Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

L'utilisation du calendrier requiert que Javascript soit activé dans votre navigateur.
Pour plus de renseignements

Accueil > Députés > Joseph-Édouard Caron

Recherche avancée dans la section Députés

Trouver un député

Joseph-Édouard Caron

(1866-1930)

 

Biographie

Né à Saint-Roch-des-Aulnaies (dont une partie est devenue Sainte-Louise en 1874), le 10 janvier 1866, fils d'Édouard Caron, cultivateur, et de Marie-des-Anges Cloutier.

Fit ses études au Collège de Sainte-Anne-de-la-Pocatière.

Cultivateur. Secrétaire-trésorier de la Compagnie de pulpe de Métabetchouan. Secrétaire-trésorier du conseil municipal de Sainte-Louise de janvier 1893 à février 1910, de la Commission scolaire de Sainte-Louise du 25 mars 1899 au 13 février 1910, du conseil du comté de L'Islet de 1895 à 1913 et de la Société d'agriculture du comté de L'Islet.

Candidat indépendant défait dans L'Islet aux élections fédérales de 1900 et à l'élection partielle fédérale du 15 janvier 1902. Élu sans opposition député libéral à l'Assemblée législative dans L'Islet à l'élection partielle du 26 septembre 1902. Réélu sans opposition en 1904 et avec opposition en 1908. Démissionna à la suite de sa nomination comme ministre le 18 novembre 1909, puis se fit réélire sans opposition à l'élection partielle du 29 novembre 1909. Défait en 1912 dans L'Islet mais élu dans Îles-de-la-Madeleine à la même élection. Réélu sans opposition en 1916, en 1919, en 1923 et en 1927.

Assermenté ministre sans portefeuille dans le cabinet Gouin le 21 janvier 1909. Ministre de la Voirie dans le même cabinet du 3 avril 1912 au 2 mars 1914. Ministre de l'Agriculture dans les cabinets Gouin et Taschereau du 18 novembre 1909 au 24 avril 1929. Son siège devint vacant lors de sa nomination comme conseiller législatif de la division de Kennebec, le 23 décembre 1927. Il demeurera au Conseil législatif jusqu'au 24 avril 1929, date de sa nomination au poste de vice-président de la Commission des liqueurs.

Reçu docteur en sciences agricoles honoris causa de l'Université Laval en 1918. Décédé à Québec, le 16 juillet 1930, à l'âge de 64 ans et 6 mois. Inhumé dans le cimetière de la paroisse Sainte-Louise, le 19 juillet 1930.

Avait épousé à Saint-Roch-des-Aulnaies, le 3 juillet 1888, Marie-Léopoldine Castonguay, fille de Jean-Baptiste Castonguay, cultivateur, et de Léopoldine Leclerc; puis, à Sainte-Louise, le 2 août 1897, Mathilda Destroismaisons dit Picard, fille de Magloire Destroismaisons, cultivateur, et de Thècle Plourde.

Père d'Amédée Caron.

Date de mise à jour de la biographie : Novembre 2008

Archives