Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

L'utilisation du calendrier requiert que Javascript soit activé dans votre navigateur.
Pour plus de renseignements

Accueil > Députés > John Samuel Bourque

Recherche avancée dans la section Députés

Trouver un député

John Samuel Bourque

(1894-1974)

 

Biographie

Né à Sherbrooke, dans la paroisse Saint-Michel, le 8 septembre 1894, fils de Théophile A. Bourque, négociant en gros, et de Mary Jane McGowan.

Étudia chez les Frères du Sacré-Cœur et au Séminaire Saint-Charles-Borromée, à Sherbrooke.

Enrôlé chez les Carabiniers (plus tard les Fusiliers) de Sherbrooke à l'âge de 16 ans, fut promu caporal en 1913 et sergent en 1914. S'inscrivit comme simple soldat dans le Royal 22e Régiment le 31 octobre 1914 et fut nommé sergent la même année. S'embarqua pour la Grande-Bretagne le 20 mai 1915. Promu ensuite sergent-major de compagnie, puis lieutenant en 1916 et enfin capitaine. Réintégra les cadres des Fusiliers de Sherbrooke après la Première Guerre mondiale. Nommé major en 1924, lieutenant-colonel et commandant de l'unité en 1928 et colonel honoraire en 1939. Reprit le service à titre de commandant du camp d'entraînement militaire de Sherbrooke durant la Seconde Guerre mondiale. Se retira du service militaire actif en 1943.

Après la Première Guerre mondiale, occupa diverses fonctions à la Macamic Pulp and Lumber en Abitibi. Fut ensuite gérant des ventes à la Brompton Lumber Mfg. Co., à Bromptonville pendant trois ans. Ouvrit un commerce de bois à Sherbrooke en 1925. Se retira des affaires quelques années avant son décès, laissant à son fils la gestion du commerce de bois et de matériaux de construction J.-S. Bourque ltée.

Membre de la Commission des écoles catholiques de Sherbrooke du 21 juin 1933 au 24 août 1937. Échevin de la Ville de Sherbrooke de 1934 à 1938. Élu député de l'Action libérale nationale dans Sherbrooke en 1935. Fut whip de l'opposition au printemps 1936. Réélu sous la bannière de l'Union nationale en 1936, en 1939, en 1944, en 1948, en 1952 et en 1956. Ministre des Travaux publics dans le cabinet Duplessis du 26 août 1936 au 8 novembre 1939. Ministre des Terres et Forêts du 27 juillet 1938 au 8 novembre 1939 et du 30 août 1944 au 30 avril 1958. Ministre des Ressources hydrauliques du 21 juillet 1945 au 30 avril 1958. Ministre des Finances dans les cabinets Duplessis, Sauvé et Barrette du 27 janvier 1958 au 5 juillet 1960. Défait en 1960.

Reçut de nombreuses décorations militaires de différents pays. Reçut un doctorat honorifique en droit civil du Collège Bishop's en 1947, un en sciences forestières de l'Université Laval en 1951, un de l'Université de Sherbrooke en 1955 et un autre de l'Université de Montréal en 1957. Médaillé de l'ordre des Latins d'Amérique en 1948. Commandeur de l'Ordre de Saint-Grégoire-le-Grand. Vice-président de la Légion canadienne, B.E.S.L. no 10. Fellow de la Canadian Geographical Society. Président de la Chambre de commerce de Sherbrooke. Membre de la Retail Lumber Association. Membre de la Société Saint-Jean-Baptiste, des Chevaliers de Colomb, du Club optimiste, du Club social de Sherbrooke, du Club canadien, du Club Renaissance, du Club de la garnison et de l'Institut canadien de Québec.

Décédé à Sherbrooke, le 5 mars 1974, à l'âge de 79 ans et 5 mois. Inhumé dans le cimetière de la paroisse Saint-Michel, le 8 mars 1974.

Avait épousé à Sherbrooke, dans la paroisse Saint-Jean-Baptiste, le 27 juin 1922, Dorimène-Liliane Brien, fille d'Uldéric Brien et de Jeanne Boisvert; puis dans la cathédrale de Sherbrooke, le 1er août 1959, Fernande Vaillancourt, fille de Georges-Henri Vaillancourt et d'Adéline Camirand, et veuve de Frédéric-Paul Vaillancourt.

Date de mise à jour de la biographie : Octobre 2014

Archives