Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

L'utilisation du calendrier requiert que Javascript soit activé dans votre navigateur.
Pour plus de renseignements

Accueil > Députés > Joseph-Damase Bégin

Recherche avancée dans la section Députés

Trouver un député

Joseph-Damase Bégin

(1900-1977)

 

Biographie

Né à Lac-Etchemin, le 6 août 1900, fils de Damase Bégin, cultivateur et marchand, et de Marie Turmelle.

Étudia dans sa paroisse natale, puis au Collège de Lévis où il compléta un cours commercial et une partie du cours classique.

À partir de 1917, fut employé, puis directeur du magasin paternel. Agent d'assurance pour la National Life en 1921. Huissier de la Cour supérieure en 1923, puis commissaire l'année suivante. Cofondateur et propriétaire de la Compagnie électrique et de pouvoir d'eau de Lac-Etchemin de 1925 jusque vers 1927. Propriétaire de Bégin Automobiles à partir de 1926 et de Bégin Cie. Directeur de la compagnie Éclair enr. vers 1935. Copropriétaire de Leduc Automobiles de Montréal. Fondateur du journal Le Temps vers 1940 et de La Voix du Sud en 1962. Participa à la fondation de la Compagnie de Téléphone Dorchester et du Syndicat d'initiatives de Lac Etchemin. Propriétaire de l'hôtel le Manoir et d'Immeubles Etchemin Inc. Fut président fondateur de la Caisse d'entraide économique de Dorchester en 1970.

Élu député de l'Action libérale nationale dans Dorchester en 1935. Réélu député de l'Union nationale en 1936, en 1939, en 1944, en 1948, en 1952, en 1956 et en 1960. Organisateur en chef de l'Union nationale à compter de 1940. Fut l'un des whips de son parti de 1940 à 1943. Ministre de la Colonisation du 30 août 1944 au 5 juillet 1960 dans les cabinets Duplessis, Sauvé et Barrette. Démissionna comme organisateur de l'Union nationale le 1er décembre 1960. Annonça sa retraite politique le 23 septembre 1962. Ne s'est pas représenté en 1962. Maire de Lac-Etchemin de novembre 1967 à novembre 1969.

À Lac Etchemin, fut président du Club automobile et du Cercle dramatique. Membre du Club Renaissance de Québec. Récipiendaire de la médaille d'or de l'ordre du Mérite agricole en 1945. Créé commandeur de l'Ordre du Mérite du défricheur en 1951.

Décédé à Sainte-Foy, le 4 juillet 1977, à l'âge de 76 ans et 10 mois. Inhumé à Lac-Etchemin, dans le cimetière de la paroisse Sainte-Germaine, le 7 juillet 1977.

Avait épousé à Saint-Maxime, le 9 janvier 1937, Madeleine Perron, fille d'Émile Perron, télégraphiste, et de Clara Tanguay.

Beau-frère de Robert Perron, député conservateur à la Chambre des communes de 1953 à 1957.

Date de mise à jour de la biographie : Novembre 2011

Archives