National Assembly of Québec - Return to homepage

National Assembly of Québec - Return to homepage

To use the Calendar, Javascript must be activated in your browser.
For more information

Home > Members > Jean-Baptiste Meilleur

Advanced search in the Members section

Trouver un député

Jean-Baptiste Meilleur

(1796-1878)

 

Biography

Né à la Petite-Côte, île de Montréal, le 8 mai 1796, puis baptisé le 9 mai, dans la paroisse Saint-Laurent, fils de Jean (Jean-Baptiste) Meilleur et de Marie-Suzanne Blaignier.

Étudia au Petit Séminaire de Montréal de 1815 à 1818, puis dans une école anglaise. En 1821, entreprit des études en sciences et en médecine à la Castleton Academy of Medicine, au Middlebury College de Montpelier, tous deux au Vermont, et au Dartmouth College à Hanover, New Hampshire. Parallèlement, donna des leçons de français. Reçut un doctorat en médecine du Middlebury College en 1825. Obtint l'autorisation d'exercer sa profession au Bas-Canada en 1826.

Fut médecin à L'Assomption de 1826 à 1840, puis à Montréal un certain temps. Élu membre du Bureau d'examinateurs en médecine du district de Montréal en 1831. S'occupa de promouvoir les connaissances scientifiques et l'éducation en général. Fit paraître de nombreux articles dans divers périodiques ainsi que deux séries de lettres sur l'éducation en 1828 et en 1838, et un manuel de chimie en 1833. Contribua au maintien d'un musée d'histoire naturelle à Québec dans les années 1830. Fut syndic d'école à L'Assomption, où il donna des leçons; cofondateur du collège de l'endroit en 1834. Prit part à l'adoption de la loi qui prévoyait la création des premières écoles normales au Bas-Canada en 1836.

Élu député de L'Assomption en 1834; appuya généralement le Parti patriote, mais s'opposa à l'usage des armes. Occupa son siège jusqu'à la suspension de la Constitution, le 27 mars 1838.

Nommé surintendant adjoint de l'Éducation, responsable du Bas-Canada, en 1842 et surintendant du Bureau d'éducation du Bas-Canada en 1845; démissionna en juin 1855. Fut directeur, puis inspecteur des postes à Montréal, où il publia en 1860 son oeuvre maîtresse, Mémorial de l'éducation du Bas-Canada. Nommé vendeur de timbres de loi et, après l'avènement de la Confédération, sous-registraire de la province, avec résidence à Québec.

Officier de milice. Juge de paix. Président de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal, de la Société de construction du district de Montréal et de la Société d'histoire naturelle de Québec.

Décédé à Montréal, le 6 décembre 1878, à l'âge de 82 ans et 6 mois. Inhumé dans le cimetière Notre-Dame-des-Neiges, le 11 décembre 1878. Avait épousé dans la paroisse de la Purification-de-la-Bienheureuse-Vierge-Marie, à Repentigny, le 26 juin 1827, Joséphine Hénault (Éno dit Deschamps), fille du cultivateur Antoine Hénault et d'Archange Senet.

Beau-père de Georges-Isidore Barthe, député à la Chambre des communes du Canada, lequel fut le grand-oncle d'Armand La Vergne.

Source : DBC.

Date de mise à jour de la biographie : May 2009

Archives