National Assembly of Québec - Return to homepage

National Assembly of Québec - Return to homepage

To use the Calendar, Javascript must be activated in your browser.
For more information

Home > Members > Joseph-Rémi Vallières de Saint-Réal

Advanced search in biographical notices of MNAs

To find out who your MNA is, enter your postal code or the name of your electoral division. For biographical information about an MNA, enter his or her name or the name of his or her electoral division.

Enter keyword before doing search.
Find an MNA using the following criteria: OR
 

Find an MNA using the following criteria:

OR

These fields cannot be used in combination with the Keyword field in an advanced search.

Search by:

Enter keyword or select session to obtain results.

Joseph-Rémi Vallières de Saint-Réal

(1787-1847)

 

Biography

Né à Carleton et baptisé dans la paroisse Saint-Joseph, le 1er octobre 1787, fils de Jean-Baptiste Vallières, forgeron, et de Marguerite Corneillier dit Grandchamp. Signait Vallieres de St Real.

Étudia sous la direction personnelle de Mgr Joseph-Octave Plessis, et, au début de 1805, entra en classe de philosophie au Petit Séminaire de Québec. En février 1807, commença son stage de clerc en droit à Trois-Rivières, puis continua auprès d'Edward Bowen à Québec. Reçut sa commission d'avocat en 1812.

Exerça sa profession à Québec, dans la Beauce, ainsi que sur la côte sud et sur la rive nord du Saint-Laurent; en 1823, prit comme associé Jean-François-Joseph Duval. Fit de la spéculation foncière et immobilière à Québec, dans des seigneuries et des cantons. Engagé dans l'exploitation de terres, d'une auberge dans le faubourg Saint-Jean, et dans la production du bois de construction et du bois de sciage. Copropriétaire d'un pont à péage sur l'Etchemin. Actionnaire de la Compagnie d'assurance de Québec contre les accidents du feu et de la Compagnie des postes du roi.

Élu député de Saint-Maurice en 1814. Défait en 1816. Élu dans la Haute-Ville de Québec en avril 1820. Réélu sans opposition en juillet 1820; élu orateur le 10 janvier 1823, en l'absence de Louis-Joseph Papineau, qui redevint orateur le 8 janvier 1825. Réélu dans la Haute-Ville de Québec en 1824 et en 1827; appartenait à la tendance modérée du Parti canadien, puis du Parti patriote; son siège devint vacant le 13 mai 1829, au moment de sa nomination comme juge provincial à Trois-Rivières.

En décembre 1830, fut nommé juge résidant de la Cour du banc du roi à Trois-Rivières. Fit partie du Conseil exécutif du 28 juin au 2 novembre 1838. Suspendu de ses fonctions de juge en décembre 1838, fut réintégré en août 1840. Devint, en juin 1842, juge en chef de la Cour du banc du roi à Montréal. En 1846, refusa la présidence du Conseil exécutif.

Nommé conseiller du roi en 1825. Fut officier de milice, l'un des vice-présidents fondateurs de la Société littéraire et historique de Québec, membre de l'exécutif de la Société d'éducation du district de Québec, président de la Société d'éducation de Trois-Rivières, membre de l'Institut canadien de Montréal.

Décédé à Montréal, le 17 février 1847, à l'âge de 59 ans et 4 mois. Inhumé dans l'église Notre-Dame, le 20 février 1847.

Avait épousé dans la paroisse Notre-Dame de Québec, le 16 novembre 1812, Louise Pezard de Champlain, fille de Pierre-Melchior Pezard de Champlain, seigneur, et de Louise Drouet de Richerville; puis, dans la paroisse de L'Immaculée-Conception, à Trois-Rivières, le 26 avril 1836, la veuve Jane Keirnan.

Source : DBC.

Date de mise à jour de la biographie : July 2009

Archives