National Assembly of Québec - Return to homepage

National Assembly of Québec - Return to homepage

L'utilisation du calendrier requiert que Javascript soit activé dans votre navigateur.
Pour plus de renseignements

Home > Members > Joseph-Guillaume Barthe

Advanced search in biographical notices of MNAs

To find out who your MNA is, enter your postal code or the name of your electoral division. For biographical information about an MNA, enter his or her name or the name of his or her electoral division.

Enter keyword before doing search.
Find an MNA using the following criteria: OR
 

Find an MNA using the following criteria:

OR

These fields cannot be used in combination with the Keyword field in an advanced search.

Search by:

Enter keyword or select session to obtain results.

Joseph-Guillaume Barthe

(1816-1893)

 

Biography

Né à Carleton et baptisé dans la paroisse Saint-Joseph, le 16 mars 1816, fils de Joseph Barthe, navigateur, et de Marie-Louise-Esther Tapin.

Fit ses études primaires à Trois-Rivières. De 1827 à 1834, fréquenta le Séminaire de Nicolet, mais ne termina pas sa seconde année de philosophie. De retour à Trois-Rivières, entreprit, avec le docteur René-Joseph Kimber, des études de médecine qu'il interrompit pour se lancer dans l'apprentissage du droit auprès d'Edward Barnard. Admis au Barreau en 1840, n'exerça toutefois pas sa profession.

Participa au mouvement de protestation patriote dans le comté de Saint-Maurice en 1837. Fut emprisonné de janvier à avril 1839 pour avoir fait paraître dans Le Fantasque de Québec, en décembre 1838, un poème intitulé «Aux exilés politiques canadiens». En 1840, entra à la rédaction de L'Aurore des Canadas, à Montréal.

Élu député de Yamaska en 1841; antiunioniste, fit partie du Groupe canadien-français. Défait en 1844. Candidat rouge défait dans Yamaska en 1851.

Nommé greffier de la Cour d'appel du Bas-Canada en 1846; démissionna en 1850. Séjourna à Paris de 1853 à 1855 et tenta vainement de recruter des immigrants français pour le Bas-Canada, collabora à La Gazette de France et publia, en 1855, Le Canada reconquis par la France. De retour dans la colonie, fut rédacteur à L'Ère nouvelle et, d'avril à novembre 1856, au Bas-Canada, à Trois-Rivières, puis au Canadien, à Québec, jusqu'en 1862. Quatre ans plus tard, travailla au Drapeau de Lévis et, par la suite, au Journal de Lévis. Vers 1870, retourna à Montréal; écrivit Souvenirs d'un demi-siècle [...], qui parut en 1885. Est aussi l'auteur de trois contes et d'environ 80 poèmes, publiés à Montréal, dans Le Populaire et L'Aurore des Canadas.

Décédé à Montréal, le 4 août 1893, à l'âge de 77 ans et 4 mois. Inhumé dans la paroisse Notre-Dame, le 7 août 1893.

Avait épousé dans la paroisse de l'Immaculée-Conception, à Trois-Rivières, le 23 janvier 1844, Louise-Adélaïde Pacaud, fille de Joseph Pacaud, qui fut charpentier, navigateur et négociant, et d'Angélique Brown.

Frère de Georges-Isidore Barthe, député à la Chambre des communes du Canada. Beau-frère d'Édouard-Louis Pacaud. Grand-père d'Armand La Vergne.

Date de mise à jour de la biographie : October 2008

Archives