Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

L'utilisation du calendrier requiert que Javascript soit activé dans votre navigateur.
Pour plus de renseignements

Accueil > Députés > Maurice Laframboise

Recherche avancée dans la section Députés

Trouver un député

Maurice Laframboise

(1821-1882)

 

Biographie

Né à Montréal et baptisé dans la paroisse Notre-Dame, sous le prénom de Maurice-Alexis, le 18 août 1821, fils d'Alexis Laframboise, marchand, et de Lucie-Angélique Cotté (Côté).

Étudia au Petit Séminaire de Montréal de 1831 à 1840. Fit l'apprentissage du droit auprès de Côme-Séraphin Cherrier (Montréal); admis au Barreau en 1843.

Exerça sa profession à Saint-Hyacinthe. Administra la seigneurie Dessaulles jusqu'en 1852. S'établit à Montréal en 1864. Fut l'un des promoteurs du chemin de fer de Philipsburg, Farnham et Yamaska, et l'un des principaux actionnaires de la Banque de Saint-Hyacinthe. Administrateur de l'Imprimerie du journal montréalais Le Pays. Cofondateur du journal libéral Le National en 1872 dont il fut propriétaire, éditeur et imprimeur jusqu'en 1879, et rédacteur en chef de mai 1874 jusqu'à la fin d'août 1876. Engagé dans les œœuvres de l'asile Nazareth et de l'Hôpital Général.

Maire de Saint-Hyacinthe de 1857 à 1860. Élu député de Bagot en 1858. Réélu en 1861 et en 1863. Rouge. Fit partie du ministère Macdonald-Dorion: conseiller exécutif et commissaire des Travaux publics du 24 juillet 1863 au 29 mars 1864. À son entrée au cabinet, son siège de député devint vacant. Réélu à une élection partielle le 15 août 1863; s'opposa au projet de Confédération. Son mandat prit fin avec l'avènement de la Confédération, le 1er juillet 1867. Membre du Club Saint-Jean-Baptiste opposé au projet de Confédération. Candidat libéral défait dans Bagot aux élections fédérales en 1867. Élu député libéral de Shefford à l'Assemblée législative en 1871. Déclina l'offre de devenir receveur des Postes à Montréal en 1874. Réélu sans opposition en 1875. Ne s'est pas représenté en 1878.

Nommé juge de la Cour supérieure pour le district de Gaspé en octobre 1878, remplit cette charge jusqu'à sa mort.

Décédé à Montréal, le 1er février 1882, à l'âge de 60 ans et 5 mois. Inhumé dans le cimetière Notre-Dame-des-Neiges, le 4 février 1882.

Avait épousé dans la paroisse Notre-Dame-du-Rosaire, à Saint-Hyacinthe, le 18 février 1846, Marie-Eugénie-Rosalie Dessaulles, fille de Jean Dessaulles, seigneur, et de sa seconde femme, Marie-Rosalie Papineau.

Beau-frère de Georges-Casimir Dessaulles et de Louis-Antoine Dessaulles. Beau-père de Louis-Onésime Loranger. Neveu par alliance de Louis-Joseph Papineau et de Jules-Maurice Quesnel.

Source : DBC.

Date de mise à jour de la biographie : Janvier 2015