Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

L'utilisation du calendrier requiert que Javascript soit activé dans votre navigateur.
Pour plus de renseignements

Accueil > Députés > Émile Boiteau

Recherche avancée dans la section Députés

Trouver un député
  • En direct sur le Web

Émile Boiteau

(1898-1974)

 

Biographie

Né à Québec, dans la paroisse Saint-Jean-Baptiste, le 28 avril 1898, fils de Joseph Boiteau, épicier, et de Malvina Marois.

Étudia chez les Frères des écoles chrétiennes, au Pensionnat Saint-Louis-de-Gonzague, à l'Académie Saint-Joseph, au Séminaire de Québec et à l'Université Laval à Québec. Fit sa cléricature auprès d'Oscar Hamel et fut admis à la pratique du notariat en juillet 1924.

Exerça sa profession à Québec, d'abord seul, puis s'associa à Me Georges P. (Faucher) Châteauvert en 1936. Il se joignit à Me Henri Turgeon, puis à Me Pierre-Paul Turgeon en 1945. Membre de la Chambre des notaires en 1948, vice-président en 1952, syndic en 1954 et inspecteur de 1958 à 1971.

Participa à la fondation de l'Action libérale nationale. Échevin du quartier Saint-Jean-Baptiste au conseil municipal de Québec du 1er mars 1936 au 1er mars 1938. Élu député de l'Union nationale dans Bellechasse en 1936. Fut l'un des whips de ce parti de 1936 à 1939. Défait en 1939 et en 1944. Maire de Sainte-Foy de novembre 1941 à novembre 1957. Candidat indépendant défait dans Dorchester aux élections fédérales de 1945 et dans Charlevoix aux élections fédérales de 1949.

Responsable du comité de presse de l'Association catholique de la jeunesse canadienne-française (ACJC) en 1921. Directeur en 1925 de La Voix de la jeunesse, organe du comité régional de l'ACJC de Québec, publié par L'Action catholique. Président du comité régional de l'ACJC en 1926. Marguillier et procureur de la fabrique de la paroisse de Saint-Jean-Baptiste de 1930 à 1965. Secrétaire de l'Association des propriétaires en 1935. Membre du Syndicat national de rachat des rentes seigneuriales du 3 août 1938 au 22 août 1939. Cofondateur en 1943, puis administrateur de la Caisse populaire de Sainte-Foy. Président du conseil d'administration de l'Union du commerce, compagnie mutuelle d'assurance-vie de Montréal. Membre du Club Richelieu, du Club Renaissance, de l'Institut canadien, de la Société des arts, sciences et lettres de Québec et des Chevaliers de Colomb.

Décédé à Montréal, le 1er avril 1974, à l'âge de 75 ans et 11 mois. Inhumé à Sainte-Foy, dans le cimetière Notre-Dame-de-Belmont, le 3 avril 1974.

Avait épousé dans la cathédrale de Montréal, le 28 août 1928, Marie-Paule-Aimée Saint-Denis, fille d'Aimé-Paul Saint-Denis et de Marie-Alice-Élisabeth Saint-Denis.

Date de mise à jour de la biographie : Avril 2012