Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

L'utilisation du calendrier requiert que Javascript soit activé dans votre navigateur.
Pour plus de renseignements

Accueil > Députés > Cyrille Fraser Delâge

Recherche avancée dans la section Députés

Trouver un député
Cyrille Fraser Delâge

Cyrille Fraser Delâge

(1869-1957)

 

Biographie

Né dans la paroisse Notre-Dame de Québec, le 1er mai 1869, fils de Jean Baptiste Delâge, notaire, et de Marie Emma-Elmire Fraser.

Étudia chez les Frères des écoles chrétiennes, au Séminaire de Québec ainsi qu'à l'Université Laval à Québec. Reçu notaire en 1892.

Exerça sa profession à l'étude de son père, connue alors sous la raison sociale de Delâge, Delâge et Delâge.

Cofondateur et premier secrétaire de la section Saint-Roch du Club Mercier. Élu député libéral dans le comté de Québec à l'élection partielle du 31 octobre 1901. Réélu sans opposition en 1904. De nouveau élu en 1908 et en 1912. Orateur suppléant de l'Assemblée législative du 10 mars 1909 au 8 janvier 1912, puis orateur du 9 janvier 1912 au 7 novembre 1916.

Son siège devint vacant lorsqu'il fut nommé surintendant de l'Instruction publique de la province de Québec le 13 avril 1916. Occupa ce poste jusqu'au 15 novembre 1939. Commissaire-censeur de la Banque provinciale de 1926 à 1939. Président de la Chambre des notaires de 1936 à 1939. Codirecteur de la Compagnie de publication Le Soleil ltée. Membre du comité catholique et du comité protestant de l'Instruction publique. Président du Bureau des écoles catholiques de Québec de 1947 à 1957.

Président général de la Société Saint- Jean-Baptiste de Québec en 1909 et en 1910. Président du Fonds patriotique canadien de Québec de 1914 à 1923. Président honoraire du Cercle agricole de l'Ancienne-Lorette en 1914. Membre du Conseil des arts et manufactures, du Conseil d'agriculture de la province de Québec en 1916. Vice-président et directeur de l'Institut canadien de Québec. Membre du conseil d'administration de l'Institut canadien de 1917 à 1925 et de 1937 à 1948, président de 1925 à 1931, membre du comité du centenaire du même organisme en 1948, président honoraire de 1949 à 1953, puis patron d'honneur de 1954 à 1957. Gouverneur du Syndicat financier de l'Université Laval de 1918 à 1925. Président et directeur de la Société du parler français au Canada de 1922 à 1924. Président de la Société de géographie de Québec de 1924 à 1940. Président de la section française de l'Association des auteurs canadiens en 1925. Membre de la Société royale du Canada, de la corporation de l'École polytechnique en 1928, du Conseil de la vie française, du Conseil de la chancellerie de l'Ordre de la fidélité française, du Club canadien, du Cercle universitaire, de l'Alliance nationale, des Artisans canadiens-français et du Club de la Garnison. Conseiller juridique de l'Ordre des forestiers. Nommé membre honoraire à vie de l'Association canadienne d'éducation en 1953. Président honoraire de l'Association d'éducation du Dominion.

Récipiendaire des médailles d'argent des prix Angers et Tessier, de la médaille d'or du prix Stanley et du prix Casgrain. Docteur en droit de l'Université Laval depuis 1908. Docteur en lettres depuis 1919. Docteur en pédagogie honoris causa de l'Université de Montréal depuis 1930, puis en droit de l'Université d'Ottawa depuis 1946. Récipiendaire des décorations et des titres suivants: officier de l'Instruction publique de France en 1918, officier de l'Académie de France en 1921, médaille d'argent de la Ligue maritime coloniale française en 1926, commandeur de l'Ordre de Pie IX en 1928, médaille d'argent de l'Alliance française de Paris en 1928, médaille de bronze du gouvernement canadien en 1929, diplôme du Grand Mérite de l'ordre et du Mérite scolaire de la province de Québec en 1930, chevalier de la Légion d'honneur française en 1935, compagnon de l'Ordre de Saint-Michel et Saint-George en 1935, médaille d'argent du jubilé du Roi en 1935, médaille du couronnement du Roi en 1937 et médaille commémorative du Comité de secours de la Belgique.

Publia deux volumes intitulés Conférences, discours et lettres en 1919 et en 1927.

Décédé à Québec, le 27 novembre 1957, à l'âge de 88 ans et 6 mois. Inhumé à Québec, dans le cimetière Saint- Charles, le 30 novembre 1957.

Avait épousé à Québec dans la paroisse Saint-Roch, le 16 octobre 1894, Marie-Célina-Alice Brousseau, fille de Télesphore Brousseau et de Marie Célina Alice Genest.

Beau-frère d'Albert Jobin.

Date de mise à jour de la biographie : Mars 2013

Archives