Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

L'utilisation du calendrier requiert que Javascript soit activé dans votre navigateur.
Pour plus de renseignements

Accueil > Députés > Louis-Onésime Loranger

Recherche avancée dans la section Députés

Trouver un député

Louis-Onésime Loranger

(1837-1917)

 

Biographie

Né à Yamachiche, le 7 avril 1837, fils de Joseph Loranger, cultivateur et aubergiste, et de Marie-Louise Dugal.

Étudia au Collège Sainte-Marie à Montréal. Admis au Barreau du Bas-Canada le 3 mai 1858. Créé conseil en loi de la reine en 1881. Docteur en droit honoris causa de l'Université Laval en 1901.

Associé avec ses deux frères, J.-M. Loranger et Thomas-Jean-Jacques Loranger.

Avocat de la couronne lors de l'enquête sur le scandale des tanneries. Membre du Conseil du Barreau de Montréal en 1868 et en 1869, en 1871 et en 1872, en 1874 et en 1875. Président et organisateur des fêtes de la Saint-Jean-Baptiste en 1874.

Échevin du quartier Saint-Louis au conseil municipal de Montréal de février 1871 à mars 1877. Candidat libéral défait dans Laprairie aux élections fédérales de 1872. Élu député conservateur à l'Assemblée législative dans Laval en 1875. Réélu sans opposition en 1878. Son siège devint vacant lors de sa nomination au cabinet. Fut réélu sans opposition à l'élection partielle du 13 novembre 1879 et en 1881. Procureur général dans le cabinet Chapleau du 31 octobre 1879 au 31 juillet 1882. Premier ministre intérimaire de juillet à septembre 1881. Son siège devint vacant suite à sa nomination comme juge à la Cour supérieure du district de Trois-Rivières le 5 août 1882. Prit sa retraite le 24 mai 1909.

Vice-président, de 1889 à 1892, et président, de 1895 à 1899, de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal. Président de l'Hôpital Notre-Dame de Montréal en 1906 et l'un des administrateurs de l'Université Laval à Montréal de 1906 à 1917. Membre du Club Lafontaine.

Décédé à Saint-Hilaire, le 18 août 1917, à l'âge de 80 ans et 4 mois. Inhumé à Montréal, dans le cimetière Notre-Dame-des-Neiges, le 21 août 1917.

Avait épousé dans la paroisse Notre-Dame de Montréal, le 3 octobre 1867, Marie-Angélique-Rosalie Laframboise, fille de Maurice Laframboise, avocat, et de Marie-Rosalie-Eugénie Dessaulles; puis, dans la même paroisse, le 24 mai 1888, Marie-Antoinette Valois, veuve d'Eugène Varin.

Source : DBC

Date de mise à jour de la biographie : Janvier 2016

Archives