Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

L'utilisation du calendrier requiert que Javascript soit activé dans votre navigateur.
Pour plus de renseignements

Accueil > Histoire

Thomas Dunn

(1729-1818)

 

Né à Durham, en Angleterre, en 1729.

Vint s'établir à Québec peu après la capitulation de septembre 1760. Se lança dans le commerce; associé à William Grant, détint le monopole de la traite des fourrures et de l'exploitation de la pêche sur la Côte-Nord. Investit dans la propriété foncière, notamment dans les seigneuries de la rive nord du Saint-Laurent, l'île d'Anticosti et les cantons; engagé dans la spéculation et le prêt. Prit part à l'exploitation des forges du Saint-Maurice, près de Trois-Rivières; copropriétaire de la Compagnie des forges de Batiscan. Propriétaire de la Cape Diamond Brewery de Québec.

Fut juge de paix. Nommé maître des requêtes de la Cour de la chancellerie en 1764. Agit à l'occasion en qualité de procureur du roi dans les affaires de succession. Juge de la Cour des plaids communs pour les districts de Québec et de Trois-Rivières du 31 juillet 1770 jusqu'en 1793. Siégea à la Cour de circuit en 1771 et en 1772, à la Cour des prérogatives en 1779 et à la Cour d'appel en 1788. Nommé juge de la Cour du banc du roi de Québec en 1794; démissionna en 1809. Nommé président de la Cour d'appel en 1801. Obtint de nombreux postes de commissaire. Fut trésorier du Comité de secours pour les protestants pauvres, président de l'Association de Québec, cofondateur du Fonds de soutien à la guerre contre la France révolutionnaire.

Membre du Conseil de Québec de 1764 à 1775. Receveur général par intérim du 31 juillet 1770 au printemps de 1777. Nommé conseiller législatif en 1775. Fut conseiller exécutif de 1775 jusqu'en 1791, puis le fut de nouveau à partir du 16 septembre 1791 jusqu'à sa mort. Nommé en 1792 au Conseil législatif, dont il fut président suppléant à cinq reprises, du 18 février 1793 au 22 janvier 1794, du 18 décembre 1794 au 9 janvier 1802, du 23 janvier 1805 au 18 février 1806, du 22 février 1808 au 5 janvier 1809 et du 5 février 1811 au 23 février 1814. Fut administrateur civil en l'absence du gouverneur du 5 août 1805 au 24 octobre 1807 et du 19 juin 1811 au 13 septembre 1811.

Décédé en fonction à Québec, le 15 avril 1818, à l'âge de 89 ans. Après des obsèques célébrées dans la cathédrale anglicane Holy Trinity, fut inhumé dans le cimetière St. Matthew, le 19 avril 1818.

Avait épousé dans l'église anglicane de Québec, le 27 novembre 1783, Henriette Guichaud, fille de Jacques Guichaud et veuve de Pierre Fargues, tous deux négociants de Québec.

Sa petite-fille épousa William Rhodes.

Mise à jour de la biographie : Octobre 2011