National Assembly of Québec - Return to homepage

National Assembly of Québec - Return to homepage

To use the Calendar, Javascript must be activated in your browser.
For more information

Home > Members > George Sylvain

Advanced search in the Members section

Trouver un député
  • Live on the Web

George Sylvain

(1819-1891)

 

Biography

Né probablement à Saint-Vallier et baptisé dans la paroisse Saint-Michel, à Saint-Michel-de-Bellechasse, sous le prénom de Michel-George, le 27 août 1819, fils de Michel Sylvain, journalier de Saint-Vallier, et de Louise Corriveau.

Se lança dans le commerce. Entré au service des entrepreneurs forestiers Price dans la paroisse Saint-Thomas (Montmagny), fut chargé en 1846 de veiller à l'organisation et à la gestion d'un nouvel établissement de cette entreprise au Bic, où il s'installa. Acquit, en 1848, une terre qu'il fit exploiter. S'occupa également du magasin, ainsi que de l'administration des scieries et des chantiers de la compagnie dans tout le bas Saint-Laurent jusqu'à Matane. Servit aussi à titre d'agent seigneurial des Price. Fut maître de poste de 1850 à 1862, marguillier en 1859, juge de paix, lieutenant dans le 1er bataillon de milice du comté de Rimouski et vice-consul de la Norvège et de la Suède.

Maire de la municipalité de la paroisse du Bic, de 1855 à 1874 et en 1875 et en 1876. Élu député de Rimouski en 1861; appuya le ministère libéral Macdonald-Sicotte à partir de mai 1862. Réélu sans opposition en 1863; donna son appui aux bleus. Son mandat prit fin avec l'avènement de la Confédération, le 1er juillet 1867. Élu député conservateur de Rimouski à la Chambre des communes en 1867. Défait en 1872.

En 1887, s'établit à Rimouski, où il exerça la charge d'agent des Terres de la couronne jusqu'à sa mort.

Décédé à Rimouski, le 25 février 1891, à l'âge de 71 ans et 5 mois. Inhumé dans le cimetière de la paroisse Saint-Germain, le 28 février 1891.

Avait épousé dans la paroisse Saint-Thomas (Montmagny), le 15 octobre 1844, Luce Fournier, fille de Jacques Fournier et de Séraphine Bouchard; puis, dans l'église de Saint-Fabien, le 8 février 1858, Wilhelmine Mercier, fille de Bernard Mercier et de Françoise Talbot.

Date de mise à jour de la biographie : July 2009