Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

L'utilisation du calendrier requiert que Javascript soit activé dans votre navigateur.
Pour plus de renseignements

Accueil > Députés > François Évanturel

Recherche avancée dans la section Députés

Trouver un député

François Évanturel

(1821-1891)

 

Biographie

Né à Québec et baptisé dans la paroisse Notre-Dame, le 22 octobre 1821, fils de François Évanturel, jardinier (fut soldat dans l'armée napoléonienne), et de Marie-Anne Bédard.

Étudia au Petit Séminaire de Québec de 1832 à 1841. Fit l'apprentissage du droit auprès de René-Édouard Caron; admis au Barreau en 1845.

S'établit comme avocat à Québec. L'un des administrateurs de la Compagnie du chemin de fer de la rive nord; secrétaire de la Compagnie du chemin de fer et de la navigation du Saint-Maurice. Rédacteur en chef du Canadien, dont il fut l'un des propriétaires de 1862 à 1865, puis le seul, de 1865 à 1872.

Élu député de Québec à une élection partielle le 7 août 1855; bleu. Défait dans Québec et dans la Cité de Québec en 1858. Élu dans Québec en 1861. Membre du ministère Macdonald–Sicotte: conseiller exécutif et ministre de l'Agriculture et des Statistiques du 24 mai 1862 au 15 mai 1863. À son entrée au cabinet, son siège de député était devenu vacant. Réélu à une élection partielle le 9 juin 1862. Réélu en 1863. Était de tendance libérale. Mis sous la garde du sergent d'armes de l'Assemblée, le 23 février 1864, pour absence injustifiée, fut libéré le même jour. Son mandat de député prit fin avec l'avènement de la Confédération, le 1er juillet 1867. Candidat libéral défait dans Québec aux élections de l'Assemblée législative en 1871.

Officier de milice. Cofondateur de l'Institut canadien de Québec en 1848, en fut le premier trésorier. Auteur, sous le pseudonyme de Montre-Oeil, cocher de nuit, de Les Deux Cochers de Québec: souvenirs historiques (Québec, 1886).

Décédé à Québec, le 12 mars 1891, à l'âge de 69 ans et 4 mois. Les obsèques eurent lieu dans l'église Saint-Jean-Baptiste, le 14 mars 1891.

Avait épousé dans la paroisse Saint-Roch, à Québec, le 22 octobre 1844, Louise-Jeanne-Eugénie Huot, fille de Pierre Huot, huissier, et de Jeanne-Gertrude Bériault.

Beau-frère d'Édouard Rémillard.

Date de mise à jour de la biographie : Mars 2009

Archives