Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

L'utilisation du calendrier requiert que Javascript soit activé dans votre navigateur.
Pour plus de renseignements

Accueil > Députés > Thomas Chase Casgrain

Recherche avancée dans les fiches biographiques des députés

Pour savoir qui est votre député, saisissez votre code postal ou le nom de votre circonscription (comté). Pour accéder à la fiche biographique d’un député, saisissez le nom du député ou le nom de sa circonscription.

Veuillez saisir un mot clé avant d'effectuer la recherche.
Trouver un député selon les critères suivants : OU
 

Trouver un député selon les critères suivants :

OU

Ces critères ne peuvent être combinés avec le critère « Mots clés » de la recherche avancée.

Chercher par :

Veuillez saisir un mot clé ou sélectionner une session pour obtenir des résultats.

Thomas Chase Casgrain

(1852-1916)

 

Biographie

[Né à Détroit, dans l'État du Michigan, le 28 juillet 1852, fils de Charles-Eugène (Charles-Eusèbe) Casgrain, médecin et sénateur de 1887 à 1907, et de Charlotte Chase.]

Fit ses études au Séminaire de Québec de 1867 à 1873 et à l'Université Laval à Québec.

Admis au Barreau de la province de Québec le 17 juillet 1877, mena dès lors une double carrière dans l'enseignement et dans la pratique du droit. Exerça surtout sa profession à Québec et s'associa, de 1877 à 1881, à Guillaume Amyot, député à la Chambre des communes de 1881 à 1896. Se joignit, en 1881, à la société Langlois, Larue et Angers, puis fit ensuite partie du cabinet des avocats Casgrain, Angers et Hamel. Substitut du procureur à la Cour d'assises pendant plusieurs années et avocat de la couronne pour le district de Québec en 1882. Reçu docteur en droit de l'Université Laval en 1883. Créé conseil en loi de la reine par le gouvernement du Canada le 9 avril 1887. Membre de la commission chargée de la révision et de la modification du Code de procédure civile de la province de Québec de 1893 à 1896. Bâtonnier du Barreau de Québec en 1892, en 1893 et en 1894. Bâtonnier de la province de 1893 à 1895. Créé conseil en loi de la reine par le gouvernement de la province de Québec le 19 mai 1899. Dans le domaine de l'enseignement, fut professeur agrégé de droit criminel à l'Université Laval à Québec de 1879 à 1885, puis professeur titulaire de 1884 à 1917. Secrétaire de la Faculté de droit de 1880 à 1887 et membre du conseil de cette université de 1915 à 1917.

Élu député conservateur dans le comté de Québec en 1886. Ne s'est pas représenté en 1890. Procureur général dans le cabinet de Boucherville du 21 décembre 1891 au 12 novembre 1892. Élu dans Montmorency en 1892. Fut de nouveau Procureur général dans le cabinet Taillon du 31 décembre 1892 au 11 mai 1896. Démissionna le 23 mai 1896. Élu député conservateur à la Chambre des communes dans Montmorency en 1896. Réélu en 1900 et défait en 1904. Réélu sans opposition à l'élection partielle du 7 novembre 1914. Ministre des Postes du Canada dans le cabinet Borden du 20 octobre 1914 au 29 décembre 1916, date de son décès.

Récipiendaire de la Médaille du gouverneur général en 1877. Président du Club Cartier en 1879 et en 1880. Vice-président de l'Association du Barreau du Canada en 1896. Directeur de la compagnie de publication du Journal en 1901. Membre de la Société du parler français au Canada en 1902 et de la Ligue antialcoolique en 1907. Président du Club Lafontaine en 1908 et en 1909. Président de la Joint High Commission, de 1911 à 1914. Membre du Union Club, du St. James Club, du Club de la garnison, des clubs Rideau et Saint-Denis, du Canadian Club, du Mount Royal Club et du Montreal Club.

Décédé en fonction à Ottawa, le 29 décembre 1916, à l'âge de 64 ans et 5 mois. Inhumé à Montréal, dans le cimetière Notre-Dame-des-Neiges, le 2 janvier 1917.

Avait épousé dans la paroisse Notre-Dame de Québec, le 15 mai 1878, Marie-Anne-Louise LeMoine, fille d'Alexandre LeMoine, notaire, et de Julie Henriette-Émilie Massüe; [puis, à Paris, le 16 février 1915, Marie-Louise Berthiaume, veuve de René Masson].

Petit-fils de Charles-Eusèbe Casgrain. Beau-frère d'Auguste-Réal Angers. Neveu de Philippe Baby Casgrain, député à la Chambre des communes de 1872 à 1891, et de Charles-Alphonse-Pantaléon Pelletier. Petit-neveu de Pierre Beaubien. Cousin de Joseph-Philippe Baby Casgrain, sénateur de 1900 à 1939. Petit-cousin de Léon Casgrain et de Perreault Casgrain.

Date de mise à jour de la biographie : Décembre 2008

Archives