Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

L'utilisation du calendrier requiert que Javascript soit activé dans votre navigateur.
Pour plus de renseignements

Accueil > Députés > Antonio Flamand

Recherche avancée dans les fiches biographiques des députés

Pour savoir qui est votre député, saisissez votre code postal ou le nom de votre circonscription (comté). Pour accéder à la fiche biographique d’un député, saisissez le nom du député ou le nom de sa circonscription.

Veuillez saisir un mot clé avant d'effectuer la recherche.
Trouver un député selon les critères suivants : OU
 

Trouver un député selon les critères suivants :

OU

Ces critères ne peuvent être combinés avec le critère « Mots clés » de la recherche avancée.

Chercher par :

Veuillez saisir un mot clé ou sélectionner une session pour obtenir des résultats.

Antonio Flamand

 

Biographie

Né à Saint-Honoré, au Saguenay, le 28 juin 1933, fils d'Élias Flamand, cultivateur, et de Béatrice Gagnon.

Étudia à Saint-Honoré et au Séminaire de Chicoutimi. Entreprit des études en droit à l'Université de Sherbrooke. Suivit des cours d'administration à l'École nationale d'administration publique. Fut boursier de la Fondation Maurice-Duplessis en 1960.

Fut adjoint du directeur du service de financement de l'archevêché de Montréal, Marcel Léger. S'établit à Rouyn en 1964 et fut enseignant jusqu'en 1966.

Secrétaire de l'association de l'Union nationale dans Sherbrooke en 1959 et, la même année, fonda l'Association des jeunes de l'Union nationale à l'Université de Sherbrooke. Organisateur des sections des jeunes de l'Union nationale pour tout le Québec au congrès à la chefferie de ce parti en 1961. Organisateur d'une campagne de financement publique pour l'Union nationale dans Shefford en 1964. Fut également membre de l'Alliance laurentienne à la même époque. Élu député de l'Union nationale dans Rouyn-Noranda en 1966. Adjoint parlementaire du ministre des Transports et des Communications du 16 octobre 1968 au 12 novembre 1969. Quitta l'Union nationale le 12 novembre 1969 en raison d'un désaccord sur le bill 63. Ne s'est pas représenté en 1970. Conseiller municipal à Rouyn de 1971 à 1973. Candidat du Parti québécois défait dans Rouyn-Noranda en 1973.

Directeur de l'établissement de santé La Maison Rouyn-Noranda d'octobre 1970 à juin 1977 et directeur général du Pavillon Charleroi-Boyer, à Montréal, de janvier 1976 à juin 1977. Directeur régional pour le ministère de l'Environnement en Abitibi-Témiscamingue à partir d'octobre 1981, fonction à laquelle s'ajouta par la suite celle de directeur régional par intérim pour la région du Nouveau-Québec. Fut directeur régional du Bas-Saint-Laurent-Îles-de-la-Madeleine à partir de novembre 1984, fonction à laquelle s'ajouta celle de directeur régional par intérim pour ce même ministère à Montréal dès l'été 1985. En 1986, nommé directeur général aux opérations pour l'ouest du Québec. La même année, devint propriétaire d'actions de la compagnie minière Les Explorations Solbec, qui devint en 1988 Bonanza Metals. Conseiller spécial du sous-ministre de 1988 à juin 1990.

Membre du conseil d'administration de l'Association des centres d'accueil du Québec de 1974 à 1976. Directeur général et rédacteur en chef de l'hebdomadaire L'Image de la Rive-Sud (Longueuil) de février 1978 jusque vers 1979. Cofondateur et vice-président de la Société de bienfaisance Marie-Soleil et Jonathan depuis 1980.

Publia Le Complot chez Libre expression en 1981.

Date de mise à jour de la biographie : Janvier 2012