National Assembly of Québec - Return to homepage

National Assembly of Québec - Return to homepage

To use the Calendar, Javascript must be activated in your browser.
For more information

Home > Members > Édouard-Étienne Rodier

Advanced search in biographical notices of MNAs

To find out who your MNA is, enter your postal code or the name of your electoral division. For biographical information about an MNA, enter his or her name or the name of his or her electoral division.

Enter keyword before doing search.
Find an MNA using the following criteria: OR
 

Find an MNA using the following criteria:

OR

These fields cannot be used in combination with the Keyword field in an advanced search.

Search by:

Enter keyword or select session to obtain results.

Édouard-Étienne Rodier

(1804-1840)

 

Biography

Né à Montréal et baptisé sous le prénom d'Étienne-Édouard, dans la paroisse Notre-Dame, le 26 décembre 1804, fils de Barthélemy Rodier, marchand, et de Marie-Louise Giroux.

Étudia au Petit Séminaire de Montréal de 1812 à 1822. Fit ensuite l'apprentissage du droit; reçut sa commission d'avocat en 1827.

Exerça sa profession à Montréal jusqu'en 1831, puis à L'Assomption.

Élu député de L'Assomption à une élection partielle le 1er août 1832. Réélu en 1834; conserva son siège jusqu'à la suspension de la Constitution, le 27 mars 1838. Appartenait à l'aile radicale du Parti patriote; fut l'un des chefs des Fils de la liberté. Représenta le quartier Ouest au conseil municipal de Montréal de 1834 à 1836. Chercha à organiser une attaque de Saint-Jean (Saint-Jean-sur-Richelieu), en 1837, mais dut renoncer; passa aux États-Unis et prit part, à titre d'officier de patriotes, à l'expédition de Moore's Corner (Saint-Armand-Station), en décembre; blessé, fut conduit à Swanton, au Vermont. Fut l'un des chefs de la rébellion de 1838 avec Robert Nelson et Cyrille-Hector-Octave Côté; s'installa à Burlington, au Vermont, après l'échec de l'invasion en février.

De retour à L'Assomption à l'automne de 1838, reprit la pratique du droit. Accusé de trahison par des patriotes, notamment par Côté, publia une lettre dans Le Canadien, le 28 novembre 1838.

Décédé à Montréal, le 5 février 1840, à l'âge de 35 ans et 1 mois. Les obsèques eurent lieu dans l'église Notre-Dame, le 7 février 1840.

Avait épousé dans la paroisse Notre-Dame de Montréal, le 7 janvier 1826, Julie-Victoire Dumont, fille d'Augustin Dumont, maître tonnelier, et de Marie-Louise Dandurant; puis, dans la paroisse Saint-Pierre-du-Portage, à L'Assomption, le 6 juin 1831, Élise Beaupré, fille du marchand Benjamin Beaupré et de sa première femme, Julie Mercier.

Cousin de Charles-Séraphin Rodier. Beau-frère de Pierre-Urgel Archambault.

Source : DBC.

Date de mise à jour de la biographie : June 2009