Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

L'utilisation du calendrier requiert que Javascript soit activé dans votre navigateur.
Pour plus de renseignements

Accueil > Députés > Joseph-Godric Blanchet

Recherche avancée dans la section Députés

Trouver un député
Joseph-Godric Blanchet

Joseph-Godric Blanchet

(1829-1890)

 

Biographie

Né à Saint-Pierre-de-la-Rivière-du-Sud (Montmagny) et baptisé dans la paroisse de Saint-Pierre-du-Sud, le 7 juin 1829, fils de Louis Blanchet, cultivateur, et de Marie-Marguerite Fontaine. Son prénom s'orthographiait aussi Joseph-Goderic.

Étudia au Petit Séminaire de Québec de 1840 à 1844, et au Collège de Sainte-Anne-de-la-Pocatière en 1844 et en 1845. Fit l'apprentissage de la médecine auprès de son oncle Jean Blanchet (Québec) ; admis à la pratique de sa profession en 1850.

Exerça à Québec pendant un an et à Saint-Nicolas une autre année, avant de s'établir à Lévis en 1852. Mit sur pied, en 1863, le 17e bataillon d'infanterie de Lévis, dont il fut lieutenant-colonel jusqu'en 1884. Obtint ses brevets de deuxième et de première classe à l'École militaire de Québec en 1865. Commanda le 3e bataillon d'infanterie de Laprairie suite au raid contre St. Albans, au Vermont, par des confédérés, en octobre 1864, ainsi que les forces de la milice du sud du Saint-Laurent lors des menaces féniennes en 1866 et en 1870. Vice-président de la Compagnie du chemin à lisses de Lévis à Kennebec en 1870 et président de 1872 à 1876. Cofondateur du journal L'Écho de Lévis en 1871. Président d'une société littéraire, le Cercle de Québec, en 1870 et en 1871. Fit partie du comité catholique du Conseil de l'instruction publique de la province de Québec à compter de 1873.

Maire de la municipalité de la paroisse de Notre-Dame-de-la-Victoire (Lévis), de 1855 à 1861. Candidat bleu défait dans Lévis en 1858. Élu député de cette circonscription en 1861. Réélu en 1863. Bleu. Son mandat prit fin avec l'avènement de la Confédération, le 1er juillet 1867. Élu député conservateur de Lévis à l'Assemblée législative et, sans opposition, à la Chambre des communes en 1867. Réélu au provincial en 1871 et au fédéral en 1872. Ne s'est pas représenté aux Communes en 1874 par suite de l'abolition du double mandat. Fut orateur de l'Assemblée du 27 décembre 1867 jusqu'au 4 novembre 1875. Défait aux élections provinciales en 1875. Élu député conservateur de Bellechasse à la Chambre des communes à une élection partielle le 30 octobre 1875. Élu dans Lévis aux élections fédérales en 1878 et en 1882. Fut orateur des Communes du 13 février 1879 au 18 mai 1882. Son siège de député devint vacant par suite de sa nomination, le 4 octobre 1883, au poste de percepteur des douanes du port de Québec; remplit cette charge du 1er novembre 1883 jusqu'à sa mort.

Décédé à Lévis, le 1er janvier 1890, à l'âge de 60 ans et 6 mois. Inhumé dans l'un des caveaux de l'église Notre-Dame-de-la-Victoire, le 4 janvier 1890.

Avait épousé dans la paroisse Notre-Dame de Québec, le 27 août 1850, Émilie Balzaretti, fille du marchand Giovanni Domenico Balzaretti et de Magdeleine Romain.

Petit-neveu de François Blanchet.

Date de mise à jour de la biographie : Octobre 2008

Archives