Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

L'utilisation du calendrier requiert que Javascript soit activé dans votre navigateur.
Pour plus de renseignements

Accueil > Députés > Henry Lemaître Auger

Recherche avancée dans les fiches biographiques des députés

Pour savoir qui est votre député, saisissez votre code postal ou le nom de votre circonscription (comté). Pour accéder à la fiche biographique d’un député, saisissez le nom du député ou le nom de sa circonscription.

Veuillez saisir un mot clé avant d'effectuer la recherche.
Trouver un député selon les critères suivants : OU
 

Trouver un député selon les critères suivants :

OU

Ces critères ne peuvent être combinés avec le critère « Mots clés » de la recherche avancée.

Chercher par :

Veuillez saisir un mot clé ou sélectionner une session pour obtenir des résultats.

Henry Lemaître Auger

(1873-1948)

 

Biographie

[Né à West Boylston, au Massachusetts, le 2 mai 1873], fils d'Honoré Lemaître Auger, fabricant de chaussures et cultivateur, et de Marie-Élisabeth Héroux. Arriva au Canada en 1878.

Étudia à Saint-Léon-de-Maskinongé, chez les Frères des écoles chrétiennes à Yamachiche, à l'Académie de l'archevêché de Montréal, à l'Université Laval et au Monument national à Montréal, ainsi qu'au Collège militaire de Saint-Jean.

Professeur à l'École Saint-Gabriel à Montréal. Agent d'immeubles et d'assurance. Comptable au cabinet des avocats Bisaillon, Brosseau et Lajoie. Gérant de la Caisse populaire Saint-Jacques. Propriétaire d'un bureau d'immeuble à Montréal de 1911 à 1914. Directeur de la Dominion L.H. & Power Co. Secrétaire-trésorier de la Compagnie d'immeubles. Nommé président de la Commission du charbon de bois de Montréal le 29 octobre 1930.

Secrétaire du whip du Parti conservateur, puis du chef de l'opposition à Québec. Échevin du quartier Saint-Jacques à Montréal de 1930 à 1936 et leader au conseil municipal. Élu député conservateur dans Montréal-Saint–Jacques en 1935. Réélu en 1936 sous la bannière de l'Union nationale. Ministre de la Colonisation dans le cabinet Duplessis du 26 août 1936 au 8 novembre 1939. Défait en 1939.

Curateur public de la province de Québec d'août 1945 à mai 1947. Vice-président de la Commission des tramways de Montréal en 1947 et 1948.

Fondateur et président du Club Lafontaine de Pointe-Saint-Charles en 1897. Président de l'Union de la colonisation de Montréal, de la Société Saint-Vincent-de-Paul, de la Société de l'aide aux enfants catholiques de Montréal et de la Société de tempérance. Directeur de la Société des numismates et des antiquaires de Montréal et de l'Association du bien-être de la jeunesse. Élu directeur en 1921 et premier vice-président en 1925 du conseil général de la Société Saint-Jean-Baptiste. Démissionna en 1928 pour prendre la charge d'organisateur-propagandiste. Préfet de la congrégation de la Sainte-Vierge. Marguillier. Auteur d'un album de chansons intitulé Les Chansons populaires.

Décédé à Montréal, le 10 juin 1948, à l'âge de 75 ans et un mois. Inhumé à Montréal, dans le cimetière Notre-Dame-des-Neiges, le 14 juin 1948.

Avait épousé à Trois-Rivières, dans la paroisse de l'Immaculée-Conception, le 7 février 1906, Marie-Éva Héroux, fille de Dollard Héroux et de Marie-Adélaïde Neault.

Date de mise à jour de la biographie : Octobre 2011

Archives