Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

L'utilisation du calendrier requiert que Javascript soit activé dans votre navigateur.
Pour plus de renseignements

Accueil > Députés > Henri-Gustave Joly de Lotbinière

Recherche avancée dans les fiches biographiques des députés

Pour savoir qui est votre député, saisissez votre code postal ou le nom de votre circonscription (comté). Pour accéder à la fiche biographique d’un député, saisissez le nom du député ou le nom de sa circonscription.

Veuillez saisir un mot clé avant d'effectuer la recherche.
Trouver un député selon les critères suivants : OU
 

Trouver un député selon les critères suivants :

OU

Ces critères ne peuvent être combinés avec le critère « Mots clés » de la recherche avancée.

Chercher par :

Veuillez saisir un mot clé ou sélectionner une session pour obtenir des résultats.
Henri-Gustave Joly de Lotbinière

Henri-Gustave Joly de Lotbinière

(1829-1908)

 

Biographie

Né à Épernay, en France, le 5 décembre 1829, fils de Gaspard-Pierre-Gustave Joly, marchand, et de Julie-Christine Chartier de Lotbinière. Son prénom s'orthographiait aussi Henry-Gustave. Ajouta de Lotbinière à son nom en 1888.

Étudia à Paris de 1836 à 1849. Fit l'apprentissage du droit au Bas-Canada à compter de 1850; admis au Barreau le 6 novembre 1855.

Exerça sa profession à Québec. S'occupa aussi de gérer la seigneurie de Lotbinière, propriété de sa mère qui, en 1860, lui en céda les droits. S'intéressa au commerce du bois, aux chemins de fer et aux sciences naturelles.

Élu député de Lotbinière en 1861. Réélu sans opposition en 1863. Rouge, s'opposa au projet de Confédération. Son mandat prit fin avec l'avènement de la Confédération, le 1er juillet 1867. Élu sans opposition député libéral de Lotbinière à l'Assemblée législative et à la Chambre des communes en 1867. Chef de l'opposition à l'Assemblée à partir de mars 1869. Réélu aux élections provinciales en 1871 et fédérales en 1872. Ne s'est pas représenté au fédéral en 1874. Réélu député libéral provincial en 1875. Refusa à deux reprises le poste de sénateur, en 1874 et en 1877, ainsi que celui de ministre fédéral de l'Agriculture dans le cabinet Mackenzie. Fut premier ministre de la province de Québec et commissaire de l'Agriculture et des Travaux publics du 8 mars 1878 au 30 octobre 1879. Réélu en 1878 et, sans opposition, en 1881. Chef de l'opposition de 1879 à 1883. Démissionna de ses fonctions de député provincial le 25 novembre 1885. Élu député libéral de Portneuf à la Chambre des communes en 1896. Fut contrôleur du Revenu de l'intérieur du 13 juillet 1896 au 29 juin 1897, mais sans faire partie du cabinet. À sa nomination, son siège de député était devenu vacant. Réélu sans opposition dans Portneuf à une élection fédérale partielle le 30 juillet 1896. Prêta serment comme membre du Conseil privé et comme ministre du Revenu de l'intérieur le 30 juin 1897; détint ce portefeuille jusqu'à sa démission, le 21 juin 1900. Lieutenant-gouverneur de la Colombie-Britannique du 21 juin 1900 au 25 mai 1906.

Fait conseiller de la reine en 1878. Cofondateur, en 1880, du journal L'Électeur de Québec, avec notamment Wilfrid Laurier. Président de la Compagnie du chemin de fer de Gosford, de la Fruit Growers Association of Quebec, de la Société d'agriculture du comté de Lotbinière, du Conseil d'agriculture de la province de Québec. Vice-président de la Human Society of British North America, de l'Imperial Federation League du Canada et de la Société de géographie de Québec. Reçut un doctorat honorifique en droit du Collège Bishop's en 1887 et du Collège Queen's de Kingston en 1894. Nommé chevalier de l'Ordre de Saint-Michel et Saint-George (sir) en 1895.

Décédé à Québec, le 16 novembre 1908, à l'âge de 78 ans et 11 mois. Après des obsèques célébrées dans la cathédrale anglicane Holy Trinity, fut inhumé dans le cimetière Mount Hermon, à Sillery, le 18 novembre 1908.

Avait épousé dans la cathédrale anglicane Holy Trinity, à Québec, le 6 mai 1856, Margaretta Josepha Gowen, fille d'Hammond Gowen, commerçant.

Petit-fils de Michel-Eustache-Gaspard-Alain Chartier de Lotbinière. Neveu de Robert Unwin Harwood. Cousin d'Antoine Chartier de Lotbinière Harwood.

Source : DBC

Date de mise à jour de la biographie : Avril 2009

Archives