Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

L'utilisation du calendrier requiert que Javascript soit activé dans votre navigateur.
Pour plus de renseignements

Accueil > Histoire > Chronologie parlementaire depuis 1791 (1935-1936)

Liens Ignorer la navigationChronologie parlementaire depuis 1791 (1935-1936)

 

1935 - 1936

1935

8 janvier 1935

Ouverture de la 4e session de la 18e législature.

17 janvier 1935

Hector Authier est élu orateur suppléant.

7 février 1935

Discours du budget.

7 mai 1935

Décès du conseiller législatif Eugène Roberge (libéral).

15 mai 1935

Décès de Joseph-Maurice Gabias, député libéral de Montréal-Saint-Henri.

18 mai 1935

Prorogation de la 4e session de la 18e législature.

1er juin 1935

Décès de Joseph Ignatius Power, député libéral de Québec-Ouest.

6 juin 1935

Télesphore-Damien Bouchard est assermenté comme ministre des Affaires municipales, de l'Industrie et du Commerce.

Émile Moreau, député libéral de Roberval, est nommé conseiller législatif. Son siège devient vacant.

9 août 1935

Démission du député libéral de Témiscamingue, Joseph-Édouard Piché.

Décès de Joseph-Émery Phaneuf, député libéral de Bagot.

25 septembre 1935

Wallace Reginald McDonald (libéral) démissionne comme député de Pontiac pour se porter candidat aux élections fédérales.

1er octobre 1935

Démission du député conservateur de Hull, Aimé Guertin, et du député libéral de Laviolette, Joseph-Alphida Crête, qui se présentent tous deux aux élections fédérales.

2 octobre 1935

Démission du député libéral de Montréal-Sainte-Anne, Joseph Henry Dillon, qui se présente aux élections fédérales.

30 octobre 1935

John Hall Kelly est nommé ministre sans portefeuille.

Dissolution des Chambres de la 18e législature. Émission des « brefs d'élection ».

2 novembre 1935

Le nouveau gouverneur général du Canada, lord Tweedsmuir, est assermenté dans la salle du Conseil législatif.

7 novembre 1935

Le Parti conservateur de Maurice Le Noblet Duplessis et l'Action libérale nationale de Paul Gouin concluent deux accords : l'un public, selon lequel, après la victoire, les deux partis formeront un gouvernement dont le programme sera celui de l'Action libérale et qui aura comme premier ministre Duplessis, et un autre secret, afin de présenter 30 candidats du Parti conservateur et 60 de l'Action libérale nationale aux prochaines élections.

25 novembre 1935

Élections générales. L'Action libérale nationale et le Parti conservateur font élire respectivement 26 et 17 députés, soit un total de 42 (49 % des votes) contre 47 libéraux (46 % des votes).

20 décembre 1935

Remaniement ministériel pour remplacer les ministres défaits lors des dernières élections.

1936

20 janvier 1936

Décès du roi George V et accession au trône de son fils aîné Édouard VIII.

21 janvier 1936

Proclamation du nouveau souverain par le gouverneur général du Canada.

22 janvier 1936

Proclamation du nouveau souverain par le lieutenant-gouverneur du Québec.

13 mars 1936

Remaniement ministériel. Hector Authier (Colonisation), Edgar Rochette (Travail, Chasse et Pêcheries), Pierre-Émile Côté (Voirie) et Cléophas Bastien (ministre sans portefeuille) accèdent au Conseil des ministres.

24 mars 1936

Ouverture de la 1re session de la 19e législature.

Lucien Dugas est élu orateur.

26 mars 1936

L'Assemblée législative modifie son horaire. Elle ne siégera plus le lundi, et la séance du vendredi durera de onze heures à treize heures plutôt que de quinze à dix-huit heures.

29 avril 1936

Léon Casgrain est élu orateur suppléant.

30 avril 1936

Discours du budget. Ce budget ne sera pas adopté en raison du déclenchement des élections du 11 juin 1936.

7 mai 1936

Début des séances du Comité des comptes publics, comité qui a été convoqué à la demande de Maurice Le Noblet Duplessis afin de faire la lumière sur certaines pratiques du gouvernement. Léon Casgrain est le président de ce comité.

11 juin 1936

Dissolution des Chambres de la 19e législature et démission du premier ministre Taschereau.

Joseph-Adélard Godbout (libéral) devient premier ministre.

17 juin 1936

Démission du conseiller législatif Jean Girouard (conservateur).

Paul Gouin, fondateur de l'Action libérale nationale, retire son appui à Duplessis. Tous les deux s'accusent d'avoir violé leur accord de 1935.

20 juin 1936

À un caucus tenu à Sherbrooke, Duplessis rallie à lui son groupe de 15 conservateurs et une vingtaine de membres de l'Action libérale nationale, amenant ainsi la véritable naissance de l'Union nationale.

27 juin 1936

Assermentation du Cabinet Godbout :

  • Joseph-Adélard Godbout, premier ministre et ministre de l'Agriculture et de la Colonisation;
  • Télesphore-Damien Bouchard, ministre des Terres et Forêts ainsi que des Affaires municipales;
  • Charles-Auguste Bertrand, procureur général, secrétaire et registraire;
  • Pierre-Émile Côté, ministre de la Voirie;
  • Edgar Rochette, ministre du Travail, de la Chasse et des Pêcheries;
  • Césaire Gervais, ministre des Travaux publics et des Mines;
  • Wilfrid Gagnon, ministre de l'Industrie et du Commerce;
  • Edward Stuart McDougall, trésorier provincial;
  • Cléophas Bastien et Francis Lawrence Connors, ministres sans portefeuille.

Quatre des ministres (Bertrand, Gagnon, Gervais et McDougall) ne sont pas au moment de leur nomination membres du Parlement, ce qui égale le record de 1891.

30 juin 1936

Annulation de l'élection de Joseph Cohen, qui s'est tenue dans Montréal-Saint-Laurent le 25 novembre 1935.

10 juillet 1936

Émission des « brefs d'élection ».

31 juillet 1936

Visite à Québec du président des États-Unis, Franklin D. Roosevelt. Réception officielle au pied du monument Wolfe-Montcalm : discours de bienvenue du gouverneur général et du premier ministre du Québec, Joseph-Adélard Godbout. Courte visite à Spencer Wood.

17 août 1936

Élections générales. L'Union nationale remporte 76 sièges (57 % des votes) contre 14 sièges aux ministériels (39 % des suffrages).

26 août 1936

Formation du Cabinet Duplessis :

28 août 1936

Alphonse Raymond (Union nationale) est nommé au Conseil législatif.

2 octobre 1936

Alphonse Raymond (Union nationale) est nommé orateur du Conseil législatif.

6 octobre 1936

Thomas Chapais (conservateur) est assermenté comme ministre sans portefeuille.

7 octobre 1936

Ouverture de la 1re session de la 20e législature.

Joseph-Mignault-Paul Sauvé est élu orateur.

Télesphore-Damien Bouchard dirige l'opposition à la place du chef du parti, Joseph-Adélard Godbout, battu lors du scrutin général.

14 octobre 1936

Marc Trudel est élu orateur suppléant de l'Assemblée.

16 octobre 1936

Discours du budget.

21 octobre 1936

Reprise des séances du Comité des comptes publics sous la présidence d'Alexandre Taché. Le comité siégera jusqu'au 12 novembre.

12 novembre 1936

Abolition totale du cens électoral (1 Ed. VIII, c. 8).

Les indemnités et les allocations des parlementaires sont réduites de 10 %.

Une autre loi substitue le trésorier de la province au comptable de l'Assemblée législative et au greffier du Conseil législatif en ce qui concerne la garde et le paiement des sommes d'argent votées pour le paiement des indemnités et des allocations.

Prorogation de la 1re session de la 20e législature.

13 novembre 1936

Décès du conseiller législatif William Stephen Bullock (libéral).

Oscar Drouin agit comme premier ministre intérimaire jusqu'au 6 décembre suivant, soit pendant que Maurice Le Noblet Duplessis est en vacances aux Bermudes.

10 décembre 1936

Abdication d'Édouard VIII et accession au trône de George  VI, second fils de George V.

12 décembre 1936

Proclamation du nouveau souverain par le gouverneur général du Canada et le lieutenant-gouverneur du Québec.

14 décembre 1936

Démission du député de Beauce, Raoul Poulin (Union nationale), qui renonce à son mandat après avoir constaté, dit-il, le « rôle envahissant du patronage dans la fonction d'un député ».