reprises, avec différents associés, jusqu'en 1861. Membre de l'exécutif du Committee of Trade de Montréal, à compter de 1829, et du Bureau de commerce de Montréal, de 1842 à 1850; fut vice-président de ce dernier en 1849. Engagé dans l'administration de la Banque de Montréal de 1830 à 1869, succéda à Joseph Masson, en qualité de vice-président, en 1847, puis à Peter McGill, comme président, en 1860. Président du conseil d'administration canadien de la Liverpool, London Fire and Life Insurance Company, de 1855 à 1872, continua à en être membre jusqu'à la fin de sa vie.

Nommé au Conseil spécial le 2 avril 1838, en fit partie jusqu'à la dissolution de ce conseil, le 1er juin. Occupa un des postes de vice-président de l'Association d'annexion de Montréal et signa le Manifeste annexionniste en 1849.

Trésorier du Montreal General Hospital. Vice-président du McGill College. Participa à diverses oeuvres paroissiales et diocésaines de l'Église d'Angleterre.

Décédé à Montréal, le 28 mai 1873, à l'âge de 76 ou de 77 ans. Inhumé dans la paroisse anglicane St. James the Apostle, le 31 mai 1873.

Avait épousé dans l'église anglicane Christ Church, à Montréal, le 12 décembre 1827, Ann Richardson, fille de John Richardson et de Sarah Ann Grant, veuve de David Ogden et petite-nièce de William Grant.

Mise à jour de la biographie : Septembre 2008