Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

L'utilisation du calendrier requiert que Javascript soit activé dans votre navigateur.
Pour plus de renseignements

Accueil > Députés > Michel-Eustache-Gaspard-Alain Chartier de Lotbinière

Recherche avancée dans la section Députés

Trouver un député
  • En direct sur le Web

Michel-Eustache-Gaspard-Alain Chartier de Lotbinière

(1748-1822)

 

Biographie

Né à Québec, le 31 août 1748, puis baptisé le 1er septembre dans la paroisse Notre-Dame sous le prénom d'Eustache-Gaspard-Michel, fils de Michel Chartier de Lotbinière, militaire, et de Louise-Madeleine Chaussegros de Léry.

Servit comme cadet au siège de Québec en 1759, mais sa carrière militaire prit fin suite à la Conquête. Passa en France avec son père. Revint au Canada en 1763 et poursuivit ses études. Obtint une commission d'arpenteur en 1768. À compter de 1770, fit l'acquisition et l'exploitation de plusieurs seigneuries, dont celles de Lotbinière et de Vaudreuil. Participa à la défense du fort Saint-Jean, sur le Richelieu, en 1775, pendant l'invasion américaine. Fait prisonnier, fut envoyé aux États-Unis. De retour au printemps de 1777, fut nommé juge de paix pour le district de Montréal et promu capitaine dans la milice. Se retira de la milice en juillet 1818 avec le grade de colonel, obtenu en 1803.

Élu député d'York en 1792; appuya tantôt le Parti canadien, tantôt le Parti des bureaucrates. Élu orateur le 28 janvier 1794; exerça cette fonction jusqu'au 31 mai 1796. Nommé conseiller législatif en 1796; prit son siège le 24 janvier 1797. S'occupa d'administration municipale, à Montréal, après 1796.

Décédé en fonction à Montréal, le 1er janvier 1822, à l'âge de 73 ans et 4 mois. Inhumé dans la chapelle Saint-Louis de la paroisse Saint-Michel, à Vaudreuil, le 5 janvier 1822.

Avait épousé dans la paroisse de L'Immaculée-Conception, à Trois-Rivières, le 13 décembre 1770, Marie-Josephte (Josette) Tonnancour, fille de Louis-Joseph Godefroy de Tonnancour, seigneur et marchand, et de sa première femme, Marie Scamen (Scammon); puis, dans la paroisse Saint-Michel, à Vaudreuil, le 15 novembre 1802, Maria Charlotte Munro, veuve du juge de paix Paul Dennis et fille de John Munro, conseiller législatif du Haut-Canada, et de Marie Talbot Gilbert Bruère.

Grand-père d'Antoine Chartier de Lotbinière Harwood et d'Henri-Gustave Joly de Lobinière. Beau-père de Robert Unwin Harwood. Beau-frère de Thomas Coffin, de Pierre-Amable De Bonne et de Joseph-Marie Godefroy de Tonnancour.

Date de mise à jour de la biographie : Décembre 2008

Archives