Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

L'utilisation du calendrier requiert que Javascript soit activé dans votre navigateur.
Pour plus de renseignements

Accueil > Députés > Edmund James Flynn

Recherche avancée dans les fiches biographiques des députés

Pour savoir qui est votre député, saisissez votre code postal ou le nom de votre circonscription (comté). Pour accéder à la fiche biographique d’un député, saisissez le nom du député ou le nom de sa circonscription.

Veuillez saisir un mot clé avant d'effectuer la recherche.
Trouver un député selon les critères suivants : OU
 

Trouver un député selon les critères suivants :

OU

Ces critères ne peuvent être combinés avec le critère « Mots clés » de la recherche avancée.

Chercher par :

Veuillez saisir un mot clé ou sélectionner une session pour obtenir des résultats.
Edmund James Flynn

Edmund James Flynn

(1847-1927)

 

Biographie

Né à Percé, le 16 novembre 1847, fils de James Flynn, pêcheur, et d'Elizabeth Tostevin.

Fit ses études au Séminaire de Québec et à l'Université Laval à Québec. Admis au Barreau de la province de Québec le 16 septembre 1873.

Registraire adjoint, protonotaire adjoint et greffier adjoint à la Cour du banc de la reine ainsi que registraire à la Cour de circuit de Gaspé, de 1867 à 1869. Exerça sa profession d'avocat à Québec aux cabinets Rémillard et Flynn; Drouin, Flynn et Gosselin; Flynn et Flynn. Professeur agrégé et licencié en droit de l'Université Laval à Québec de 1874 à 1878. Professeur titulaire de droit romain à la même université de 1874 à 1927. Devint Docteur en droit en 1878. Secrétaire de la Faculté de droit de l'Université Laval de 1874 à 1880. Membre du conseil de l'Université Laval de 1891 à 1927 et doyen de la Faculté de droit de 1915 à 1921. Membre du Bureau des gouverneurs de l'Université Laval de 1915 à 1927 et professeur émérite de cette même université en 1926 et en 1927.

Secrétaire-trésorier de la Municipalité de Percé de 1867 à 1869. Candidat libéral défait dans Gaspé en 1875 et à l'élection partielle du 2 juillet 1877. Élu sans opposition député libéral dans Gaspé en 1878. Le 29 octobre 1879, il joignit les rangs du Parti conservateur avec quatre de ses collègues, entraînant la démission du gouvernement Joly de Lotbinière, devenu alors minoritaire. Son siège devint vacant lors de sa nomination à titre de commissaire des Terres de la couronne dans le cabinet Chapleau, poste qu'il occupa du 31 octobre 1879 au 30 juillet 1882. Il fut réélu sans opposition député conservateur dans Gaspé à l'élection partielle du 6 décembre 1879. De nouveau élu en 1881. Démissionna lors de sa nomination comme commissaire des Chemins de fer dans le cabinet Ross le 11 février 1884. Réélu à l'élection partielle du 2 avril 1884, il conserva son poste de commissaire des Chemins de fer jusqu'au 27 juillet 1886. Réélu sans opposition en 1886, il fut Solliciteur général dans les cabinets Ross et Taillon du 12 mai 1885 au 29 janvier 1887. Défait en 1890. Candidat conservateur défait dans le comté de Québec aux élections fédérales de 1891. Commissaire des Terres de la couronne dans le cabinet Boucher de Boucherville du 21 décembre 1891 au 16 décembre 1892. Réélu dans les circonscriptions de Gaspé et de Matane aux élections de 1892. Démissionna de son siège de Matane le 6 juin 1892. Fut procureur général intérimaire du 16 au 31 décembre 1892 dans les cabinets Boucher de Boucherville et Taillon. Commissaire des Terres de la couronne dans le cabinet Taillon du 16 décembre 1892 au 11 mai 1896. Premier ministre et commissaire des Travaux publics du 11 mai 1896 au 24 mai 1897. Réélu dans Gaspé en 1897. Élu dans Nicolet en 1900. Chef de l'opposition de 1897 à 1904. Ne s'est pas représenté en 1904. Candidat conservateur défait dans Dorchester aux élections fédérales de 1908.

Juge à la Cour supérieure du district de Beauce du 9 juin 1914 au 26 juin 1920, puis juge à la Cour du banc du roi jusqu'à son décès.

Créé conseil en loi de la reine le 22 juin 1899. Bâtonnier du Barreau de Québec de 1907 à 1909. Membre du Club de la Garnison.

Décédé à Québec, le 7 juin 1927, à l'âge de 79 ans et 6 mois. Inhumé à Sainte-Foy, dans le cimetière Notre-Dame-de-Belmont, le 10 juin 1927.

Avait épousé dans la paroisse Notre-Dame de Québec, le 11 mai 1875, Augustine Côté, fille d'Augustin Côté, propriétaire du Journal de Québec, et d'Émilie Lemieux; puis, dans la paroisse Notre-Dame de Montréal, le 8 janvier 1912, Marie Cécile Pouliot, veuve d'Eugène Globensky.

Grand-père de Jacques Flynn, député à la Chambre des communes de 1958 à 1962 et sénateur depuis 1962.

Date de mise à jour de la biographie : Octobre 2014

Archives