Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

L'utilisation du calendrier requiert que Javascript soit activé dans votre navigateur.
Pour plus de renseignements

Accueil > Députés > Lucien Dugas

Recherche avancée dans les fiches biographiques des députés

Pour savoir qui est votre député, saisissez votre code postal ou le nom de votre circonscription (comté). Pour accéder à la fiche biographique d’un député, saisissez le nom du député ou le nom de sa circonscription.

Veuillez saisir un mot clé avant d'effectuer la recherche.
Trouver un député selon les critères suivants : OU
 

Trouver un député selon les critères suivants :

OU

Ces critères ne peuvent être combinés avec le critère « Mots clés » de la recherche avancée.

Chercher par :

Veuillez saisir un mot clé ou sélectionner une session pour obtenir des résultats.
Lucien Dugas

Lucien Dugas

(1897-1985)

 

Biographie

Né à Joliette, le 31 décembre 1897, fils de François-Octave Dugas, avocat, et d'Alix Godin.

Fit ses études à l'École Bonsecours, au Séminaire de Joliette et à l'Université de Montréal. Licencié en philosophie et en droit depuis 1921. Admis au Barreau de la province de Québec le 9 juillet 1921.

Professeur au Séminaire de Joliette. Exerça sa profession d'avocat à Joliette seul de 1921 à 1948, puis avec ses fils avocats Jacques et Claude. Créé conseil en loi du roi le 30 décembre 1931.

Candidat libéral défait dans Joliette en 1923. Élu député libéral dans Joliette en 1927. Réélu en 1931 et en 1935. Orateur de l'Assemblée législative du 24 mars au 7 octobre 1936. Défait en 1936 et en 1939.

Président de la Régie des services publics de la province de Québec de 1939 à 1945. Membre du Conseil national du travail en 1945. Commissaire d'école à Joliette en 1953. Professeur de droit municipal à la Faculté de droit de l'Université de Montréal de 1956 à 1961. Président de la Commission des liqueurs de 1960 à 1967. Nommé juge à la Cour provinciale du district de Joliette le 8 mai 1961. Pris sa retraite le 31 décembre 1967. Directeur de la compagnie de téléphone de Joliette.

Membre de l'Association du Barreau canadien et vice-président national de la section de droit municipal. Bâtonnier de la section des Laurentides en 1953 et en 1954. Président des examinateurs du Barreau de 1954 à 1961. Président du Barreau rural en 1956. Membre du Club de réforme de Montréal et des Chevaliers de Colomb. Décoré de la médaille du jubilé de George V en 1935, de l'Ordre de l'Empire britannique et de la médaille d'argent de la Ville de Paris en 1961.

Décédé à Montréal, le 29 octobre 1985, à l'âge de 87 ans et 9 mois. Inhumé à Joliette, le 2 novembre 1985.

Avait épousé à Outremont, dans la paroisse Sainte-Madeleine, le 8 juin 1926, Simone Guimond, fille d'Azarie Guimond, secrétaire, et de Maria Trempe.

Son père fut député à la Chambre des communes de 1900 à 1909. Petit-fils de François-Benjamin Godin, député à la Chambre des communes de 1867 à 1872.

Date de mise à jour de la biographie : Mars 2009