Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

L'utilisation du calendrier requiert que Javascript soit activé dans votre navigateur.
Pour plus de renseignements

Accueil > Députés > Marcel Masse

Recherche avancée dans les fiches biographiques des députés

Pour savoir qui est votre député, saisissez votre code postal ou le nom de votre circonscription (comté). Pour accéder à la fiche biographique d’un député, saisissez le nom du député ou le nom de sa circonscription.

Veuillez saisir un mot clé avant d'effectuer la recherche.
Trouver un député selon les critères suivants : OU
 

Trouver un député selon les critères suivants :

OU

Ces critères ne peuvent être combinés avec le critère « Mots clés » de la recherche avancée.

Chercher par :

Veuillez saisir un mot clé ou sélectionner une session pour obtenir des résultats.

Marcel Masse

(1936-2014)

 

Biographie

Né à Saint-Jean-de-Matha, le 27 mai 1936, fils de Rosaire Masse, chirurgien, et d'Angéline Clermont.

Compléta à Joliette ses études primaires et secondaires, puis à Montréal à l'École normale Jacques-Cartier où il obtint un diplôme en pédagogie. Étudia en histoire à l'Université de Montréal, en science politique à l'Institut des sciences politiques de Paris, en civilisation française à la Sorbonne, en histoire politique et économique au Commonwealth au City of London College et, en 1978, en marketing international à l'Institut européen d'administration des affaires, à Fontainebleau.

Professeur d'histoire à la Commission scolaire régionale Lanaudière à Joliette de 1962 à 1966. Président de la Fédération des instituteurs et institutrices du diocèse de Joliette de 1963 à 1965. Président de l'Association des enseignants de Lanaudière de 1964 à 1966. Président fondateur du Conseil des arts de la région de Joliette en 1963. Président de la Société Saint-Jean-Baptiste du diocèse de Joliette de 1964 à 1966. Fut membre en 1965 du Comité de planification de l'enseignement préuniversitaire et professionnel du ministère de l'Éducation du Québec.

Coordonnateur du programme de l'Union nationale et élu député de ce parti dans Montcalm en 1966. Réélu en 1970. Ministre d'État à l'Éducation dans le cabinet Johnson du 16 juin 1966 au 20 décembre 1967. Ministre délégué à l'accueil des chefs d'État durant l'Exposition universelle de Montréal en 1967. Ministre d'État à la Fonction publique du 20 décembre 1967 au 23 décembre 1969. Ministre d'État délégué à l'Office de développement de l'Est du Québec du 10 octobre 1968 au 12 mai 1970 et ministre d'État délégué à l'Office de planification et de développement du Québec en 1969. Ministre des Affaires intergouvernementales dans le cabinet Bertrand du 23 juillet 1969 au 12 mai 1970. Candidat défait à la direction de l'Union nationale le 19 juin 1971. Siégea comme député indépendant à partir du 2 novembre 1971. Ne s'est pas représenté en 1973.

Membre du Groupe Lavalin de 1974 à 1984. Fut directeur du projet Support institutionnel à l'Autorité de développement intégré de la région du Liptako-Gourma (Mali, Haute-Volta et Niger) dans le cadre du programme des Nations unies pour le développement de 1974 à 1976. Participa à l'élaboration du programme de formation de l'Office national des ports du Cameroun. Fut vice-président d'Éconosult et responsable de la mise en place de la composante formation de 1977 à 1979 puis, de 1979 à 1984, vice-président de Lavalin inc. marketing et développement des affaires.

Candidat conservateur défait dans Labelle aux élections fédérales de 1974 et de 1980. Élu député progressiste-conservateur dans Frontenac aux élections fédérales de 1984. Réélu en 1988. Ministre des Communications dans le cabinet Mulroney du 17 septembre 1984 au 25 septembre 1985 et du 30 novembre 1985 au 30 juin 1986. Ministre de l'Énergie, des Mines et des Ressources du 30 juin 1986 au 30 janvier 1989. Ministre des Communications du 30 janvier 1989 au 21 avril 1991 et ministre délégué à la Francophonie du 23 mai 1990 au 21 avril 1991. Ministre de la Défense nationale du 21 avril 1991 au 4 janvier 1993. Ne s'est pas représenté en 1993.

Conseiller principal auprès du Groupe CFC en 1993. Président de la Commission régionale de Montréal et vice-président de la Commission nationale sur l'Avenir du Québec en 1995. Président du Conseil de la langue française du 31 mai au 4 octobre 1995. Délégué général du Québec à Paris du 1er janvier 1996 au 2 juin 1997. Sous-ministre adjoint au ministère des Relations internationales du 2 juin au 1er novembre 1997. Sous-ministre au ministère de la Culture et des Communications du 24 octobre 1997 jusqu'en 2000. Président de la Commission des biens culturels du Québec du 27 octobre 1997 au 1er novembre 2000.

Fut président fondateur de plusieurs événements et fondations : Festival international de Lanaudière-musique classique de 1977 à 1981, Fondation Wilfrid-Pelletier de 1982 à 1984, Commission franco-québécoise sur les lieux de mémoire communs de 1997 à 2006, Comité des archives de l'Amicale des anciens parlementaires du Québec de 2000 à 2006, Société du Patrimoine politique du Québec de 2002 à 2005. Fonda en 2005 la Société Héritage de Champlain, initiatrice et responsable de l'Encyclopédie multimédia du patrimoine culturel de l'Amérique française. En 2008, initia l'Encyclopédie du patrimoine politique du Québec et en fut le président.

Fut également membre et coprésident de la Fondation canadienne pour les réfugiés de 1979 à 1982. Patron d'honneur de la coopération Nord-Sud en éducation en 1983 et en 1984, vice-président du Conseil d'administration de l'Institut canadien des affaires internationales en 1984.

Fut membre de plusieurs conseils d'administration : Fondation des écrivains canadiens de 1979 à 1981, Théâtre du Nouveau-Monde de 1982 à 1984, Conseil des gouverneurs des Jeunesses musicales du Canada en 1983 et en 1984, Festival international du spectacle pour enfants en 1984, journal Le Devoir en 1994, Théâtre du Rideau-Vert de 2003 à 2005, Fondation Lionel-Groulx depuis 2005.

Membre du Conseil privé du Canada depuis le 17 septembre 1984. Nommé officier de l'Ordre national du Québec le 22 juin 1995. Fait commandeur de l'Ordre des Palmes Académiques le 8 octobre 2008 et officier de la Légion d'honneur de France le 29 mars 1999. Citoyen d'honneur de la ville de Royan, en France, depuis le 10 janvier 1970. Fait commandeur de l'Ordre de la Pléiade le 29 novembre 1989. Reçut la médaille du Conseil international des archives le 11 septembre 1992 et la médaille Bene merenti de Patria le 24 juillet 2012.

Décédé le 25 août 2014, à l'âge de 78 ans et deux mois.

Avait épousé dans la cathédrale de Joliette, le 30 août 1960, Cécile Martin, commis-libraire, fille de René Martin, libraire, et de Clémentine Roch.

Date de mise à jour de la biographie : Août 2014

Archives

Émission Mémoires de députés