Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

L'utilisation du calendrier requiert que Javascript soit activé dans votre navigateur.
Pour plus de renseignements

Recherche dans l'Encyclopédie du parlementarisme québécois

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W

« Motion Francoeur »

Définition

Motion annoncée le 21 décembre 1917 à l'Assemblée législative par Joseph-Napoléon Francœur exprimant l'avis « que la province de Québec serait disposée à accepter la rupture du pacte confédératif de 1867 si, dans les autres provinces, on croit qu'elle est un obstacle au progrès et au développement du Canada »1.

Le débat sur la motion a lieu les 17, 22 et 23 janvier 1918.

Au terme des discours, Francœur, qui est membre du gouvernement de Lomer Gouin, annonce ne pas vouloir « qu'un vote soit enregistré » sur cette question par la Chambre. Cela équivaut en somme à retirer sa motion.

Faites-nous part de vos commentaires à : encyclopedie@assnat.qc.ca

Pour en savoir plus

Castonguay, René. La motion Francœur (1917-1918), mémoire de maîtrise (histoire), Montréal, Université de Montréal, 1989, 131 p.

Notes

1 

La motion n'apparaît que le 8 janvier 1918 au feuilleton de la Chambre. Ce jour-là, Louis-Alexandre Taschereau en repousse la considération à une date ultérieure.