Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

L'utilisation du calendrier requiert que Javascript soit activé dans votre navigateur.
Pour plus de renseignements

Accueil > Députés > François-Joseph Leduc

Recherche avancée dans la section Députés

Trouver un député

François-Joseph Leduc

(1895-1985)

 

Biographie

Né à Saint-Benoît (Mirabel), le 21 novembre 1895, fils d'Apollinaire Leduc, épicier, et de Clara Mary Holland.

Étudia à Montréal à l'Académie Saint-Paul, au Collège Mont-Saint-Louis, à l'École polytechnique et à l'École des sciences politiques et économiques de l'Université de Montréal. Bachelier en sciences appliquées (génie chimique et génie civil) de l'Université de Montréal en 1924. Licencié en sciences sociales en 1927.

Chimiste au service de la Canadian Inspection and Testing Laboratories. Chimiste-métallurgiste à la General Car and Machinery Works Ltd., puis à la Machine agricole de Montmagny de 1916 à 1918. Chimiste et directeur adjoint du département de la pulpe à la compagnie Belgo et à la Canadian Carbide Ltd. de 1918 à 1921. Fondateur et chef du laboratoire des matériaux et du service des achats de la cité de Montréal de 1924 à 1931. Membre de la firme d'ingénieurs-conseils F. J. Leduc et Associés de 1931 à 1949. Directeur de la succursale montréalaise de la British Society of Chemical Industry.

Échevin d'Ahuntsic au conseil municipal de Montréal du 9 avril 1934 au 28 août 1936. Élu député conservateur dans Laval en 1935. Élu député de l'Union nationale en 1936. Ministre de la Voirie dans le cabinet Duplessis du 26 août 1936 au 7 juillet 1938, date où il en fut expulsé. Siégea du côté de l'opposition en Chambre à partir du 18 janvier 1939. Réélu sous la bannière libérale en 1939 et en 1944. Défait en 1948.

Vice-président de la Commission du tarif à Ottawa de 1949 à 1959. Revint s'établir à Montréal en 1959 et exerça son métier d'ingénieur jusqu'à l'âge de 85 ans.

Membre de la Corporation des ingénieurs professionnels du Québec, de la Société de chimie industrielle, de l'Institut des ingénieurs du Canada, de la Société des ingénieurs civils de France, de l'Asphalt Technologists of America et de la Société d'astronomie de Toulouse. Élu troisième vice-président de l'Association des bonnes routes en septembre 1936.

Nommé docteur en sciences honoris causa de l'Université de Montréal en 1937.

Auteur de nombreux articles publiés dans des revues techniques et d'un ouvrage sur la technocratie.

Décédé à Outremont, le 8 février 1985, à l'âge de 89 ans et 2 mois. Inhumé à Montréal, dans le cimetière Notre-Dame-des-Neiges, le 11 février 1985.

Avait épousé à Montréal, dans la paroisse Saint-Édouard, le 24 septembre 1919, Caroline Kochenburger, fille de Daniel Kochenburger, entrepreneur de plomberie, et de Thérésa Lambour.

Date de mise à jour de la biographie : Novembre 2014