Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

L'utilisation du calendrier requiert que Javascript soit activé dans votre navigateur.
Pour plus de renseignements

Accueil > Histoire

Charles-Louis Tarieu de Lanaudière

(1743-1811)

 

Né dans la paroisse Notre-Dame de Québec, le 14 octobre 1743, fils de Charles-François Tarieu de Lanaudière, officier dans les troupes de la Marine et seigneur, et de sa première femme, Louise-Geneviève Deschamps de Boishébert.

Étudia au Petit Séminaire de Québec de 1752 à 1756.

Entreprit une carrière militaire dans le régiment de La Sarre en 1756; fut blessé à la bataille de Sainte-Foy, le 28 avril 1760. Après la Conquête, servit en France, puis revint se fixer au Canada au printemps de 1768. Devint aide de camp du gouverneur Guy Carleton, qu'il accompagna à Londres en 1770, et, en 1771, surintendant des Eaux et des Forêts. Pendant l'invasion américaine de 1775-1776, prit part à la défense de la colonie dans la région de Trois-Rivières, puis à Québec. En 1777, participa aux premières étapes d'une expédition militaire contre New York. Suivit Carleton en Europe en 1778. Nommé grand voyer de la province de Québec en 1786, surintendant des Postes en 1791 et quartier-maître général de la milice en 1799. Propriétaire foncier; fit exploiter ses terres dans les seigneuries de Lac-Maskinongé, appelée aussi de Lanaudière, héritée de sa mère, et de Sainte-Anne-de-la-Pérade, don de son père. Vice-président du Club constitutionnel.

Nommé conseiller législatif en 1786 et en 1792.

Auteur de quatre publications parues à Québec en 1792 : Chanson; Le Discours [...] à la dernière assemblée du club constitutionnel [...]; A hand-bill against M. Deschenaux; et Speech to habitants of Ste. Anne.

Décédé en fonction à Québec, le 2 octobre 1811, à l'âge de 67 ans et 11 mois. Inhumé dans la crypte de la cathédrale Notre-Dame, le 5 octobre 1811.

Avait épousé dans l'église Notre-Dame de Montréal, le 10 avril 1769, Geneviève-Élisabeth de La Corne, fille de Luc de La Corne dit Chaptes de la Corne ou La Corne Saint-Luc, officier et commerçant, et de sa première femme, Marie-Anne Hervieux.

Demi-frère de Charles-Gaspard Tarieu de Lanaudière. Beau-frère de Pierre-Ignace Aubert de Gaspé et de François Baby. Cousin de Charles de Saint-Ours et de Paul-Roch de Saint-Ours. Neveu de Pierre-Roch de Saint-Ours d'Eschaillons.

Mise à jour de la biographie : Août 2017