Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

L'utilisation du calendrier requiert que Javascript soit activé dans votre navigateur.
Pour plus de renseignements

Accueil > Députés > François Bourassa

Recherche avancée dans les fiches biographiques des députés

Pour savoir qui est votre député, saisissez votre code postal ou le nom de votre circonscription (comté). Pour accéder à la fiche biographique d’un député, saisissez le nom du député ou le nom de sa circonscription.

Veuillez saisir un mot clé avant d'effectuer la recherche.
Trouver un député selon les critères suivants : OU
 

Trouver un député selon les critères suivants :

OU

Ces critères ne peuvent être combinés avec le critère « Mots clés » de la recherche avancée.

Chercher par :

Veuillez saisir un mot clé ou sélectionner une session pour obtenir des résultats.

François Bourassa

(1813-1898)

 

Biographie

Né à Sainte-Marguerite-de-Blairfindie (L'Acadie), le 5 ou le 6 juin 1813, fut baptisé le 6, dans l'église paroissiale, fils de François Bourassa, aubergiste (fut aussi maire), et de Geneviève Patenaude.

Après des études primaires, cultiva la terre paternelle, puis s'établit comme fermier dans son village natal. Capitaine d'une compagnie de l'Association des frères-chasseurs pendant la rébellion de 1838, fut emprisonné à Montréal, puis libéré sans procès. Détint le grade de capitaine dans le 3e bataillon de milice du comté de Chambly, de 1847 à 1859. S'installa sur une ferme à Saint-Jean (Saint-Jean-sur-Richelieu), en 1849. Représenta la paroisse Saint-Jean-l'Évangéliste au conseil de la Municipalité de comté de Chambly, de 1850 à 1854. Élu député de Saint-Jean en 1854. Maire de L'Acadie du 1er février au 6 septembre 1858. Réélu député en 1858 et en 1861; rouge. Candidat défait au siège de conseiller législatif de la division de Lorimier en 1862. Réélu dans Saint-Jean en 1863; rouge. S'opposa au projet de confédération. Son mandat de député prit fin avec l'avènement de la Confédération, le 1er juillet 1867. Élu député libéral de Saint-Jean à la Chambre des communes en 1867. Réélu en 1872, en 1874, en 1878, en 1882, en 1887 et en 1891. Ne s'est pas représenté en 1896.

Décédé à Saint-Valentin, le 13 mai 1898, à l'âge de 84 ans et 11 mois. Inhumé dans le cimetière de la paroisse Sainte-Marguerite-de-Blairfindie, à L'Acadie, le 16 mai 1898.

Avait épousé dans la paroisse Saint-Jean-l'Évangéliste, à Dorchester (Saint-Jean-sur-Richelieu), le 28 février 1832, Sophie Trahan, fille de Jean-Baptiste Trahan, cultivateur, et de Marie-Josephte Terrien.

Oncle d'Henri Bourassa.

Date de mise à jour de la biographie : Novembre 2008