Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

L'utilisation du calendrier requiert que Javascript soit activé dans votre navigateur.
Pour plus de renseignements

Accueil > Députés > Jacques Couture

Recherche avancée dans la section Députés

Trouver un député

Jacques Couture

(1929-1995)

 

Biographie

Né à Québec, le 23 novembre 1929, fils de Joseph-Ubald Couture, haut fonctionnaire attaché aux bureaux des premiers ministres Taschereau, Godbout et Lesage, et d'Irène Marcoux.

Étudia à l'École des Saints-Martyrs, au Collège des Jésuites et à l'Université Laval à Québec. Officier de réserve de 1951 à 1953. Fut admis dans la communauté des Jésuites le 5 janvier 1954 et étudia à la Faculté des Jésuites (scolasticat Immaculée-Conception) à Montréal. Licencié en philosophie de l'Université de Montréal en 1958. La même année, se rendit à Formose pour étudier la langue chinoise. Vécut en Asie durant un an et demi. Animateur social et militant dans le quartier Saint-Henri à Montréal à partir de 1963. Obtint un baccalauréat en théologie de l'Université de Montréal en 1964. Ordonné prêtre le 18 juin 1964.

Attaché d'administration à la direction générale de la main-d'œuvre (service des comités de reclassement) du ministère du Travail et de la Main-d'œuvre de 1970 à 1972. Animateur de vie communautaire au Centre des services sociaux de Saint-Henri et à celui de Montréal métropolitain de 1973 à 1975. Fonda en 1969 le Groupement familial ouvrier qui donna naissance au journal L'Opinion ouvrière et au Club de rencontres d'information. Fut l'instigateur des premiers camps familiaux au Québec. De 1970 à 1973, travailla à la mise sur pied de plusieurs comités de citoyens, notamment les comités de Lacasse-Sainte-Marguerite et d'Albert. Animateur de l'Association des locataires de Saint-Henri en 1973. Cofondateur du Centre local des services communautaires (CLSC) de Saint-Henri et membre du conseil d'administration de ce CLSC en 1973 et en 1974. Président du comité de reclassement des employés de Noranda-Métal en 1975. Auteur d'une chronique hebdomadaire dans La Voix populaire. Forma le Groupe de réflexion et d'information des citoyens de Saint-Henri. Fut membre du Conseil de presse du Québec.

Candidat du Rassemblement des citoyens de Montréal défait à la mairie de Montréal aux élections municipales de 1974. Fit un stage en développement communautaire et suivit des cours en sciences sociales et en urbanisme à Grenoble (France) en 1975 et en 1976. Élu député du Parti québécois dans Saint-Henri en 1976. Ministre du Travail et de la Main-d'œuvre dans le cabinet Lévesque du 26 novembre 1976 au 6 juillet 1977, puis ministre de l'Immigration du 26 novembre 1976 au 6 novembre 1980, date de sa démission du cabinet. Démissionna comme député le 30 janvier 1981.

Œuvra de nouveau au sein de la communauté des Jésuites. Missionnaire à Andohatapenaka, au Madagascar, de 1981 jusqu'à avril 1995. Fut rapatrié pour cause de maladie.

Décédé à la Maison des Jésuites, à Saint-Jérôme, le 10 août 1995, à l'âge de 65 ans et 8 mois. Inhumé dans le cimetière de la communauté, le 12 août 1995.

Était célibataire.

Date de mise à jour de la biographie : Février 2012