National Assembly of Québec - Return to homepage

National Assembly of Québec - Return to homepage

To use the Calendar, Javascript must be activated in your browser.
For more information

Home > History > Chronologie parlementaire depuis 1791 (1921-1926)

Skip Navigation LinksChronologie parlementaire depuis 1791 (1921-1926)

 

1921 - 1926

1921

11 janvier 1921

Ouverture de la 2e session de la 15e législature.

13 janvier 1921

Le duc de Devonshire, gouverneur général du Canada, et la duchesse de Devonshire assistent au début de la séance de l'Assemblée. Le premier ministre Taschereau et le chef de l'opposition Arthur Sauvé leur souhaitent la bienvenue. Le duc répond en français et en anglais.

27 janvier 1921

Discours du budget.

1er février 1921

L'affaire Blanche Garneau, dont le meurtre remonte à juillet 1920, est soulevée à l'Assemblée législative.

1er mars 1921

Démission du conseiller législatif Georges-Aimé Simard (libéral), qui devient président de la Commission des liqueurs.

17 mars 1921

Création d'un comité spécial de la Chambre pour étudier la possibilité d'établir un compte rendu des débats parlementaires.

19 mars 1921

Prorogation de la 2e session de la 15e législature.

26 mars 1921

Le député libéral de Verchères, Adrien Beaudry, devient président de la Commission des services publics.

5 avril 1921

Décès de Joseph-Eugène Rhéault, député libéral de Wolfe.

22 juin 1921

Démission du député libéral de Témiscouata, Louis-Eugène-Aduire Parrot.

27 juin 1921

Le maréchal Fayolle, accompagné d'une délégation française, fait une visite au parlement. Réception dans la salle du Conseil législatif où le lieutenant-gouverneur lit une adresse de bienvenue.

11 août 1921

Le nouveau gouverneur général du Canada, lord Byng, est assermenté dans la salle du Conseil législatif.

17 août 1921

Joseph Desjardins est nommé directeur de la Bibliothèque de la législature.

9 septembre 1921

Décès du conseiller législatif François-Théodore Savoie (libéral).

27 septembre 1921

Remaniement ministériel. Joseph-Adolphe Tessier, ministre de la Voirie, est nommé président de la Commission des eaux courantes; Napoléon Séguin (libéral), gouverneur de la prison de Bordeaux. Leurs sièges deviennent vacants. Émile Moreau et Aurèle Lacombe accèdent au Cabinet comme ministres sans portefeuille.

13 octobre 1921

Honoré Achim, député libéral de Labelle, est nommé magistrat du district de Hull et Pontiac. Son siège est déclaré vacant.

18 octobre 1921

Le député libéral de Beauce, Arthur Godbout, est nommé juge, laissant ainsi son siège vacant.

20 octobre 1921

Démission du conseiller législatif Lomer Gouin.

8 novembre 1921

Démission de Walter George Mitchell, trésorier provincial, qui se présente comme candidat aux élections fédérales.

23 novembre 1921

Jacob Nicol accède au Cabinet pour remplacer le trésorier Mitchell.

12 décembre 1921

Le maréchal Foch, commandant des troupes alliées durant la dernière guerre, est reçu au parlement dans la salle du Conseil législatif. Il prend place sur le fauteuil de l'orateur et accueille pendant une heure le grand public venu le saluer en grand nombre. Parmi les visiteurs, le cardinal Bégin et des dignitaires de l'Église métropolitaine ainsi qu'une délégation de Hurons de Loretteville.

14 décembre 1921

Paul Tourigny (libéral) est nommé conseiller législatif.

15 décembre 1921

Élections partielles : Joseph-Hugues Fortier (libéral), Louis-Philippe Mercier (libéral), Joseph-Pierre-Cyrénus Lemieux (libéral) et le ministre Jacob Nicol sont élus sans opposition, respectivement dans Beauce, Trois-Rivières, Wolfe et Richmond.

22 décembre 1921

Élections partielles : Joseph Gauthier (ouvrier), Eugène Godbout (libéral) et Jean-Marie Richard (libéral) sont élus respectivement dans Montréal-Sainte-Marie, Témiscouata et Verchères.

1922

10 janvier 1922

Ouverture de la 3e session de la 15e législature.

12 janvier 1922

Gustave Lemieux est élu orateur suppléant de la Chambre.

24 janvier 1922

Discours du budget.

25 janvier 1922

Démission du conseiller législatif Séverin Létourneau (libéral), qui devient juge.

2 février 1922

Décès du conseiller législatif George Robert Smith (libéral).

8 février 1922

Démission du député de Saint-Hyacinthe, Armand Boisseau (libéral).

9 février 1922

Une délégation de femmes rencontre le premier ministre Taschereau à Québec pour lui remettre une requête en faveur du suffrage féminin.

8 mars 1922

Pour la première fois, un député, Henry Miles (libéral), présente un projet de loi ayant pour objet d'accorder le droit de vote aux femmes. Ce projet de loi n'est pas adopté. Il y en aura encore 12 autres de rejetés avant qu'on adopte celui de Joseph-Adélard Godbout en 1940.

Une loi porte l'effectif de la Bibliothèque à 10 personnes.

17 mars 1922

Le chef de l'opposition officielle, Arthur Sauvé, présente une motion proposant qu'un comité spécial soit formé pour enquêter sur les systèmes de représentation proportionnelle. La motion est défaite.

21 mars 1922

Prorogation de la 3e session de la 15e législature.

28 mars 1922

Annulation de l'élection d'Armand Boisseau (libéral), qui s'est tenue dans Saint-Hyacinthe le 23 juin 1919.

13 avril 1922

Le député de Napierville, Amédée Monet (libéral), est nommé juge. Son siège devient vacant.

25 avril 1922

Le député de Sherbrooke, Joseph-Henri Lemay (libéral), est nommé juge. Son siège est déclaré vacant.

29 avril 1922

Le premier ministre Taschereau reçoit une délégation de 50 députés et ministres anglophones de l'Ouest canadien venus nouer des liens cordiaux avec le Québec.

16 mai 1922

Les députés conservateurs confirment Arthur Sauvé comme chef du parti.

20 mai 1922

Le député libéral de Rouville, Joseph-Edmond Robert, est nommé agent au Bureau provincial de l'immigration. Son siège est déclaré vacant.

17 juin 1922

Le député libéral de Chambly, Eugène Merrill Desaulniers, est nommé président de la Commission des liqueurs. Son siège est déclaré vacant.

13 juillet 1922

Un « ordre-en-conseil » autorise le ministre des Travaux publics à signer les neuf contrats relatifs à la construction d'une annexe aux édifices du gouvernement, aujourd'hui l'édifice Honoré-Mercier.

17 août 1922

Élection partielle : Désiré Lahaie (libéral) est élu dans Labelle.

7 septembre 1922

Élection partielle : Ludger Forest (libéral) est élu sans opposition dans Sherbrooke.

14 octobre 1922

Le député de Rimouski, Auguste-Maurice Tessier (libéral), est nommé juge, laissant ainsi son siège vacant.

24 octobre 1922

Ouverture de la 4e session de la 15e législature.

30 octobre 1922

La Chambre somme le journaliste John H. Roberts du journal The Axe de comparaître à la barre pour le 2 novembre. Il insinue, dans un article du 27 octobre, que deux membres de l'Assemblée sont impliqués dans le meurtre de Blanche Garneau et que les autorités tardent, pour cette raison, à élucider le crime.

2 novembre 1922

Le journaliste Roberts comparaît, mais élude les questions. Il est confié à la garde du sergent d'armes.

10 novembre 1922

Nomination d'une commission d'enquête sur le rôle et la conduite de la justice dans l'affaire Blanche Garneau.

14 novembre 1922

Discours du budget.

6 décembre 1922

L'Assemblée adopte une motion du député libéral de Saint-Maurice, Léonide-Nestor-Arthur Ricard, qui instaure la récitation de la prière au début de chaque séance.

29 décembre 1922

John H. Roberts est condamné à être détenu pendant un an, et l'article 136 des statuts refondus est modifié afin de permettre la prolongation de cette condamnation au-delà de la fin de la session.

Le nombre de sièges passe de 81 à 85.

Prorogation de la 4e session de la 15e législature.

1923

10 janvier 1923

Dissolution des Chambres de la 15e législature.

11 janvier 1923

Émission des « brefs d'élection ».

5 février 1923

Élections générales. Le Parti libéral fait élire 64 de ses candidats avec 51 % des votes, alors que l'opposition conservatrice en fait élire 20 avec 39 % des votes. Il y a 1 indépendant.

7 février 1923

Décès du député de Richmond, Georges-Ervé Denault (libéral), deux jours après son élection.

23 mars 1923

Henry Miles (libéral) est nommé conseiller législatif.

1er avril 1923

Décès du conseiller législatif John Charles Kaine (libéral).

12 avril 1923

Le journaliste John H. Roberts, incarcéré depuis 104 jours en vertu d'une loi votée par l'Assemblée législative, est relâché.

25 avril 1923

Décès de Louis-Olivier Taillon, premier ministre du Québec du 25 au 29 janvier 1887 et de décembre 1892 à mai 1896.

4 mai 1923

Décès de William Robert Oliver, député libéral de Brome.

19 septembre 1923

Démission du député de Yamaska, Édouard Ouellette (libéral), nommé conseiller législatif.

27 septembre 1923

Joseph-Édouard Perrault (libéral), élu dans deux comtés, Abitibi et Arthabaska, opte pour Arthabaska.

5 octobre 1923

Aurèle Leclerc, député libéral de Québec-Comté, est nommé registrateur conjoint de la division de Québec. Son siège devient vacant.

22 octobre 1923

Élections partielles : Carlton James Oliver (libéral), David Laperrière (libéral), Stanislas-Edmond Desmarais (libéral) et Hector Authier (libéral) sont élus respectivement dans Brome, Yamaska, Richmond et Abitibi.

31 octobre 1923

Nomination et assermentation du nouveau lieutenant-gouverneur Louis-Philippe Brodeur.

6 novembre 1923

Annulation de l'élection d'Aurèle Leclerc (libéral), qui s'est tenue dans Québec-Comté le 5 février 1923.

7 novembre 1923

Martin Madden est assermenté comme ministre sans portefeuille.

12 novembre 1923

Georges-Aimé Simard (libéral) et William Gerard Power (libéral) sont nommés conseillers législatifs.

17 décembre 1923

Ouverture de la 1re session de la 16e législature.

21 décembre 1923

Hector Laferté est élu orateur suppléant.

Ajournement de la session.

22 décembre 1923

Décès du député de Sherbrooke, Moïse O'Bready (conservateur), qui n'a pas eu le temps de siéger.

1924

2 janvier 1924

Décès du lieutenant-gouverneur Louis-Philippe Brodeur.

8 janvier 1924

Reprise de la session.

Démission du conseiller législatif Narcisse Pérodeau, qui est nommé lieutenant-gouverneur.

10 janvier 1924

Assermentation du nouveau lieutenant-gouverneur Narcisse Pérodeau.

Discours du budget.

15 mars 1924

Prorogation de la 1re session de la 16e législature.

2 avril 1924

Le député libéral de Bonaventure, Joseph-Fabien Bugeaud, devient juge. Son siège est déclaré vacant.

4 juin 1924

Lauréat Lapierre est assermenté comme ministre sans portefeuille.

20 juin 1924

Décès du député de Saint-Maurice, Léonide-Nestor-Arthur Ricard (libéral), victime d'un accident de voiture.

4 août 1924

Démission du député libéral de Montréal-Sainte-Anne, William James Hushion, qui se porte candidat aux élections fédérales.

1er octobre 1924

Décès de Télesphore Simard, député libéral de Témiscamingue.

5 novembre 1924

Élections partielles : Pierre-Émile Côté (libéral), Joseph Henry Dillon (libéral), Alphonse-Edgar Guillemette (libéral), Ludger Bastien (conservateur) et Armand-Charles Crépeau (conservateur) sont élus respectivement dans Bonaventure, Montréal-Sainte-Anne, Saint-Maurice, Québec-Comté et Sherbrooke.

28 novembre 1924

Élection partielle : Joseph Miljours (libéral) est élu dans Témiscamingue.

1925

3 janvier 1925

Pamphile-Réal Du Tremblay (libéral) est nommé conseiller législatif.

7 janvier 1925

Ouverture de la 2e session de la 16e législature.

15 janvier 1925

Le premier ministre du Canada, Mackenzie King, assiste au début de la séance de l'Assemblée législative, assis à la droite du fauteuil de l'orateur.

16 janvier 1925

Décès de John Hay, député libéral d'Argenteuil.

29 janvier 1925

Visite à l'Assemblée législative du premier ministre de l'Ontario, Howard Ferguson, du lieutenant-gouverneur de cette province et de l'archevêque de Toronto, accompagnés de 350 Ontariens de marque, dans le cadre d'une visite de « bonne entente ».

3 février 1925

Discours du budget.

3 avril 1925

Prorogation de la 2e session de la 16e législature.

26 juin 1925

Sir Douglas Haig, maréchal britannique, comte et commandant des troupes anglaises sur le front français pendant la Première guerre, rend visite au lieutenant-gouverneur Narcisse Pérodeau à Spencer Wood.

7 septembre 1925

Les lieutenants-gouverneurs de diverses provinces du pays sont reçus par sir Narcisse Pérodeau, à Spencer Wood.

8 octobre 1925

Démission du député conservateur de Laprairie, Ésioff-Léon Patenaude, qui se présente aux élections fédérales.

15 octobre 1925

Plus de 300 représentants de 42 nations, membres de l'Union interparlementaire, de passage à Québec, visitent l'hôtel du Parlement.

11 novembre 1925

Le député libéral de Berthier, Siméon Lafrenière, et le député libéral de Champlain, Bruno Bordeleau, deviennent tous deux registrateurs. Leurs sièges sont déclarés vacants.

30 novembre 1925

Élections partielles : Joseph-Léon Saint-Jacques (conservateur), Victor Marchand (libéral), Amédée Sylvestre (libéral) et William-Pierre Grant (libéral) sont élus respectivement dans Argenteuil, Jacques-Cartier, Berthier et Champlain.

24 décembre 1925

Visite d'une délégation de 300 Canadiens français de l'Ouest canadien. Accueil des délégués dans la salle du Conseil législatif par le lieutenant-gouverneur et le premier ministre.

1926

7 janvier 1926

Ouverture de la 3e session de la 16e législature.

27 janvier 1926

Discours du budget.

31 janvier 1926

Décès du conseiller législatif Paul Tourigny (libéral).

20 mars 1926

Décès du conseiller législatif Clément Robillard (libéral).

24 mars 1926

Prorogation de la 3e session de la 16e législature.

1er juin 1926

Décès de Martin Madden, ministre sans portefeuille.

11 août 1926

Décès de Jules Langlais, député conservateur de Témiscouata.

2 octobre 1926

Le nouveau gouverneur général du Canada, le vicomte de Willingdon, est assermenté dans la salle du Conseil législatif.