Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

L'utilisation du calendrier requiert que Javascript soit activé dans votre navigateur.
Pour plus de renseignements

Accueil > Députés > Gérald Godin

Recherche avancée dans la section Députés

Trouver un député
Gérald Godin

Gérald Godin

(1938-1994)

 

Biographie

Né à Trois-Rivières, le 13 novembre 1938, fils de Paul Godin, médecin, et de Louisa Marceau.

Étudia au Jardin de l'enfance et au Séminaire Saint-Joseph à Trois-Rivières. Fit un stage d'initiation théâtrale au Théâtre des Nations à Paris en 1962.

Fut journaliste au Nouvelliste de Trois-Rivières de 1959 à 1961, au Nouveau Journal de Montréal en 1961 et en 1962, de nouveau au Nouvelliste en 1962 et en 1963, à Radio-Canada de 1963 à 1969, à l'Office national du film en 1969 et à Québec-Presse de 1969 à 1974, où il occupa également le poste de directeur général pendant un an. Chargé de cours en journalisme à l'Université de Montréal en 1975, puis à l'Université du Québec à Montréal (UQAM) en 1975 et en 1976. Écrivain résident à l'Université d'Ottawa, au Département des lettres françaises en 1976. Professeur permanent à l'UQAM en 1976 et en 1977.

Directeur de l'Association coopérative des Éditions Parti pris de 1963 à 1976. De 1966 à 1976, collabora au magazine Maclean's, au quotidien La Presse ainsi qu'aux revues Liberté, Maintenant, Parti pris et Canadian Forum. Fut emprisonné en 1970 en vertu de la Loi sur les mesures de guerre. Poète, publia plusieurs recueils à compter de 1960, dont une rétrospective de son œuvre intitulée Ils ne demandaient qu'à brûler (1987), qui reçut le prix de la Ville de Montréal et le prix Québec-Paris. Publia également un roman, L'Ange exterminé (1990). Récipiendaire du prix Duvernay de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal en 1987. Décoré officier du Mérite national français le 23 février 1988.

Secrétaire général de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal de mars 1975 à mai 1976, et premier vice-président de cet organisme de mars à novembre 1976. Fut directeur de la compagnie d'assurance mutuelle Économie en 1976. Fut membre du Syndicat des journalistes, du conseil d'administration de la Société de presse et du conseil d'administration de l'Association des éditeurs canadiens. Secrétaire et recherchiste au Tribunal de la culture en 1976.

Élu député du Parti québécois dans Mercier en 1976. Réélu en 1985 et en 1989. Adjoint parlementaire du ministre des Affaires culturelles du 17 mai au 18 octobre 1979 et adjoint parlementaire du ministre de la Justice du 18 octobre 1979 au 6 novembre 1980. Ministre de l'Immigration dans le cabinet Lévesque du 6 novembre 1980 au 30 avril 1981. Réélu en 1981. Ministre des Communautés culturelles et de l'Immigration du 30 avril 1981 au 25 septembre 1984. Ministre d'État par intérim au Développement culturel et scientifique du 17 février au 9 septembre 1982. Ministre délégué aux Affaires linguistiques du 25 septembre au 20 décembre 1984. De nouveau ministre des Communautés culturelles et de l'Immigration dans les cabinets Lévesque et Johnson (Pierre Marc) du 20 décembre 1984 au 16 octobre 1985. Ministre des Affaires culturelles dans le cabinet Johnson (Pierre Marc) du 16 octobre au 12 décembre 1985. Ne s'est pas représenté en 1994.

Décédé à Montréal, le 12 octobre 1994, à l'âge de 54 ans et 11 mois. Inhumé à North Hatley.

Avait épousé, à Trois-Rivières, le 4 janvier 1990, Pauline Julien, auteure, interprète et comédienne.

Date de mise à jour de la biographie : Février 2012

Archives